Les règles relatives à la circulation routière

Que ce soit en ville comme en dehors des agglomérations, l'ensemble des éléments participant à la circulation routière fournissent aux usagers de la route de nombreuses informations, permettant à chaque conducteur d'adapter sa conduite. Chaque panneau et chaque marquage au sol a une signification bien précise et aide les usagers à appréhender la conduite en respectant les limitations de vitesse, les interdictions, les dangers, les règles de stationnement etc. Il est nécessaire pour les candidats souhaitant obtenir leur code en 2018 de connaître l'ensemble des règles relatives à la circulation routière.

🚦 Consultez notre lexique du Code de la route 🚦

La signalisation

Les conducteurs circulant le long du réseau routier français peuvent être confrontés à deux types de signalisation: la signalisation verticale et la signalisation horizontale. Il s’agit des panneaux du code de la route et du marquage au sol, qui doivent tous être observés et interprétés par les conducteurs afin de respecter les différentes règles de sécurité en vigueur le long des différents segments de leur parcours.

Connaître la signification de chaque panneau est essentiel pour assurer le suivi des consignes dictées par la signalétique. Sans cela, les conducteurs seraient incapables de rouler sans devenir rapidement un danger pour les autres usagers circulant le long de la voie publique. Il est également essentiel de différencier les signalisations permanentes et les signalisations temporaires.

Signalisation verticale : signification des panneaux

Les intersections

Avant de pouvoir s’insérer dans une intersection, le conducteur doit définir, à l'aide de la signalisation, s’il est en droit d’emprunter ou non certaines voies. Ensuite, l’automobiliste doit se comporter de manière appropriée afin de signaler ses déplacements aux autres usagers. De cette manière, le conducteur ne surprendra personne, et limitera les risques d’accidents. Il est cependant nécessaire de connaître les usages, notamment les priorités à droite, relatifs aux croisements des voies de circulation, mais aussi ceux relatifs aux carrefours à sens giratoire.

Croisement d'une voiture : qui a la priorité ?

Circuler sans accroc

Aller à gauche, à droite, faire demi-tour : toutes ces actions peuvent sembler anodines. Elles disposent pourtant toutes de leurs propres règles. Le but premier de ces règles est de permettre une communication plus poussée entre les différents usagers de la route, afin de limiter les comportements inattendus ou inappropriés. Repérer un changement de direction n’est jamais évident, même s’il paraît l’être pour le conducteur qui en est à l’origine. Les changements de direction doivent donc toujours être fait dans les règles de l’art : priorités, signalisations, et vitesse doivent être respectées.

La vitesse de circulation

Ne pas respecter les limitations de vitesse mises en place par la législation française est passible d’une sanction. Les limites de vitesse en vigueur le long d'une section de route sont indiquées le long des voies par des panneaux ronds à bord rouge et liseré blanc. Mais, ces panneaux ne se rencontrent pas partout. C’est la raison pour laquelle il est absolument nécessaire de connaître les vitesses en usage en fonction du lieu où le véhicule circule, et de savoir comment déduire les limitations de vitesse en fonction d'autres indices, comme la configuration d'une route ou le marquage au sol.

Limites de vitesse en agglomération

Limitation de vitesse en agglomération

Limites de vitesse sur route

Limitation de vitesse sur routes et voies rapides

Limites de vitesse sur autoroute

Limitations de vitesse sur autoroute

La vitesse est une véritable problématique, qui doit retenir l'attention de tous les usagers., car une infraction liée au non-respect des limitations de vitesse est non seulement passible de sanctions, mais peut également être très dangereuse pour la sécurité routière, que ce soit en agglomération, sur les routes ou sur les autoroutes.

Le croisement et les dépassements

D'après les règles édictées par le Code de la route, le croisement d'un véhicule dépend principalement de la situation à laquelle le conducteur est confronté. En effet, le conducteur n'aura pas toujours la priorité en fonction de la configuration de la route, du poids du véhicule qui se trouve en face, ou encore du sens de circulation,... En montagne, c’est le véhicule ascendant qui est prioritaire lors d’un croisement dans un passage étroit. De la même manière, un conducteur n’est pas toujours autorisé à doubler un autre véhicule, toujours en fonction de la configuration de la route ou de la signalisation. Les éléments de signalisation horizontaux et verticaux doivent toujours être respectés, surtout s'ils aident à réguler les croisements et les dépassements.

Stationnement et arrêt : que puis-je faire ?

Tout d’abord, il est primordial de différencier un stationnement d'un arrêt. Dans le cadre d'un stationnement, le conducteur va stopper son véhicule pour un laps de temps relativement long et va s'en éloigner. Un arrêt est, quant à lui, considéré comme étant une situation temporaire, d'une durée relativement courte. De plus, dans le cadre d'un arrêt, l'automobiliste ne peut pas s'éloigner de son véhicule. Encore une fois, la signalisation permet de définir s'il est possible de stationner ou non dans une zone donnée.

Différents panneaux et différents marquages au sol permettent aux conducteurs d’identifier s'ils sont en droit de stationner ou de s'arrêter dans une zone donnée. De la même manière, certaines zones de stationnement sont payantes, nécessitent avec un disque de stationnement ou obligent les automobilistes à se garer dans un certain sens.

Nos villes couvertes par la conduite :

Découvrez nos offres dans votre département

Il suffit de créer un compte Ornikar gratuitement.

J’ai déjà un compte

Les règles relatives à la circulation routière : Envie dʼen savoir plus ?

Nos articles du code de la route