Tout savoir sur les Zones 30

Il arrive que les usagers, que ce soit ceux circulant sur les routes ou dans les agglomérations, s’engagent dans des zones mettant en place certaines règles de circulation spécifiques, le tout dans une zone géographique définie. C’est notamment le cas des zones 30, qui sont les zones le plus souvent rencontrées par les usagers de la route, et qui imposent aux conducteurs de rouler à une vitesse maximum de 30 km/h.

AU SOMMAIRE :

Qu’est-ce qu’une zone 30 ?

Introduites en 1990, les zones 30 sont des espaces du territoire public routier au sein desquels la limitation de vitesse maximum est abaissée à 30 km/h pour l’ensemble des usagers y circulant, c’est-à-dire les cyclistes et tous les véhicules à moteur, des deux-roues aux transports en commun.

L'objectif de ces zones 30 est de faciliter les interactions entre les différents usagers de la route et de privilégier la marche à pied dans certaines zones des agglomérations. Ces zones 30 sont généralement mises en place dans des espaces comportant de fortes densités de piétons et d’autres usagers vulnérables, comme près d'écoles ou de rue commerçantes.

🚦 Consultez la définition complète d’une agglomération 🚦

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Articles du Code de la route relatifs aux zones 30

Lorsqu'il va apprendre le Code de la route, un candidat peut découvrir les zones 30 grâce l’article R.110-2, qui explique clairement que les “zones 30” sont des sections ou des ensembles de sections de voies permettant la circulation de tous les usagers de la route. La vitesse maximum de tous les véhicules est donc limitée à 30 km/h, et toutes les voies permettent, sauf en cas de contre-indication, le passage des cyclistes dans les deux sens de circulation. Enfin, les entrées et sorties de zones 30 doivent être annoncées par une signalisation spécifique.

Le choix de l’emplacement de ces zones 30 est défini par l’article 411-4 du Code de la route. Cet article définit que le choix du périmètre de la zone 30 ainsi que celui de son aménagement dépendent de l’autorité détentrice du pouvoir de police de la circulation, qui doit cependant consulter les organismes gestionnaires des voies (ou le préfet de police pour une zone à grande circulation) avant de rendre sa décision d'implantation d'une zone ou non.

Signalisation spécifique dans les zones 30

Pour indiquer aux usagers de la route qu’ils circulent dans une zone 30, l’autorité détentrice des pouvoirs de police de la circulation doit aménager l’environnement de conduite en mettant en place différents éléments de signalisation permettant de prévenir les usagers de leur entrée comme de leur sortie d’une telle zone.

Les entrées de zones 30

Panneau de zone 30

La forme de prescription d’annonce d’entrée en zone 30 est généralement le panneau de zone 30, un panneau de prescription zonal comprenant en son centre un pictogramme représentant un panneau de limitation de vitesse à 30 km/h. En tant que panneau zonal, ses prescriptions s’appliquent sur l’axe principal sur lequel ce panneau se trouve, ainsi que toutes les voies médianes passant par cette voie principale.

Les entrées des zones 30 peuvent également être annoncées, depuis l’arrêté du 25 septembre 2015, par un marquage au sol comprenant la mention “ZONE 30”. Il peut s’agir d’une ligne de texte ou d’une représentation du panneau zonal sur la voie.

Les sorties de zones 30

Panneau de fin de zone 30

Les sorties des zones 30 peuvent être annoncées par le biais de différents panneaux :

  • le panneau de fin de zone 30, ou panneau B51, qui annonce la fin de la zone 30
  • le panneau d’entrée d’aire piétonne ou d’entrée de zone de rencontre, qui annoncent l’entrée de l’usager sur une voie aux règles de circulation différentes de la zone 30
  • le panneau de sortie d’agglomération, qui indique que toutes les prescriptions ayant été définies dans l’agglomération prennent fin à ce niveau
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Comportements à adopter pour les usagers dans les zones 30

Lorsqu’ils circulent dans des zones 30, certains usagers de la route doivent absolument adapter leur comportement de circulation le long des voies. Ainsi, si les piétons ne bénéficient pas d’autorisations autres que celles se retrouvant le long des rues normales, ils ne peuvent pas non plus emprunter la voie dans toute sa largeur comme dans les zones rencontre.

Si les cyclistes doivent respecter la limitation de vitesse, ils bénéficient, dans la plupart des cas, d’un double sens cycliste à partir de l’instant où ils s’engagent dans une zone 30. Les automobiles et les autres véhicules motorisés doivent également respecter la limitation de vitesse ainsi que les règles de circulation établies dans toutes les voies des agglomérations.

Enfin, en ce qui concerne les véhicules prioritaires, ils n’ont pas besoin de respecter la zone 30, leur mission étant prioritaire sur les autres règles de circulation.

Nos villes couvertes par la conduite :