Les boîtes de vitesses manuelles

Les boîtes de vitesses manuelles comportent cinq, ou parfois six rapports, qui s’enclenchent après un appui sur la pédale d’embrayage ainsi qu'une utilisation du levier de vitesse. Comme il ne s'agit pas d'une boîte de vitesses automatique, une intervention humaine est nécessaire pour changer de vitesse. Bien connaître le fonctionnement des boîtes de vitesses manuelles est utile pour décrocher son entraînement gratuit au code de la route 2019.

Protection d'un levier de vitesse

À quoi sert une boîte de vitesses manuelle  ?

Dans une voiture, l'énergie générée par moteur thermique s'accroît lorsque le conducteur accélère. Toutefois, lors d’un démarrage, les roues nécessitent de nombreuses variations de force. Il est donc nécessaire de transformer la puissance du moteur en force motrice afin d’actionner les roues. La boîte de vitesses manuelle a donc la lourde tâche de délivrer une marge plus ou moins importante de couple afin de stimuler le fonctionnement d’une voiture.

Ce que l'on appelle communément les rapports de transmission sont des coefficients qui démultiplient ou qui réduisent la puissance générée par le moteur et transmise au système de gestion des roues. Ce mécanisme, qui est utilisé pour créer ces variations, s'appuie sur le mise en place d’engrenages.

Comment les boîtes de vitesses manuelles fonctionnent-elles ?

La boîte de vitesses manuelle d’une voiture dispose d’un fonctionnement à peu près semblable à celui que l’on retrouve sur un vélo avec l’association d’un plateau à un dérivateur. Le levier de vitesse est rattaché à un système de tringle qui met en mouvement la fourchette, et cette dernière déplace un baladeur. Ce mouvement va alors lier un engrenage de l’arbre secondaire pour passer une vitesse.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les arbres secondaires et primaires sont positionnée sur le même alignement lorsqu'il s'agit d’une boîte à trois arbres, ce qui peut laisser penser qu’il n’y a qu’un seul arbre, mais en réalité, l’arbre primaire met en mouvement l’arbre secondaire avec l'aide de l’arbre intermédiaire. Cependant, le mécanisme utilisé pour une boîte à deux arbres est plus facile à appréhender puisqu’il n’y a pas la nécessité d'utiliser un troisième arbre.

Généralement, la totalité des engrenages est liée ensemble, même si le véhicule est au point mort. Aussi, passer une vitesse n'aura au final pour conséquence que de coincer un des engrenages de l’arbre secondaire.

Pannes de la boîte de vitesses manuelle

Les pannes des boîtes de vitesses manuelles interviennent généralement lorsque les vitesses semblent de moins en moins facile à passer. L’un des principaux signes avant-coureurs est l’impossibilité d’enclencher une vitesse sans sensation de craquement au niveau des pignons, même lorsque l'usager appuie totalement sur la pédale d’embrayage. Attention, cela peut également être lié à un mauvais réglage de l’embrayage.

Lorsque la transmission n’est pas totalement désaccouplée, les pignons ne tournent pas à la même vitesse, et les synchros ne parviennent plus à réaliser leur travail. La plupart du temps, une réfection de la une boîte de vitesses manuelle sera nécessaire. Bonne nouvelle, dans certains cas, il existe d’autres solutions beaucoup moins onéreuses.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Avant de se lancer dans la réfection d’une boîte de vitesses manuelle, il est essentiel de faire réaliser un diagnostic complet par un professionnel. En effet, il s’agit d’une opération très fine qui demande de très bonnes compétences en matière de mécanique automobile, ainsi qu'un outillage professionnel.

Nos villes couvertes par la conduite :