Tout savoir sur le gilet de haute visibilité

Considéré comme un équipement de protection individuel (ÉPI), le gilet réfléchissant est un vêtement à haute visibilité dont la finalité est d’aider les conducteurs à voir rapidement un usager en situation de danger, ou évoluant sur un chantier à proximité de la chaussée. Tous les conducteurs, y compris les candidats au code de la route, doivent apprendre les bons réflexes à mettre en place en présence d’usagers portant un gilet réfléchissant.

Est-il obligatoire d’avoir un gilet réfléchissant dans sa voiture ?

Le gilet réfléchissant est un équipement listé par le Code de la route comme étant obligatoire en France depuis 2008. Auparavant, le port du gilet de sécurité était uniquement obligatoire pour le personnel évoluant sur les chantiers, l'objectif étant avant tout rendre chaque travailleur visible des usagers de la route.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les conducteurs de véhicules ne sont obligés de porter cet équipement en Europe que depuis le début des années 2000. C’est en 2004 qu’il est devenu obligatoire pour les conducteurs circulant en Italie, en Espagne et au Portugal. Ensuite, d’autres pays ont imposé cet ÉPI aux usagers : l’Autriche en 2005, la Belgique en 2007 et le Luxembourg en 2008. La couleur du gilet réfléchissant varie en fonction des pays. Ainsi en Italie, il peut être vert, orange ou encore rouge.

Quoi qu’il en soit, le gilet réfléchissant doit être entreposé dans un endroit permettant de le prendre facilement avant de sortir du véhicule.

Gilet de haute visibilite dans la boite a gants d'une automobile

Caractéristiques du gilet de haute visibilité

Le gilet de sécurité est fluorescent et doit être doté de 2 à 4 bandes rétro-réfléchissantes qui sont obtenues grâce à une technologie dite de micro billes. C’est suite au rapprochement des législations des États Européens relatives aux équipements de protection individuelle que le gilet de sécurité est devenu obligatoire en France.

Même s’il est communément appelé gilet jaune ou chasuble, tous les vêtements recouvrant la partie haute du corps peuvent remplir la même fonction, à condition qu’ils soient fluorescents et dotés de surfaces réfléchissantes. Dans tous les cas, cet équipement de protection individuelle se porte au-dessus des vêtements et doit être conforme à la réglementation ISO 20471:20132.

Les principales fonctions de cet équipement de protection individuel

Si, à la base, cet équipement avait pour objectif d'augmenter la sécurité des agents qui évoluent sur les chantiers routiers et d'autres zones dangereuses, le gilet jaune permet également de garantir celle des conducteurs immobilisés en situation d’arrêt d’urgence. Ainsi, une fois hors de son véhicule, l'usager doit pouvoir être correctement perçu par les passagers des autres véhicules, notamment s’il doit se déplacer sur et aux abords de la chaussée.

Les sanctions liées au gilet de haute visibilité

Le fait de ne pas être en possession d’un gilet de sécurité est une infraction. En cas de contrôle par les forces de l’ordre, un conducteur encourt une contravention de 4e classe. Cette contravention ne donne pas lieu à un retrait de point, mais elle est assortie d’une amende forfaitaire de 135 €, pouvant aller jusqu’à 750 €.

Il est important de savoir que le gilet jaune fait partie d’un ensemble de dispositifs de sécurité nécessaires dans le cadre d'un accident. Ce kit de sécurité doit comprendre, suivant les pays et le type de véhicule : un triangle de présignalisation, un gilet de haute visibilité, un extincteur ainsi qu'une trousse de premiers secours. Aussi, avant de circuler dans un autre pays que la France, chaque conducteur doit bien se renseigner afin d’être en possession des équipements obligatoires.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !