Les routes pavées

Les routes pavées sont, au même titre que celles en asphalte ou en béton, des voies de circulation où transitent quotidiennement des véhicules. Ce type de revêtement de voie possède cependant des avantages et des défauts qui lui sont propres, et que chaque conducteur doit connaître.

Tout savoir sur les routes pavées

Généralement, les routes pavées sont des voies où la vitesse maximale autorisée est de 50 km/heure. De plus, ces espaces de circulation doivent être rarement utilisés par des véhicules lourds. En effet, ces derniers ont tendance à dégrader rapidement la qualité du revêtement routier. Aussi, lorsqu’il s’agit de routes pavées, il est primordial que les pavés et les couches sous-jacentes soient adaptés à l’intensité du trafic et au tonnage des véhicules.

De plus en plus de municipalités choisissent les routes pavées pour accueillir les zones de rencontre, abaissant ainsi la vitesse autorisée à 30 km/h, ce qui a l’effet de ralentir l’apparition de pavés cassés, détachés ou encore d’affaissements.

Le principal avantage dans la mise en place de routes pavées réside dans la facilité de démontage et de remontage des pavés sans laisser de traces.

Les différents types de pavés

Il existe différents types de pavés, qui ont chacun des propriétés différentes sur les voies de circulation.

Les pavés artificiels

Les pavés artificiels sont fabriqués en béton ou en terre cuite. Les pavés en béton peuvent prendre des formes carrées, rectangulaires, ou encore hexagonales. Dans tous les cas, ces dernières sont conçues pour « s’imbriquer les uns dans les autres » afin de renforcer la stabilité de ce revêtement.

Les pavés naturels

Les pavés en pierres naturelles sont en réalité des morceaux de granit taillés en cubes ou en pavés. S’ils étaient très employés autrefois pour leur résistance, leur utilisation actuelle est essentiellement motivée par des raisons historico-culturelles ou esthétique.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les pavés décoratifs

Il existe une alternative aux pavés capable de résister au passage intense de véhicules lourds  : le béton dit « décoratif ». La technique consiste à imprimer le motif d’un revêtement sur une surface en béton fraîchement posée. Dans ce cas, le revêtement n’est plus « démontable » et il présente les mêmes caractéristiques que le béton de ciment coulé.

Ces différents types de pavés ne nécessitent pas de temps de pose, ainsi la route peut être ouverte à la circulation dès la fin des travaux.

Implantation des paves sur une route en agglomeration

Les erreurs de construction les plus répandues

La pose de pavés exige beaucoup du savoir-faire. Les erreurs de construction des routes pavées les plus fréquentes sont  :

  • l'inégalité au niveau de l’assise, ce qui provoque la cassure des pavés
  • l’assise trop peu compactée, ce qui provoque des affaissements
  • l’eau stagnante sur une couche inférieure étanche, ce qui provoque des affaissements
  • la hauteur insuffisante des pavés, ce qui rend les pavés instables
  • de trop grands joints entre les pavés, ce qui rend les pavés instables

Après avoir été très populaires dans le cadre de projet de rénovation de centre-ville, les routes pavées sont aujourd’hui pointées du doigt par les riverains. La première cause de ce mécontentement est le bruit  ! En effet, sur les routes pavées, les nuisances sonores liées aux roulements des pneus sont bien plus importantes qu’avec d’autres types de revêtements routiers.

Nos villes couvertes par la conduite :