Les trois points d’ancrage des ceintures de sécurité

Si les automobiles font partie des véhicules motorisés comprenant le plus grand nombre de systèmes de sécurité, cela ne s’est pas fait en un jour. Pour la plupart de ces dispositifs de sécurité, il a fallu attendre plusieurs années de recherche et de développement ou la mise en place de plusieurs versions avant qu’ils ne soient proposés sous leur forme définitive. C’est notamment le cas des ceintures de sécurité, qui ont connu différentes formes avant d’adopter leur format actuel, développé par Nils Bohlin  et comportant trois points d’ancrage.

Automobiliste attachant sa ceinture de securite

Avant les ceintures à trois points d’ancrage

Les premiers tests liés à la mise en place d’un système de sécurité destiné à retenir les usagers circulant dans une automobile datent de la fin du XIXème siècle. C’est durant la course Paris-Marseille-Paris de 1896 que sont apparus les tout premiers modèles de harnais de sécurité pour les pilotes, dont la finalité était de leur permettre de ne pas être éjectés dans les virages. Plusieurs brevets et innovations se sont ensuite succédés afin d’améliorer le concept du harnais de sécurité, par le biais notamment de bretelles protectrices. À partir des années 1950, le modèle de ceinture de sécurité développé par le médecin-colonel de l’US Air Force John Paul Stapp, ainsi que les premières ceintures de sécurité à trois points d’ancrage, disposés en Y, ont fait leur apparition. Mais les tests de ces dernières se sont avérés peu concluants, et il aura fallu attendre la venue de Nils Bohlin pour que la ceinture de sécurité adopte enfin sa forme moderne.   

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

La ceinture de sécurité moderne à trois points d’ancrage

C’est en 1959 que Nils Bohlin, un ingénieur automobile employé par Volvo, dépose le brevet d’une ceinture à trois points d’ancrage. Cette voiture comprend à la fois une sangle abdominale et une sangle diagonale. Cette innovation est très rapidement reprise par d’autres acteurs de la construction automobile, Volvo ayant décidé de la laisser libre de droits, faisant ainsi passer la sécurité de l’ensemble des usagers de la route au premier plan de ses préoccupations. Si ces premières ceintures de sécurité modernes devaient encore, à leurs débuts, se régler à la main, d’autres ingénieurs les ont progressivement équipées d’enrouleurs à cliquet, permettant à l’usager d’ajuster correctement sa ceinture de sécurité.

Usager de la route ajustant sa ceinture de sécurité

L’évolution de la ceinture de sécurité à trois points d’ancrage

Si elle est, dans un premier temps, demeurée facultative, l’installation de la ceinture de sécurité à trois points d’ancrage a été rendue obligatoire par le Code de la route dans tous les véhicules mis en circulation à partir du 1er septembre 1967 pour les places avant, puis après le 1er octobre 1978 pour les places arrière. Depuis 2011, toutes les ceintures de sécurité équipées sur des automobiles proposées sur le marché en Europe doivent suivre le règlement n°16 de la CEE-ONU et ses prescriptions liées à l’homologation des équipements de sécurité. Les ceintures de sécurité sont définies par ce texte comme étant un “Assemblage de sangles avec boucle de fermeture, dispositifs de réglage et pièces de fixation pouvant être ancré à l’intérieur d’un véhicule à moteur et conçu de manière à réduire le risque de blessures pour l’utilisateur en cas de collision ou de décélération brusque du véhicule, en limitant les possibilités de mouvement du corps de l’utilisateur.”

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les différents constructeurs automobiles suivent donc de près les prescriptions fournies par la Communauté Européenne, en prenant le soin de développer leurs modèles de ceintures de sécurité, tout en les adaptant aux besoins des conducteurs. Car si elles sont toujours plus sécuritaires, les dernières innovations ont également permis de mettre en place des ceintures plus réglables, permettant à chaque passager de les adapter à leur convenance, afin qu’ils puissent bénéficier d’un confort de conduite toujours renouvelé.

Nos villes couvertes par la conduite :