Les différents types de voies de circulation

En France, c’est l’article L 111-1 du Code de la Voirie routière qui définit le domaine routier public comme étant « l’ensemble des biens affectés aux besoins de la circulation terrestre ». Cela implique donc les différents types de voies de circulation, mais également leurs dépendances telles que le trottoir ou encore les pistes cyclables. Il existe donc plusieurs catégories de voies permettant d’accueillir des affluences d’usagers différentes et parcourant tout le territoire français. Chaque type de voie s’adresse une typologie de trafic spécifique, et dispose d’une signalisation qui permet de la différencier des autres voies.

Panneau d'une route a acces reglemente

Des voies destinées à accueillir toutes les affluences

Quelles sont les différences entre les routes départementales, les routes nationales et les routes européennes ? Tout d’abord, leur aménagement ne permet pas d’accueillir la même volumétrie de véhicule en simultané. C’est notamment le cas de l’autoroute, qui sera privilégiée par les usagers eux-mêmes pour effectuer un long trajet, ce qui leur permet de diminuer leur temps de parcours. De plus, leurs éléments de signalisation ne sont pas exactement les mêmes, bien qu’ils répondent tous aux règles du Code de la route. Les titulaires du permis de conduire peuvent ainsi les distinguer facilement les unes des autres, après avoir exercé quelques contrôles visuels de circonstance.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les routes départementales

Fin 2009, les routes départementales représentaient une couverture totale de plus de trois cent soixante-dix mille kilomètres. Il s’agit de routes gratuites où la vitesse est limitée à 80 km/heure, sauf sur certaines portions bénéficiant de créneaux de dépassement ou d'un terre-plein central qui restent à 90 km/h, ou d'autres portions pouvant être réduites de façon spontanée à 70 km/h voire 50 km/h. Les éléments de signalisation, qui permettent de les différencier des nationales, sont les bornes de localisation au sommet jaune dont les cartouches commencent par la lettre D. Enfin, les gestionnaires de voirie peuvent y implanter des carrefours à sens giratoire ainsi que des parkings.

Cartouche de localisation d'une route departemantale

Les routes nationales

Contrairement aux routes départementales, les routes nationales disposent de bornes de localisation au sommet rouge, et dont le cartouche commence par la lettre N. Leur mission est de permettre aux conducteurs de contourner une agglomération. La meilleure représentation que l’on peut en avoir est le boulevard périphérique qui entoure la ville de Paris, où la vitesse est limitée à 70 km/heure pour limiter le danger généré par les nombreuses voies d’insertion qui en jalonnent le tracé. Dans les autres cas, la vitesse y est pour le moment limitée à 80 km/heure, sauf pour les routes bénéficiant d'un séparateur de voies ou d'un créneau de dépassement.

Borne de signalisation d'une route nationale

Les routes communales

Les routes communales représentent l'ensemble des voies de circulation pouvant se rencontrer dans des communes et des agglomérations. Comme leur nom l'indique, ces voies sont gérées et entretenues par la Mairie de la commune à laquelle elles sont rattachées.

Les zones 30

Depuis l'année 1990, les zones trente sont des espaces de circulation du réseau routier public où les limitations de vitesse sont rabaissées à 30 km/h au maximum pour l'ensemble des usagers. Ces zones sont annoncées grâce à la présence de panneaux d'entrée et de sorties de zones 30, et parfois même par la présence d'un marquage au sol comprenant lui aussi la mention "zone 30".

Panneau d'entree dans une zone 30

Les voies privées

Les voies privées sont des espaces de circulation n'appartenant pas au réseau routier public, mais bien à un propriétaire, qui peut gérer comme il le souhaite les autorisations ou interdictions d'accès sur sa voie, à condition que la mention soit suffisamment claire pour tous les usagers. Ces voies peuvent donc être fermées à la circulation si elles permettent de rejoindre des habitations particulières par exemple, mais resteront ouvertes lorsqu'il s'agit de voies permettant de rejoindre le parking d'un établissement commercial.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les impasses

Aussi nommées "voies sans issues", les impasses sont des voies de circulation dont la principale caractéristique est qu'elles ne comportent qu'une seule entrée. Les usagers de la route souhaitant quitter cette voie devront alors impérativement réaliser un demi-tour afin de ressortir par la même entrée qu'ils auront empruntée précédemment.

Panneau d'impasse positionne devant une habitation

Les routes forestières

Comme leur nom l'indique, les voies forestières sont des espaces de circulation associés à des massifs forestiers. Selon la configuration de la voie, une voie forestière permettra soit de traverser entièrement le bois qu'elle concerne, soit de s'y enfoncer le plus profondément possible, sans pour autant permettre aux usagers de le traverser.

Les voies vertes

Les voies vertes sont des espaces de circulation généralement réservées aux usagers circulant grâce à des modes de locomotion ne comportant aucune forme de motorisation. Ces voies spécifiques doivent donc satisfaire un certain nombre de critères, comme le respect de la faune et la flore environnante, ainsi qu'une largeur et une inclinaison les rendant facilement accessibles.

Panneau d'indication de fin de voie verte

Les routes à grande circulation

Les routes à grande circulation sont des voies spécifiques, définies comme permettant d'assurer la continuité des itinéraires routiers principaux, et nécessitant des réglementations spécifiques en matière de police de la circulation. La liste des voies entrant dans cette catégorie est donc définie par décret après consultation des collectivités territoriales ainsi que des propriétaires des voies en question.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les boulevards périphériques et autres voies rapides

Les voies rapides et les ceintures périphériques sont des espaces de circulation interdits aux piétons et aux cyclomoteurs. Les catégories d'usagers de la route autorisés à y circuler peuvent y rouler à des vitesses maximum pouvant aller de 80 km/h à 110 km/h en fonction des configurations de ces routes.

Les routes européennes

Depuis sa création, le réseau routier européen est principalement composé d’autoroutes et de routes expresses qui répondent à des normes très strictes. La vitesse y est limitée à 130 km/heure par beau temps, 110 km/heure par temps humide. De plus, elles disposent de très nombreux équipements comme les aires de repos, les aires de service ainsi les postes-frontière autoroutiers. Enfin, il est possible de les distinguer des autres voies grâce au panonceau doté de l’inscription E suivi du code numérique de la route.

Panneaux d'autoroutes representant des voies europeennes en Allemagne

La voie de détresse

Derrière le terme de voie de détresse se cache en réalité une bretelle, principalement implantée sur une autoroute, et permettant aux véhicules de réaliser des arrêts d’urgence. Cela intervient généralement après avoir rencontré une panne grave aux abords d’un tronçon de route particulièrement dangereux. Plusieurs éléments de signalisation permettent de l’identifier : un panneau au format carré avec un fond bleu doté d’un pictogramme blanc qui représente la route et la voie de détresse. Un marquage au sol, qui représente un damier rouge et blanc, est apposé à son extrémité.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les voies de stockage

Les voies de stockage sont des portions du réseau routier destinées à favoriser les changements de direction de la part de certains usagers de la route, sans que cela ne représente une gêne pour les conducteurs continuant leur circulation sur l'axe principal.

Les routes secondaires

Le réseau routier secondaire représente une partie du réseau public destiné à permettre aux usagers vivant dans des espaces ruraux de circuler en périphérie des agglomérations, ou entre des zones dont la vocation première est agricole ou touristique.

Usager roulant le long d'une route de campagne

Les voies d'entrecroisement

Les voies d'entrecroisement sont des types de routes se retrouvant généralement le long des autoroutes ou des voies rapides, et permettant à des usagers souhaitant entrer ou sortir de ce type de voies de s'y croiser.

La vitesse maximale autorisée n’est pas la même sur les différents types de voies. Ainsi, chaque conducteur devra se référer à la signalisation pour adapter l’allure de son véhicule au fur et à mesure de son trajet. En l’absence de panneau indiquant une limitation de vitesse, il faudra observer son environnement de conduite pour reconnaître le type de voie sur lequel on circule afin de ne pas commettre d’excès de vitesse. Depuis quelques années, l’augmentation du nombre de dispositifs de contrôle automatisés ne laisse que peu de place à la chance et ce type d’infraction est presque toujours sanctionné.

Nos villes couvertes par la conduite :