Les dispositifs rétro réfléchissants ou catadioptres

Les systèmes rétro-réfléchissants sont des dispositifs passifs permettant d’indiquer la présence d’une zone ou d'un usager à risques aux autres conducteurs. Cela est rendu possible par le phénomène des catadioptres, spécifiquement conçus afin de réfléchir la lumière émise par une source extérieure. C'est pour cette raison que les catadioptres rétro-réfléchissants peuvent se retrouver placés sur des véhicules comme sur des éléments de signalisation. Comprendre l’usage de tous les éléments lumineux d’un véhicule est nécessaire pour valider les connaissances dispensées dans notre offre code de la route.

À quoi servent les dispositifs rétro-réfléchissants ou catadioptres  ?

Les dispositifs rétro-réfléchissants sont des éléments très efficaces lorsque l’aménagement de la chaussée présente une difficulté ou une menace, et qu’il devient primordial de le signaler rapidement aux usagers dont le véhicule est doté d’une source d’éclairage. Lorsqu’ils sont frappés par des faisceaux lumineux, les catadioptres les renvoient à leur source. Ainsi, ce sont les feux d’une automobile qui permettent à son conducteur d’apercevoir, sans être ébloui, les différents dispositifs rétro-réfléchissants disposés parmi la signalisation ou sur les autres usagers de la route.

Principe de fonctionnement

C'est grâce à ses cellules rétiniennes que l’être humain est capable de voir les sources lumineuses dans l'obscurité, à condition qu’elles soient de faible intensité. Plus précisément, il s’agit des cellules dites "bâtonnets". Lorsqu’elles sont associées aux centres nerveux du cerveau, elles permettent la perception de signaux lumineux d'intensité moindre le soir ou dans l'obscurité. Par exemple, si un animal se retrouve pris au milieu d’un dispositif émettant une lumière durant un trajet nocturne, l’action lumineuse provoquée par le reflet de ses yeux permettra de capter l’attention du conducteur, de lui faire réduire son allure et sans doute d’éviter la collision. Il n'est donc pas étonnant que des dispositifs de sécurité routière équivalents aient été mis en place, sous différents formats, le long de la plupart des routes de France.

La signalétique

Aujourd’hui, la majeure partie des éléments de signalisation sont réalisés à partir des pigments contenant des microbilles de verre ou des matériaux réfléchissants. C’est notamment le cas des passages piétons, qui sont recouverts d’une couche de poudre de microbilles en plus de leur peinture blanche, ce qui explique pourquoi ils sont facilement visible de nuit.

Les dispositifs rétro-réfléchissants fixes

Des dispositifs passifs de sécurité sont apposés au sol pour matérialiser une bande de roulement, mais également la présence d'éléments ne bougeant pas. Si, auparavant, il s’agissait uniquement de catadioptres basiques ou de bandeaux réfléchissants, les formes prises par ces éléments de signalisation spécifiques ont changé afin d'obtenir des dispositifs toujours plus performants.

Les dispositifs rétro-réfléchissants emportés

Ces catadioptres sont fixés à l’avant, sur les côtés ou à l’arrière des véhicules et sont complétés par des bandes réfléchissantes. C'est notamment le cas sur les pédales des vélos, dont les mouvements rotatifs du pédalier rendent le dispositif encore plus perceptible.

Les dispositifs rétro-réfléchissants portés

Depuis 2008, les automobilistes ont l’obligation de porter un gilet de sécurité rétro-réfléchissant lorsqu’ils sont en panne. De plus, les cyclistes ainsi que leurs passagers doivent également porter un gilet jaune lorsqu’ils se déplacent la nuit sur des routes hors-agglomération. Depuis 2016, les motards doivent également disposer d’un dispositif rétro-réfléchissant à porter et l’utiliser en cas d’arrêt sur la chaussée suite à une panne ou à un accident. Si certaines communes distribuent des brassards rétro-réfléchissants aux usagers vulnérables, pour le moment, il ne s’agit pas d’une obligation légale. Pourtant, cela permettrait de mieux protéger les piétons à proximité de zones de circulation dangereuses.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

L’aspect écologique des dispositifs rétro-réfléchissants ou catadioptres en fait des systèmes de sécurité passifs solides et durables, qui sont de véritables atouts pour les collectivités. En effet, la pose ne nécessite pas de gros travaux et il peuvent facilement être recyclés lorsqu’ils arrivent en fin de vie, surtout les éléments en verre ou en plastique.

Nos villes couvertes par la conduite :