Les différentes boîtes de vitesses

Dès les premières leçons de conduite, les candidats au permis de conduire devront accepter l’idée qu’il ne suffit pas de tenir le volant pour être un bon conducteur. En effet, faire bon usage de la boîte de vitesses est tout aussi important. Si aujourd’hui, la plupart des modèles de voiture particulière sont dotés de boîtes de vitesses manuelle, le développement des véhicules électriques et hybrides pourrait bien changer la donne. Généralement, ces modèles sont dotés de boîtes de vitesses automatiques ou séquentielles dont l’un des principaux atouts est de limiter la perte de puissance générée par la mécanique du véhicule lorsque le conducteur change de vitesses.

Levier de boite de vitesses classique

Quels sont les différents types de boîtes de vitesses  ?

Actuellement, 3 types de boîtes de vitesses peuvent être installés sur les véhicules terrestres à moteur : la boîte de vitesses manuelle, la boîte de vitesses automatique et la boîte de vitesses séquentielle. Celles-ci ont toutes la même vocation : transformer la puissance du moteur en force motrice afin d’actionner le mouvement des roues.

C’est donc dans la manière dont les conducteurs en font usage qu’il est possible de de distinguer ces boîtes de vitesses les unes des autres. En effet, l’utilisation des boîtes automatiques et séquentielles ne nécessite pas de pédale d’embrayage, contrairement aux boîtes de vitesses manuelles.

Les boîtes de vitesses manuelles

Pour résumer le fonctionnement des véhicules à moteur dotés d’une boîte de vitesses manuelle, il est possible de dire que leur transmission ressemble à un système d’engrenage géant doté de plusieurs arbres. Lorsque le conducteur presse la pédale d’embrayage puis change la position du levier de vitesse, plusieurs mécanismes s’enclenchent afin de délivrer une marge plus ou moins importante de couple, dont la mission est de stimuler le fonctionnement du moteur.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les boîtes automatiques

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il existe plusieurs types de boîtes de vitesses automatiques :

  • les  boîtes automatiques à convertisseur de couple
  • les  boîtes automatiques à simple et double embrayage
  • les  boîtes de transmission à variations continues

Chacune de ces boîtes dispose d’un mode de fonctionnement qui lui est propre, mais qui ne nécessite pas d’actions particulières de la part du conducteur, car les changements de vitesses sont gérés automatiquement. Si le confort de conduite peut être très important pour les conducteurs les moins à l’aise avec les changements de rapport, il est important de garder à l’esprit que ce type de boîtes représente un supplément important sur le prix d’achat des véhicules neufs et d’occasion.

Levier d'un vehicule fonctionnant avec une boite de vitesse automatique

Les boîtes séquentielles

Généralement, les véhicules dotés d’une boîte de vitesses séquentielle disposent également d’une boîte automatique, car leurs fonctionnements mécaniques sont très similaires. Ce type de boîte de vitesses permet aux conducteurs de bénéficier de meilleures sensations de conduite à vive allure, mais également lors d’un démarrage en côte. En effet, grâce à l’action d’une boîte vitesses séquentielle, il est impossible de caler. Seul bémol, en cas de panne, le coût total des réparations est souvent bien plus important que celui des véhicules dotés d’une boîte de vitesses manuelle.

Levier de vitesse d'une boite sequentielle

Certains candidats au permis de conduire optent pour le permis B à embrayage automatique plutôt que pour le permis B standard. Si les notions enseignées sont exactement les mêmes, celui-ci nécessite généralement une formation pratique plus courte (13 heures en moyenne au lieu de 20 heures). En cas d’obtention du permis de conduire après l’évaluation finale, les jeunes conducteurs pourront conduire en toute légalité un véhicule à boîte de vitesses automatique et/ou manuelle, mais avec obligatoirement un embrayage automatique. Depuis le 1er janvier 2017, ceux qui décideront après 6 mois d’obtention du permis de supprimer la restriction « boîte automatique » sur leur permis (code restrictif 78), devront suivre une formation de 7 heures.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !