Le fonctionnement et la mécanique d’un véhicule

En plus d’appliquer et de respecter les règles issues du Code de la route lors de l’ensemble de ses trajets, un bon conducteur doit également savoir comment fonctionne une automobile et avoir de bonnes connaissances mécaniques pour pouvoir faire face à toutes sortes de situations.

🚦 Consultez notre lexique du Code de la route 🚦

Photographie d'un moteur en gros plan

Le fonctionnement d'un véhicule

Pour qu’un véhicule puisse avancer (ou reculer), une fois que le moteur a été démarré, un conducteur doit impérativement utiliser l’embrayage, passer une vitesse avec la boîte de vitesses et appuyer sur l’accélérateur. Cela permet de transformer l’énergie électrique en énergie mécanique et donc, de réaliser un mouvement des roues : c'est la base du système de transmission.

Mécanique du véhicule : les éléments

Les généralités

Avant tout, il est important de savoir que le châssis protège les équipements intérieurs d’un véhicule. Les roues motrices, en fonction du modèle de voiture, sont positionnées soit à l’avant, soit à l’arrière et plus exceptionnellement à l’avant et à l’arrière.

Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

En position embrayée, les roues sont entraînées et la première vitesse, même si elle ne permet pas de rouler rapidement, est la plus puissante, car elle permet de faire démarrer une voiture lorsqu’elle est au point mort. On parle de « surrégime » lorsque la vitesse atteinte est plus élevée que la vitesse passée et de « sous-régime » lorsque la vitesse atteinte est moins élevée que la vitesse passée. Pour ralentir son allure il faut connaître le fonctionnement des freins, il existe deux possibilités : la pédale de frein et le frein à main. Cependant, le frein à main ne doit être utilisé que lorsque cela est nécessaire : arrêt d'urgence, démarrage en côte et stationnement.

Le tableau de bord

Une fois la clé sur la position « ON », le témoin de bord s’allume, mais pour allumer les voyants du tableau de bord, la clé doit être en position « START ».

Mécanique du véhicule : le tableau de bord

Dans une automobile, tous les équipements sont reliés à un ordinateur interne, qui est relié à un tableau de bord. Ce dernier a pour vocation d’informer le conducteur du bon fonctionnement de son véhicule, mais également des anomalies qui peuvent se présenter.
Grâce aux commandes et aux voyants lumineux, des alertes peuvent rapidement être transmises lors d’un trajet.

L’éclairage

Sur la plupart des voitures, les phares peuvent contenir plusieurs ampoules qui nécessitent d’être régulièrement contrôlées. En effet, le fait de circuler avec des phares en panne est une infraction qui sera sanctionnée par une contravention.

Mécanique du véhicule : l'éclairage

Lorsqu’un conducteur allume ses phares, un voyant lumineux s’affiche sur son tableau de bord pour l’en informer (un autre voyant indique la position « pleins phrases »). Sur les véhicules récents, des capteurs de luminosité permettent de gérer automatiquement le fonctionnement de l’éclairage extérieur.

L’entretien et les dépannages simples

Une vérification minutieuse d’un véhicule avant de démarrer, permet d’éviter les pannes et de circuler de façon plus sereine et sécuritaire.

Code de la route
10× moins cher !

Le contrôle techniques

Le contrôle technique est obligatoire pour tous véhicules et doit être réalisé tous les 2 ans, sauf pour les voitures neuves de moins de 4 ans.
À l’issue du contrôle, il existe 3 possibilités :

  • le véhicule peut rouler (la lettre A est apposée)
  • le véhicule est soumis à une contre-visite sous 2 mois (la lettre S est apposée)
  • le véhicule ne peut plus circuler (la lettre R est apposée)

Dans le premier cas, un macaron est collé sur le pare-prise pour signaler la date du prochain contrôle technique.

Les pneus

Les pneus doivent être regonflés tous les mois, la bonne pression se situe généralement entre 1,8 et 3 bars. Pour connaître l’exacte pression requise pour votre véhicule, il faut se référer aux informations indiquées sur le sticker qui se trouve sur l’arête de la portière du conducteur.

Mécanique du véhicule : les pneus

Sur un même essieu, les pneus doivent avoir les mêmes caractéristiques. La profondeur réglementaire d’usure est de 1,6 mm, au-delà le risque de crevaison est très important. Si cela se produit, il est essentiel d’avoir le matériel nécessaire pour pouvoir intervenir de manière autonome.

Les points à contrôler

Voici quelques points à contrôler régulièrement avant de circuler :

  • le niveau de la jauge à essence
  • la pression des pneus
  • le bon fonctionnement des ampoules
  • le niveau du liquide de frein
  • l’état de la batterie
  • le niveau de liquide lave-glace

Mécanique du véhicule : les points à contrôler

Il est également conseillé de laver régulièrement l’extérieur d'une voiture afin que l'accumulation de poussière n'altère pas la visibilité lors de la conduite. Sur les véhicules récents disposant d'une climatisation, un contrôle visuel doit être réalisé pour déceler d'éventuelles fuites.

Code de la route
10× moins cher !

Avoir de bonnes connaissances sur le fonctionnement et la mécanique d’un véhicule permettra aux conducteurs, non seulement de mieux comprendre et maîtriser leur environnement une fois au volant, mais également d’anticiper l’apparition de panne et de limiter le risque d’accident.

Nos villes couvertes par la conduite :