Les voies rapides urbaines et les ceintures périphériques

Les voies rapides urbaines et ceintures périphériques sont des catégories de voies mises en place afin de contourner une agglomération ou d’y instaurer un sens de circulation unique. De fait, dans le langage courant, on les appelle souvent « rocade », « périphérique », ou encore voie express « déviation d’agglomération ». En France, les voies rapides urbaines et les ceintures périphériques représentent plusieurs milliers de kilomètres de voie de circulation et tendent à se développer de plus en plus. Bien qu’il soit souvent aux cœurs des discussions, le périphérique parisien n’est pas l’exemple le plus représentatif lors qu’il est question de voie rapide urbaine, car il est régi par des règles très particulières. Compte tenu de la densité du flux routier qui y transite, la notion de sécurité routière y est particulièrement importante.

Tout savoir sur les voies rapides urbaines et ceintures périphériques

D’après l’instruction sur les conditions techniques d’aménagement des voies rapides urbaines, qui est considéré comme étant l’ouvrage de référence indispensable pour tous les concepteurs des voies de circulation à caractéristiques autoroutières ou non autoroutières en milieu urbain, les VRU ont pour objectif de fluidifier le trafic autour des grandes agglomérations et à proximité de certaines zones touristiques. Contrairement aux portions d’autoroutes gratuites, ces voies sont généralement dimensionnées pour permettre aux véhicules d’atteindre des vitesses maximales allant de 80 ou 110 km/h. Par ailleurs, les piétons ainsi que les cyclomoteurs ne peuvent pas y circuler.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les voies rapides urbaines en France

En France, les voies rapides urbaines et ceintures périphériques représentent environ 2 383 kilomètres de routes. Comme il n’est pas toujours aisé de les distinguer durant un long trajet, voici quelques exemples concrets et significatif de voies rapides urbaines et ceintures périphériques implantées sur le réseau routier français :

  • La voie rapide urbaine en direction de Lyon à hauteur de la sortie de Seyssinet-Pariset,
  • Le Périphérique de Toulouse,
  • L’autoroute A54 entre Saint-Martin-de-Crau et Salon-de-Provence,
  • La Rocade bordelaise,
  • Les Voies rapides urbaines des Bouches du Rhône positionnées autour de Marseille,
  • L’autoroute A709 à proximité de Montpellier.

Le boulevard périphérique de Paris

Même s’il s’agit du boulevard périphérique le plus connu, le « périf' » parisien est pourtant une voie rapide urbaine très particulière. En effet, bien qu’il soit doté d’une chaussée séparée ainsi que d’échangeurs qui permettent que les intersections ne soient pas implantées au niveau de la voie, le flux de circulation y est soumis à la priorité à droite. Ainsi, à l’inverse des autres routes express, les véhicules qui y circulent doivent laisser la priorité aux véhicules entrants. Bien que l’usage soit contraire à la réglementation routière française, la circulation s’y déroule donc sur les deux voies de gauche afin d’éviter les ralentissements liés aux véhicules entrants.

Signalisation routière des ceinture périphériques

Les rocades et les ceintures périphériques sont signalées aux usagers de la route par le biais de panneaux d'indication d'itinéraire. Ces signaux spécifiques sont formés d'un panneau carré à fond noir, comportant deux ellipses blanches, la plus grande représentant le côté extérieur de la rocade, et la plus petite le côté intérieur.

Sécurité routière et voies rapides urbaines

En 2011, le Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) a réalisé une étude sur la sécurité de 95 % des voies rapides urbaines de type autoroutier en France. Rien que pour la période allant de 2006-2008, près de 12 135 accidents se sont produits sur des voies rapides urbaines, occasionnant plus de 300 décès. Fait particulièrement inquiétant, les piétons représentent 11 % des usagers tués lors d’accidents mortels, alors que d’après la réglementation routière des voies rapides urbaines, leur circulation n’y est pas autorisée. Enfin, si en province dans neuf collisions sur dix, au moins un véhicule léger ou utilitaire est impliqué, en île-de-France au moins un deux roues motorisé y est impliqué.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

En France, c’est en région Bretagne que l’on trouve le plus de voies rapides urbaines et de ceintures périphériques. En effet, avant l’ouverture de l’autoroute A84 en janvier 2013, les usagers de la route circulaient uniquement sur des voies rapides urbaines. D’après une légende, cette particularité serait étroitement liée aux exigences d’Anne de Bretagne lors du traité d’union de la Bretagne à la France. Cette dernière aurait alors exigé du roi que la circulation demeure gratuite dans sa province, mais aucun document officiel ne confirme la véracité de ces faits.

Nos villes couvertes par la conduite :