Ajuster correctement sa ceinture de sécurité

Si pour beaucoup de conducteurs et de passagers le fait d’ajuster sa ceinture de sécurité est un réflexe, une minorité d’usagers semble encore réticente. Pourtant, les chiffres sont formels, utiliser sa ceinture de sécurité divise par 3 le risque d’être tué lors d’un accident de voiture, ce qui en fait un élément essentiel dans le cadre de la sécurité du conducteur et de ses passagers.

Pourquoi faut-il ajuster sa ceinture de sécurité  ?

En France, c’est l’article R412-1 du Code de la route qui indique qu’« en circulation, tout conducteur ou passager d’un véhicule à moteur doit porter une ceinture de sécurité homologuée dès lors que le siège qu’il occupe en est équipé en application des dispositions du livre  ». En dehors des personnes handicapées, dont la morphologie n’est pas adaptée au port de la ceinture, personne ne peut se soustraire à cette obligation. Même lors d’une grossesse, qu’elle soit conductrice ou passagère, la future mère devra ajuster sa ceinture.

Au-delà de la législation, il est nécessaire d’ajuster sa ceinture de sécurité pour lutter contre la physique et plus précisément la loi de newton. Celle-ci, lorsqu’elle est rapportée à l’automobile peut d’expliquer la répartition des forces après un freinage brusque. Grâce à l’utilisation d’une ceinture de sécurité, les corps ne sont pas projetés vers l’avant du véhicule.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Bien boucler sa ceinture

Le conducteur ainsi que les passagers doivent ajuster puis boucler leurs ceintures de sécurité avant de démarrage du véhicule. Cela doit même intervenir pour le conducteur, avant de régler les rétroviseurs ou encore son siège. Boucler sa ceinture alors que le véhicule roule revient à réaliser une action très complexe qui entraînera non seulement une perte de vigilance de la part du conducteur, mais altèrera également la trajectoire.

Pour fonctionner de manière optimale, la ceinture de sécurité doit couvrir en diagonale le buste, de l’épaule à la taille. Une fois ajustées et bouclées, les sangles doivent être bien tendues et ne pas vriller. Dans le cas contraire, lors d’un choc, elles pourraient occasionner des blessures graves.

Accident et ceinture

Comme il est parfois difficile de réaliser l’importance de la ceinture de sécurité lors d’un accident de la route, voici ce qu’un conducteur ou un passager ressent en ne la portant pas  :

Dans les faits, voici le rapport de force qui est exercé lors d’une collision en fonction de la vitesse du véhicule  :

  • à la vitesse de 50 km/h, un enfant dont le poids est de 15 kg sera projeté avec une force équivalente à 150 kg environ
  • à la vitesse de 50 km/h, un adulte dont le poids est de 70 kg sera projeté avec une force équivalente à 700 kg environ
  • à la vitesse de 90km/h, un enfant dont le poids est de 15 kg sera projeté avec une force équivalente à 500 kg environ
  • à la vitesse de 90km/h, un adulte dont le poids est de 90 kg sera projeté avec une force équivalente à 2,2 t environ

Les sanctions

Lors d’un contrôle de police, un conducteur qui ne porte pas sa ceinture enfreint le Code de la route. Ce dernier sera donc sanctionné par une contravention de 4e classe qui entraînera une amende forfaitaire d’un montant de 135 € ainsi que la perte de 3 points sur son permis de conduire. Si c’est un passager qui n’a pas bouclé sa ceinture, il sera également sanctionné par la même contravention de 4e classe, mais sans que cela entraîne de perte de points. Dans le cas où le passager a moins de 18 ans, c’est le conducteur qui sera considéré comme responsable de l’infraction.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Depuis quelques années, les automobiles sont dotées en série d’un voyant d’alerte pour indiquer l’absence du port de la ceinture de sécurité du conducteur. Sur les modèles les plus récent, ce dispositif tient également compte de la situation des passagers afin d’effectuer son trajet en toute sécurité.

Nos villes couvertes par la conduite :