Comment se calcule le bonus-malus de l’assurance auto?

Le bonus-malus est un système permettant de calculer le montant de la prime d’assurance auto d’un conducteur de voiture chaque année. Il se calcule en fonction du comportement de l’automobiliste avec son véhicule à l’aide d’un coefficient : plus les accidents sont fréquents, plus le malus est fort ; si le comportement du conducteur est exemplaire, le tarif de la prime d'assurance est réduit et vous bénéficiez de ce fait d’une réduction. Il est aussi appelé coefficient de réduction-majoration (CRM).

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

AU SOMMAIRE :

Le bonus-malus, à quoi ça sert ?

Chaque année, les compagnies d’assurance calculent le montant de la prime d’assurance auto de leurs assurés. Cette prime peut augmenter ou diminuer, dépendant du comportement du conducteur au volant de sa voiture.

L’assureur va alors compter le nombre de sinistres déclarés au cours de l’année. 

Si le conducteur n’a pas d’accidents, il dispose alors d’un bonus : la prime d’assurance diminue. 

Au contraire, si l’assuré déclare un ou plusieurs accidents partiellement ou totalement responsables, il va avoir un malus, ce qui fera augmenter le taux de son assurance auto. Un accident non responsable ne doit pas influer sur votre coefficient, car vous n’êtes pas responsable de l’accident.

Même si la grande majorité des véhicules sont concernés par ce système de bonus-malus, il existe quelques exceptions qui n’utilisent pas ce système d’assurance :

  • Les deux-roues et les trois-roues allant jusqu’à 125 cm3.
  • Les véhicules d’urgence (pompiers, SAMU).
  • Les voitures de collection de plus de 30 ans.
  • Les véhicules agricoles (tracteurs par exemple).
  • Les véhicules forestiers et de travaux publics.

Voiture miniature retournee devant des pieces de monnaie

Le bonus-malus dépend de la responsabilité du conducteur

Mode de fonctionnement

Le système de bonus-malus n’est pas modifiable à l’infini, il comporte bien sûr des limites. Le coefficient maximum qu’il est possible d’atteindre est échelonné à 0,50

Lors de la souscription à un contrat d’assurance auto, l’assuré commence avec un coefficient de départ égal à 1

Cela signifie que si il n’a pas d’accidents pendant plusieurs années, le bonus de l’assuré peut réduire de presque 50%

Le malus maximum à atteindre est de 3,50. La compagnie d’assurance se base toujours sur l’historique des douze derniers mois pour calculer le bonus-malus, en décalant de deux mois par  rapport à la date de l’échéance du contrat. 

Concernant les fluctuations du système de bonus-malus, plusieurs cas de figure sont envisageables. Ils dépendent de votre responsabilité dans un accident : 

  1. A chaque accident dont l’assuré est responsable, le coefficient est majoré de 25% donc multiplié par 1,25.
  2. A chaque accident dont l’assuré est semi-responsable, le coefficient est majoré de 12,5% donc multiplié par 1,125.
  3. En cas de bonne conduite sans sinistre, le coefficient est diminué de 5%, donc multiplié par 0,95.

On se base toujours sur le coefficient de l’année passée pour calculer le nouveau taux du bonus-malus. Tous les automobilistes commencent donc un nouveau contrat d’assurance auto avec un coefficient de bonus-malus égal à 1.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Evolution de la prime d’assurance auto

Voici un tableau récapitulatif de l’évolution possible du bonus de votre prime d’assurance. Ces chiffres sont calculés comme si vous n’aviez aucun accident pendant 13 années consécutives au volant de votre voiture.  Par exemple, si le conducteur paie sa prime d’assurance auto 400 euros la première année, il ne paiera plus que 200 au bout de 13 ans.

Les jeunes conducteurs et le bonus-malus

Le fonctionnement du bonus-malus est le même pour les jeunes conducteurs, tout comme le calcul des coefficients. En effet, si un jeune conducteur a un accident responsable, son bonus-malus va être multiplié par 1,25. 

S’il a un accident partiellement responsable, son coefficient de bonus-malus va être multiplié par 1,125. Si il est un conducteur idéal et qu’il ne lui arrive aucun sinistre, le bonus-malus est multiplié par 0,95. 

La seule différence pour les jeunes conducteurs est qu’ils sont majorés tout d’abord sur le tarif de leur contrat, car ils sont considérés comme étant des usagers à risque.

Avoir un accident en étant jeune conducteur serait catastrophique concernant le montant de la prime d’assurance à payer, qui serait à coup sûr majoré. Il faut essayer d’être responsable et surtout prudent sur la route. 

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Se renseigner sur son bonus-malus

Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour vous renseigner sur votre bonus-malus

En vous aidant des règles énoncées dans cet article, vous pouvez le calculer vous même. Néanmoins, si vous voulez vous assurer de ne pas vous tromper, votre assureur est très certainement la meilleure personne capable de vous fournir le calcul de votre bonus-malus d’assurance auto.

Tous les ans, votre assureur vous envoie votre bonus-malus, avant la date d’échéance de votre contrat d’assurance auto. Si vous souhaitez le recevoir avant cette date, il suffit de demander votre relevé d’information à votre assureur, qui est tenu de vous le communiquer sous 15 jours.

Si vous avez accumulé les malus, ne vous inquiétez pas. Avec un peu de patience et de la prudence au volant de votre véhicule, tout est récupérable, surtout grâce à la règle de la descente rapide ! Il vous suffit de réaliser deux ans sans sinistre responsable ou partiellement responsable. Après deux années sans accident, votre coefficient reviendra naturellement à 1.

Le transfert du bonus-malus

Si vous décidez de changer de compagnie d’assurance pour couvrir votre véhicule, votre bonus-malus changera avec vous. En aucun cas il ne sera effacé : votre dossier sera transféré au nouvel assureur, comprenant toutes vos informations dont le bonus-malus des dernières années.

Sachez également que si vous bénéficiez d’un bonus maximal de 0,50 pendant 3 ans, vous n’aurez pas de malus lors de votre premier sinistre responsable.