Tout savoir sur le marquage au sol

Nommé aussi signalisation horizontale, le terme “marquage au sol” comprend l’ensemble des informations visuelles qui sont apposées directement sur la chaussée. Ce marquage, qu’il est essentiel de connaître pour passer le code de la route en 2019, peut être présent en agglomération ou sur les routes, mais également être permanent ou temporaire.

Règles liées à la présence de feux tricolores

Qu’est-ce qu’un marquage au sol ?

Tous les éléments peints ou imprimés sur les voies permettant de délivrer des informations aux usagers de la route sont considérés comme des éléments appartenant à la signalisation horizontale, également appelée “marquage au sol”.

Cette forme de signalisation tire son nom du fait que, contrairement aux panneaux, ou signalisation verticale, elle s’étale horizontalement, directement sur les voies de circulation.

D’après le Syndicat des équipements de la route, seules 50% des routes françaises comportaient un marquage au sol en 2017. De plus, 50% de ces marquages au sol, qui ont entre 3 et 5 ans, ne sont plus conformes aux nouvelles normes.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les lignes médianes et lignes de rives

Il est possible de trouver des lignes médianes aussi bien dans les agglomérations qu’en dehors de celles-ci. L’objectif premier de ces lignes est de réguler la conduite en imposant des règles de circulation aux usagers.

La ligne continue

Cette ligne blanche permet de délimiter les deux côtés du sens de circulation. Il est interdit de dépasser ou de changer de direction sur une ligne continue.

interdiction de dépasser une ligne continue

La ligne discontinue

Cette ligne blanche discontinue permet également de délimiter les différents sens de circulation. La principale différence avec la ligne continue réside dans le fait que le conducteur est autorisé à franchir cette ligne dans le cadre d’un dépassement.

Reconnaitre une ligne discontinue

La ligne d’annonce

Il s’agit d’une ligne discontinue de petite dimension. Cette ligne d’annonce précède l’arrivée d’une ligne continue, et se reconnaît grâce à la présence d’une flèche blanche indiquant au conducteur qu’il ne lui reste que peu de temps pour se rabattre sur sa voie.

une ligne d'annonce

La ligne de dissuasion

Réalisée sur le modèle de la ligne d’annonce, la ligne de dissuasion a pour vocation d’empêcher autant que possible les conducteurs de la traverser. On la retrouve généralement dans des zones où les dépassements sont dangereux, et elle permet de doubler certains usagers spécifiques, notamment les véhicules lents.

reconnaître une ligne de dissuasion

Les lignes mixtes

Il arrive que certaines des lignes présentées précédemment se retrouvent côte à côte. Dans ce type de situation, le conducteur ne doit tenir compte que de la ligne qui se trouve de son côté de la voie.

reconnaître des lignes mixtes

Les lignes de rives

Les lignes de rives, qui peuvent être continues ou discontinues, ont pour rôle de démarquer l’accotement de la chaussée. Si les lignes de rives continues ne peuvent pas être franchies, les lignes de rives discontinues peuvent l’être. Lorsqu’elles se trouvent sur une route, les lignes de rives discontinues peuvent être empruntées à l’approche d’une intersection. Lorsqu’elles sont peintes sur une autoroute, elles permettent de délimiter les voies standard de la voie d’arrêt d’urgence, qui n’est à utiliser qu’en cas d’urgence extrême.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les flèches directionnelles

Présentes autant dans les agglomérations qu’en dehors de celles-ci, les flèches directionnelles sont des marquages blancs servant à indiquer la direction que doit suivre l’usager s’étant inséré sur une voie.

Les marquages au sol en agglomération

On retrouve différents marquages au sol dans les agglomérations. S’agissant de voies de passage à forte fréquentation, il est nécessaire d’informer au mieux l’ensemble des usagers en prenant le minimum de place sur les différentes portions de la chaussée. Le marquage au sol permet donc de faire passer un maximum d’informations sans encombrer les voies.

C’est pour cette raison que l’on retrouve de nombreux marquages au sol différents dans les agglomérations. Parmi ces marquages, il est possible de lister:

Les lignes transversales

Le passage piéton

Il s’agit d’un ensemble de rectangles blancs se suivant le long d’une ligne transversale. Le but de ce marquage au sol est d’offrir aux piétons une zone où traverser sans risques.

La ligne de stop

Une ligne continue située à côté d’un panneau de “stop”. Cette ligne impose au conducteur de marquer l’arrêt avant de redémarrer son véhicule.

La ligne de “cédez-le-passage”

Une ligne discontinue située à côté d’un panneau de “cédez-le-passage”. Cette ligne permet au conducteur de s’insérer directement dans une voie, à condition qu’aucun véhicule ne soit prêt à passer devant lui.

des lignes "stop" et "cédez le passage"

Les marques spécifiques à certains usagers

Les voies de bus

Ces voies sont uniquement réservées aux véhicules de transport en commun. Les taxis y sont également admis, car ils reconnaissables de loin et possèdent une licence. Les vélos, quant à eux, n’y sont que rarement tolérés. Pour qu’un cycliste soit autorisé à rouler sur une voie de bus, il faut que le couloir de circulation soit assez large pour permettre au bus de le dépasser, et seules certaines voies de bus de la capitale française répondent à ce critère. Ces voies sont reconnaissables grâce au mot ”bus” peint en blanc dans le couloir.

différents marquages au sol dont une voie de bus

Les damiers de bus

Ces damiers blancs peints sur les voies indiquent aux conducteurs qu’ils ne doivent pas encombrer les voies sur lesquelles ils sont tracés. Ces damiers sont peints au niveau d’intersections parfois étroites prises par les bus, qui ont besoin de tout l’espace disponible pour y manœuvrer. S’il est possible de les franchir, il ne faut cependant pas s’y arrêter ni y stationner.

des damiers de bus

Les lignes en zigzag

Ces lignes jaunes sont peintes devant les arrêts de bus. Les automobilistes ont le droit de les franchir, mais, comme pour les damiers de bus, ils ne peuvent pas s’y arrêter ni y stationner.

une ligne en zigzag

Les pistes et voies cyclables

Ces différentes voies sont faites pour les cyclistes. Elles sont reconnaissables grâce à leur couleur verte, à la ligne discontinue qui les encadre, ainsi qu’au symbole du cycliste blanc peint sur le couloir. Ces voies permettent aux cyclistes de circuler tout en étant en sécurité par rapport aux autres usagers de la route.

🚦 Consultez la définition complète des bandes cyclables 🚦

deux pistes cyclables vues depuis un habitacle de voiture

Les marquages au sol hors agglomération

On retrouve également en dehors des agglomérations certains marquages au sol que l’on ne retrouve pas dans les agglomérations.

Les zébras

Les zébras sont des marquages blancs hachurant une zone entière de la voie qui ne peut pas être franchie par les usagers. Il est donc interdit d’y circuler, mais aussi d’y stationner ou de s’y arrêter. On les retrouve notamment au niveau des sorties et des bifurcations d’autoroutes.

des zébras vu depuis un habitacle de voiture

Les marquages au sol temporaires

Prenant les mêmes formes que les marquages au sol que l’on trouve de manière plus classique dans et hors des agglomérations, le marquage temporaire se distingue des autres marquages au sol par sa couleur jaune.

Qu’il s’agisse d’un marquage temporaire ou non, un marquage au sol de couleur jaune est toujours prioritaire sur un marquage au sol de couleur blanche. C’est donc ce marquage jaune que le conducteur doit suivre en priorité.

Nos villes couvertes par la conduite :