Tout savoir sur les revêtements des routes

En règle générale, les revêtements de routes sont des préparations bitumineuses destinées au recouvrement et à la protection de la voie de circulation. Spécialement conçus pour résister à tous les types de trafic ainsi qu’à des conditions climatiques extrêmes, les revêtements de la voirie contribuent directement au confort, mais également à la sécurité des usagers de la route.

Tout savoir sur les revêtements de routes

Qu’il s’agisse de constructions neuves ou de rénovations, les revêtements de route sont utilisés en couche d’assise, de liaison ou de roulement de la chaussée. Ainsi, ils s’adaptent parfaitement à l’environnement et plus important, ils résistent aux intempéries, à la fatigue et à la fissuration. Ils se différencient des autres revêtements de sol grâce à leurs matériaux constitutifs et leur conditionnement, qui peut se faire à chaud ou à froid en fonction du type de revêtement utilisé.

Un temps de pause est nécessaire avant la remise en circulation de la voie afin que l'efficacité du nouveau revêtement soit optimale, l’objectif principal de cette attente étant d’assurer une longue durée de vie à la chaussée, peu importe les gabarits de véhicule qui pourraient y circuler. À ce jour, il est possible de lister trois grandes catégories de revêtements de route : le béton bitumineux, le béton de ciment et les revêtements formés à partir d’éléments de construction distincts.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

L’asphalte

L’asphalte, également appelé béton bitumineux, est un mélange de gravillons, de sable, de fillers et d’un dérivé du pétrole : le brai. Ce revêtement de route peut être posé à chaud comme à froid. Il existe en réalité de nombreux types d’asphalte :

  • Le « béton bitumeux étanche » (BBE), qui est le plus couramment utilisé, car il présente très peu de vides et ceux-ci communiquent rarement entre eux. Ainsi, par temps de pluie, les risques d’aquaplaning sont quasi nuls.
  • Le « béton bitumineux drainant » (BBDr) qui, quant à lui, possède d'assez nombreux creux, mais ces derniers sont interconnectés.
  • Le SMA (Stone Mastic Asfalt), qui ressemble à un compromis entre le BBE et le BBDr. En effet, il présente la même structure superficielle ouverte que le BBDr, mais est dépourvu de creux.

🚦 Consultez la définition complète de l'aquaplanage 🚦

Le béton de ciment

Le béton de ciment, aussi désigné sous le terme de béton, est un revêtement de route utilisé en guise de liant. Le béton de ciment contient davantage de sable que l’asphalte, de sorte que la surface ait un aspect plus lisse. Autrefois, les routes en béton étaient construites à l’aide d’une succession de plaques et un joint de dilatation était réalisé entre chaque plaque pour absorber leurs dilatations thermiques.

À l’heure actuelle, les agents de la voirie utilisent des plaques en béton plus courtes séparées par des joints de dilatation plus minces. Ils ont parfois également recours à une armature, qui rend alors les joints de dilatation superflus, comme avec le béton armé continu. Cela permet de ne pas avoir à travailler avec des plaques de béton distinctes et relativement courtes, qui avec le temps et l’usure risquent de s’affaisser et de se rompre.

Le désavantage de ce type de revêtement de sol réside dans le fait qu’une surface trop lisse nuit à la sécurité car, par temps pluvieux, l’eau qui se trouve entre le pneu et le revêtement routier est plus difficile à évacuer. Des évolutions dans les modalités de fabrication de ce revêtement de route ont permis de corriger ce défaut, mais elles génèrent plus de bruit au passage des véhicules.

Les pavés

En principe, les pavés artificiels sont fabriqués en béton ou en terre cuite. Les pavés en béton peuvent prendre des formes carrées, rectangulaires, ou encore hexagonales. Certains ont une forme plus complexe, mais ils toujours sont conçus pour "s’imbriquer les uns dans les autres." C’est cette particularité qui renforce la stabilité du revêtement.

Les pavés en pierres naturelles sont généralement composés de morceaux de granit taillés en cubes ou présentant une forme allongée. S’ils étaient très employés autrefois pour leur résistance, leur utilisation actuelle est essentiellement motivée par des raisons historico-culturelles ou esthétiques.

Le principal avantage dans l’utilisation de pavés réside dans leur facilité de démontage et de remontage sans laisser de traces. De plus, contrairement aux revêtements de route continus, ils ne nécessitent pas de temps de pose. Ainsi, la route peut être ouverte à la circulation dès la fin des travaux.

À l’image de la Wattway développée par Colas, ou des revêtements en plastiques recyclables proposés par la société néerlandaise VolkerWessels, de nouveaux revêtements de route écologiques commencent à être implantés pour remplacer ceux utilisés actuellement. L’objectif premier de ces innovations est de réduire les coûts de rénovation des routes, en garantissant une meilleure résistance aux conditions climatiques et en réduisant l'impact des travaux sur l'environnement.

Nos villes couvertes par la conduite :