Les différentes dispositions de voies de circulation

Chaque jour, des milliers d’usagers empruntent le réseau routier français pour effectuer un ou plusieurs trajets. Sans même y prêter attention, leur itinéraire les conduira à parcourir différentes dispositions de voies. Si chaque aménagement est implanté pour répondre à un besoin très précis, leur objectif principal demeure le même : fluidifier le trafic. Comment différencier les routes à deux fois une voie, des routes à deux voies, mais également des routes à trois voies ? La réponse est simple  : en observant la signalisation horizontale et verticale, car chaque type de voie dispose d’éléments de signalisation spécifiques.

Schéma représentant différents créneaux de dépassement ainsi qu'une ligne blanche continue.

Différents aménagements, une seule mission

Depuis la démocratisation de l’automobile, puis des autres véhicules terrestres à moteur, les gestionnaires de voiries n’ont eu de cesse d’installer différents aménagements routiers ayant pour mission de fluidifier le trafic routier. Pour cela, plusieurs options se sont tour à tour offertes à eux. En premier lieu à l’aide des routes à deux fois une voie, dont la mise en place doit permettre aux conducteurs de circuler des deux côtés de la chaussée. Ensuite, c’est la possibilité de réaliser plus facilement des manœuvres de dépassement qui a fait son apparition avec les routes bidirectionnelles. Enfin, avant l’arrivée massive des autoroutes, les routes à trois voies ont permis à toute une génération de conducteurs de goûter aux joies, mais également aux frayeurs, du dépassement simultané.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les routes à deux fois une voie

Ce qui distingue ce type des voies des autres, c’est avant tout son implantation très isolée du réseau routier principal. Pour une fois, ce n’est pas du côté de la signalisation qu’il faudra chercher des indices, mais de celui des équipements routiers. En effet, les routes à deux fois une voie sont toujours séparées par un terre-plein central comprenant des glissières de sécurité. Leur implantation est généralement liée à la nécessité de gérer un important transit de véhicule entre des pôles urbains. L’objectif caché de ces routes très particulières est d’éviter d’encombrer le réseau routier standard.

Les routes à deux voies

Les routes à deux voies sont aussi connues sous l’appellation de routes bidirectionnelles. Les deux côtés de la chaussée sont séparés par une ligne blanche qui détermine la position des usagers. Ces voies sont très répandues en France et elles sont jonchées par différents systèmes d’échangeurs et d’accès riverains. De manière générale, il s’agit de routes prioritaires où la règle de la priorité à droite ne s’applique que dans de très rares cas.

Route de campagne et verdure

Les routes à trois voies

Les routes à trois voies ont été implantées en France afin de donner la possibilité aux conducteurs d’effectuer des dépassements de manière simultanée. Pour y parvenir, la voie du milieu y est spécialement dédiée pour effectuer des dépassements. Cette manœuvre requiert une extrême prudence, car aucune règle de priorité n’est définie en faveur de l’un des sens de circulation. Aussi, le dépassement doit être effectué très rapidement avant de se rabattre, ce qui entraîne malheureusement de très nombreuses collisions frontales.

Pour des raisons de sécurité évidentes, la plupart des routes à trois voies à dépassement simultané ont été remplacées par des routes à double sens avec élargissement et rétrécissement des voies. Ainsi, les conducteurs évoluant dans chaque sens de circulation ont tour à tour la possibilité d’effectuer un dépassement. Dans tous les cas, les règles liées à un dépassement en toute sécurité (contrôles visuels, utilisation du clignotant et respect des limitations de vitesse) doivent être respectées.

Nos villes couvertes par la conduite :