Tout savoir sur la circulation dans un trafic dense

Rouler sur les routes françaises n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Les usagers de la route peuvent être pris dans certaines situations de conduite qui leur imposent d’adapter leur allure et leur comportement au volant. C’est notamment les cas de la circulation dans un trafic dense. Celle-ci impose aux automobilistes et aux autres usagers de la route d’adopter certains comportements de conduite, notamment lorsque ces ralentissements ont lieu sur des routes comportant plusieurs voies de circulation ou différentes intersections.

Trafic dense : définition

On parle de trafic dense, ou de circulation dense, lorsqu’une forte concentration de véhicules motorisés circule difficilement sur une route en suivant le même sens de circulation. Cette situation entraîne alors généralement un engorgement des voies, ce qui gêne la progression des usagers, qui éprouveront des difficultés pour rejoindre leur destination via cette section de route.

Le trafic dense fait partie des différentes formes de ralentissements qui peuvent apparaître sur les routes et provoquer des embouteillages, forçant ainsi les usagers de la route à circuler en files ininterrompues. On peut citer aussi, parmi les causes possibles de ralentissement sur les routes, les accidents de la circulation, les véhicules en panne, des aménagements de la voirie en mauvais état, ...

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les périodes propices à la circulation dense

Certaines périodes de l’année sont tout particulièrement propices au développement de situations de conduite dense, notamment sur les autoroutes. C’est le cas, par exemple, des périodes de vacances scolaires, durant lesquelles de nombreux usagers empruntent les mêmes itinéraires routiers afin d’atteindre, théoriquement, leur destination le plus rapidement possible. Ces principales périodes de forte densité de circulation sont donc :

  • les grandes vacances, qui poussent les usagers, juillettistes comme aoûtiens, à rejoindre le littoral français, et plus particulièrement la Côte d’Azur, afin de profiter d’une mer calme et chaude pendant ces deux mois d’été
  • les vacances d’hiver, durant lesquelles de nombreux usagers de la route vont descendre en direction des massifs montagneux du sud et de l’est, afin de profiter au maximum des pistes de ski

Enfin, il est également possible de lister parmi les périodes propices à la circulation dense le trafic routier aux heures de pointe. En effet, de nombreux usagers de la route doivent utiliser quotidiennement leur automobile afin de se rendre sur leur lieu de travail, puis le quitter à la fin de leur journée. Et comme l’emploi du temps de beaucoup de ces usagers de la route suit des horaires assez proches, ils finissent irrémédiablement par se retrouver à la même heure le long des mêmes voies de circulation, ce qui a pour conséquence de densifier le trafic.

Les différentes règles liées à la circulation dans un trafic dense

Un trafic routier dense est une situation de conduite face à laquelle seront confrontés tous les usagers de la route, et ceci tout au long de leur expérience en tant que conducteur. C’est pour cette raison que les candidats à l’examen du permis de conduire doivent connaître les différentes règles qui leur permettront de circuler dans un trafic dense en toute sécurité. Ces différentes règles à suivre peuvent avoir une portée générale, ou peuvent être spécifiquement liées aux routes comprenant plusieurs voies de circulation ou aux intersections.

La circulation dans un trafic dense : règles générales

Lorsqu’ils se retrouvent face à un trafic dense, les usagers de la route doivent impérativement respecter un certain nombre de règles afin de réduire les risques de collision. Si un automobiliste se trouve être le dernier véhicule dans une file rencontrant un ralentissement, il doit impérativement le signaler aux conducteurs qui arriveront derrière lui en activant ses feux de détresse. Lorsqu’un nouvel usager prendra sa place dans la file de voitures, ce sera à son tour de prévenir les automobilistes suivants d’un ralentissement en activant lui aussi ses feux de détresse. De plus, l’usager de la route devra faire attention à bien respecter les distances de sécurité entre son véhicule et ceux qui l’entourent, afin d’éviter tout risque de collision, même à faible allure.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Circulation dense sur une chaussée comportant plusieurs voies de circulation

Lorsque le trafic routier se densifie le long des routes comprenant plusieurs voies de circulation et que toutes les voies subissent des ralentissements, l’usager doit rester dans sa file, sauf s’il doit bifurquer afin d’anticiper un changement de direction. De plus, un usager pris dans une file de véhicules motorisés positionnée sur le côté droit de la chaussée pourra, si la situation survient, s’engager plus loin dans sa voie que les usagers engagés dans les différentes files situées sur sa gauche. En effet, dans ce cas de figure, le fait de passer devant d’autres usagers ne sera pas considéré comme un dépassement par la droite.

Circulation dense et intersections

Lorsque les usagers font face à une situation de circulation dense en agglomération, ils peuvent être amenés à croiser des intersections. Dans ce cas de figure, il pourrait être tentant pour le conducteur de se coller au véhicule qui se trouve devant lui afin de ne pas perdre sa place dans la file, et gagner ainsi un peu de temps sur son trajet. En agissant de la sorte, l’usager risque fortement d’encombrer l’intersection sur laquelle il se trouve, empêchant ainsi les usagers qui souhaiteraient emprunter une autre voie d’avancer. Dans ce cas de figure, il est donc conseillé aux usagers de la route s’arrêter avant l’intersection, afin de laisser aux autres véhicules la possibilité d’y circuler.

Nos villes couvertes par la conduite :