Cours de code : la route

Lorsqu’ils circulent, tous les usagers se déplacent sur ce que le code de la route appelle "une route", et ceci quel que soit leur moyen de locomotion. Mais le mot “route” est un terme générique ne permettant pas de détailler à lui seul certains éléments importants, comme les divers parties composant la chaussée. Or, il est important pour l’ensemble des conducteurs de connaître les différents éléments qu'ils sont tous amenés à croiser lorsqu'ils circulent sur une route.

🚦 Consultez notre lexique du Code de la route 🚦

Chiffres clés relatifs aux réseaux routiers français

Le réseau routier français représente un ensemble dense se routes de différents types, et qui attirent une part plus ou moins importante du trafic routier. Ainsi, en 2015 :

  • le réseau routier français comprenait au total 1 088 747 km de routes
  • 15% du trafic circulait sur les voies d'autoroutes concédées et 15% de plus circulaient les long des voies d'autoroutes non concédées
  • les routes nationales attiraient 4% du trafic routier
  • 66% du trafic circulait le long des routes départementales

Composition d'une route

La route est composée d’un ensemble complet et complexe d’éléments différents, et désigne l’intégralité de l’espace réservé à la circulation routière, allant de l’accotement jusqu'aux voies. Comme le mot "route" comprend l’ensemble des termes désignant des voies de circulation accessibles aux usagers présentées par le code de la route, les rues sont également considérées comme des routes.

Photographie montrant grâce à une légende les différents composants de la chaussée.

L’accotement

IL'accotement est d’un espace généralement non recouvert d’asphalte et encadrant la chaussée. Il s'agit donc d'une espace recouvert la plupart du temps de terre et de gazon, sur lequel il est parfois possible pour les usagers de s’y arrêter ou d’y stationner, en fonction de la signalisation en vigueur le long de la voie.

🚦 Consultez la définition complète de l’accotement 🚦

La chaussée

La chaussée représente l’ensemble des voies recouvertes de bitume et dont la finalité est de permettre aux usagers de circuler en toute sécurité.

Code de la route
10× moins cher !

La voie

Chaque voie représente un couloir de circulation, qui peut être ouvert à tous les types de véhicules ou seulement à une certaine catégorie, comme les bus ou les vélos, toujours selon les règles dictées par les éléments de signalisation verticaux et/ou horizontaux.

Les différents types de routes

Le domaine routier français est composé de tout un ensemble de routes ayant des fonctions différentes, et le long desquelles s’applique des règles différentes. Il est possible de lister, entre autres :

  • les routes communales
  • les routes départementales
  • les routes nationales
  • les routes à accès réglementé
  • les routes européennes
  • les autoroutes

Les routes communales

Les routes communales sont les espaces de conduite les plus représentés le long du réseau routier français. Il s'agit de l'ensemble des voies permettant de traverser les villes ou les communes. L'entretien des voies communales est pris en charge par les mairies.

Les routes départementales

Les routes départementales sont disséminées un peu partout en France, et c'est au Conseil Départemental que revient la charge de s’occupe des routes situées dans sa circonscription.

Les routes nationales

Gérées par le Ministère de l’Écologie et du Développement Durable, les routes nationales sont des routes gratuites recouvrant la quasi-totalité du territoire.

Les routes à accès réglementé

Les routes à accès réglementé sont des routes à voies rapides, et dont l’entrée est signalée grâce à un panneau d’indication représentant une voiture blanche sur un fond bleu.

panneau entrée sur route prioritaire

Les routes européennes

Les routes européennes sont des espaces de circulation gérées par l’Union Européenne et reliant les différents États Européens entre eux.

Les autoroutes

Les autoroutes font partie intégrante du paysage routier français, et représentent généralement un passage obligé pour le candidat le jour de l’épreuve pratique du permis de conduire. Celui-ci doit donc avoir appris la signalisation, les règles de circulation, les limitations de vitesse du code de la route, la distance de sécurité, les dépassements et les comportements à adopter sur autoroute.

Code de la route
10× moins cher !

Conditions météorologiques et conduite de nuit

Que ce soit dans le cadre de l’épreuve pratique de la conduite ou après l'obtention de leur permis, tous les usagers de la route doivent être capables de circuler quelles que soient les conditions météorologiques. Que ce soit pour conduire en période de beau temps comme de mauvais temps, l’usager doit connaître les comportements adaptés à son environnement de conduite et choisir un éclairage adapté.

Les automobilistes doivent être plus prudents lorsqu'ils circulent de nuit, car la vision n'est pas optimale. Durant l’épreuve, l'examinateur peut également poser au candidat des questions sur le sujet de la conduite de nuit. C’est pour cette raison que l’aspirant conducteur doit être incollable sur ce sujet.

Les zones dangereuses

Les usagers peuvent être amenés à traverser des zones dangereuses, comprenant des chantiers routiers, des tunnels, des passages à niveau ou des voies de tramways. La signalisation routière et les marquages au sol près de ces zones sont là pour aider les conducteurs à adapter leur vitesse et à modifier leur comportement afin de ne pas représenter un risque pour les autres usagers ou pour eux-même.