Cours de code: Le conducteur

Pour conduire dans de bonnes conditions, l’automobiliste doit absolument suivre les recommandations du Code de la route, et vérifier l'intérieur et l'extérieur de son véhicule. Il doit également être capable d'analyser chaque situation et de décider rapidement de ce qu'il doit faire, tout en étant capable de définir si son état physique et psychologique l’autorise à conduire une voiture.

Quelques chiffres-clés sur les conducteurs en France :

Le trafic routier en France est composé à 79,5% de véhicules particuliers, et 62% des conducteurs prennent leur véhicule tous les jours pour se déplacer. Les conducteurs français se décrivent comme vigilants au volant dans 78% des cas et calmes pour 43% d'entre-eux. De plus, ils sont 45% à penser que les autres conducteurs sont irresponsables au volant.

Conduire

Pour pouvoir conduire en toute sécurité, un usager doit être capable de contrôler sa voiture et d’exprimer ses intention aux autres usagers de la route. Cela passe par tout un ensemble d’actions que l'automobiliste doit être capable de poursuivre. Il est possible de lister, parmi ces actions, la bonne utilisation de l’exploration visuelle, une bonne stratégie de conduite ainsi qu’une bonne connaissance des situations à risques. Chaque usager doit également être capable de gérer ses distances de sécurité et doit être capable de s’arrêter avant de causer un accident.

Être en état de conduire

L’automobiliste n’est jamais seul sur la route, et c'est pourquoi il doit veiller à être en état de conduire en toute circonstance, ceci pour éviter de risquer sa vie ou celle des autres usagers. Pour savoir s’il est apte ou non à prendre le volant, le Code de la route dit que l’usager doit être capable d’évaluer son état physique. S’il est aisé pour un automobiliste de voir si sa vue ou son ouïe lui font défaut et d’y remédier, il doit également être conscient que l’usage de certaines substances, notamment des médicaments, de la drogue ou de l’alcool, peut représenter un danger.

Code de la route
10× moins cher !

D’autres facteurs peuvent également modifier les capacités de conduite de l’usager. C’est notamment le cas de la vigilance, qui doit pourtant être au cœur des priorités de l’automobiliste. L’usager doit également éviter de prendre le volant s’il est dans un état de fatigue trop important, ou si son état psychologique ne lui permet pas de conduire correctement.

Les gestes de premiers secours

Les usagers de la route peuvent également être victimes ou témoins d’un accident de la circulation. Un automobiliste assistant à un accident de la route devra porter secours aux possibles victimes de l’accident.

Permis de conduire
35% moins cher !

Après avoir enfilé son gilet jaune réfléchissant et appelé les secours, le détenteur du permis de conduire peut placer son triangle de présignalisation pour prévenir tout risque de sur-accident. S’il ne doit pas bouger les victimes, sauf en cas de risque d’incendie ou de noyade, le conducteur doit être capable de leur apporter les premiers soins si cela s'avère nécessaire.