Le pédalier des automobiles

Dès leur première leçon de conduite avec un moniteur de la conduite, les futurs conducteurs doivent apprendre à utiliser le pédalier de leur véhicule d'apprentissage. Même si la présence d’un double pédalier permet d’éviter certaines situations dangereuses, les candidats doivent absolument maîtriser les trois pédales dès la sortie de l'épreuve du code de la route afin d’être totalement autonomes le jour de l’examen pratique.

Pedalier neuf d'une automobile

Les pédales du conducteur

Les automobiles disposant d'une boîte de vitesses manuelle comprennent, comme cela est précisé dans le Code de la route, un pédalier comportant trois pédales : la pédale d’embrayage, la pédale de frein et la pédale d’accélérateur. Si le pied gauche est entièrement dédié à l’utilisation de la pédale d’embrayage, le pied droit est mobile et permet à 'automobiliste d’utiliser, en fonction des différentes situations de conduite se présentant à lui, la pédale d'accélérateur ou de frein.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Un conducteur montant à bord d’un véhicule doit toujours vérifier sa position de conduite. Il est essentiels pour tous les conducteurs de vérifier le réglage de leur siège, afin de s’assurer qu’ils peuvent utiliser correctement les différentes pédales. Pour pouvoir régler convenablement son siège, l'automobiliste doit d'abord enfoncer la pédale d’embrayage, et doit s'assurer que sa jambe gauche reste bien fléchie pendant qu'il avance ou recule son siège.

Sur l’image ci-dessous, la pédale d’embrayage (1) et la cale (1bis) sont réservés au pied gauche, la pédale de frein (2) et la pédale d’accélérateur (3) sont à utiliser avec le pied droit.

Photographie présentant un pédalier d'automobile avec ses différentes pédales d'embrayage, de frein et d'accélération.

La pédale d’embrayage

La pédale d’embrayage est considérée par de très nombreux candidats comme étant la pédale leur posant le plus de difficultés, et plus particulièrement à cause des nombreux ratés qui leur font caler leur automobile. Aussi, la plupart de ces usagers sont d’accord pour dire que la gestion de cette pédale est quelque peu anxiogène, notamment durant les premières heures d'apprentissage de la conduite. Pourtant, une fois rodés à son utilisation, l'apprentissage de la conduite devient devient souvent un véritable plaisir.

C'est l’utilisation de cette pédale, reliée directement à l’embrayage, qui permet d’actionner la boîte de vitesses ce qui génère les changements de vitesses permettant au véhicule de circuler à une allure correcte, sans risque de surrégime ou de sous-régime. La pédale d’embrayage se situe tout à gauche du pédalier et ne peut être actionnée qu'avec le pied gauche. Entre chaque utilisation de la pédale d’embrayage, l'usager de la route peut reposer son pied sur une petite cale située sur la gauche.

🚦 Consultez la définition complète de l’embrayage 🚦

Pour rappel :

  • pour débrayer, il suffit d’enfoncer la pédale d’embrayage
  • pour embrayer, il suffit de relever la pédale d’embrayage

La notion de point de patinage, qui est étroitement liée à la pédale d'embrayage, est également essentielle, notamment lors du passage de l'examen pratique, car c’est ce qui permet de remettre délicatement en contact les roues et le moteur, avant d’appuyer sur l’accélérateur et d'impulser de nouveau la force motrice générée par le moteur dans les roues du véhicule. Pour atteindre ce point de patinage, le conducteur doit relever doucement son pied de la pédale d’embrayage jusqu’à sentir une légère vibration de la voiture.

🚦 Consultez la définition complète de débrayer 🚦

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

La pédale de frein

Même si l’utilisation de la pédale de frein est généralement associée à la notion de sécurité, il est important de garder à l’esprit que freiner ne signifie pas piler. Dans certaines situations, un freinage peut devenir potentiellement très dangereux, et il faut que le conducteur ait l’entière maîtrise de son véhicule avant de prendre la décision de freiner. Les risques de collision suite à un freinage trop vigoureux sont très important, et il peuvent avoir des conséquences dramatiques, autant au niveau matériel qu'humain.

L’utilité d’une pédale de frein n’est, bien évidemment, plus à démontrer, mais les usagers doivent garder à l'esprit que, comme la force de freinage est proportionnelle à la pression exercée sur la pédale, il leur est conseillé de freiner doucement pour ne pas surprendre les autres usagers de la route. La pédale de frein se situe au milieu du pédalier et elle se manie avec le pied droit, en alternance avec la pédale d’accélérateur.

La pédale d’accélérateur

La pédale d’accélérateur est la pédale se trouvant le plus à droite du pédalier, et permet à l'usager de générer de la force motrice, destinée à faire avancer son automobile. Cette pédale permet également de réguler la puissance du moteur de manière très sensible selon la pression que le conducteur exerce dessus. Comme la pédale de frein, elle est à manier avec beaucoup de précautions pour éviter les excès de vitesse et autres infractions au Code de la route.

D'autres modèles d'automobiles, équipés de boîtes de vitesses automatiques, ne disposent plus de la pédale d’embrayage puisque les vitesses se passent automatiquement. Le conducteur n'a alors plus besoin d'utiliser son pied gauche dans le cadre de la conduite, et seul le pieds droit est encore utilisé pour accélérer ou freiner.

Levier d'un vehicule fonctionnant avec une boite de vitesse automatique

Nos villes couvertes par la conduite :