Les bandes et pistes cyclables

Tous les automobilistes sont susceptibles de rencontrer, de croiser ou de dépasser quotidiennement d’autres types d’usagers de la route. Si, lorsque l'on pense aux usagers de la route, les véhicules motorisés viennent rapidement à l'esprit, ils ne sont pas les seuls à utiliser la voie publique pour leurs déplacements. Les cyclistes, par exemple, sont soumis au Code de la route et disposent dans la plupart des agglomérations d’aménagements spécifiques qui leur permettent de circuler en toute sécurité, comme les bandes cyclables ou les pistes cyclables. Connaître parfaitement les différences ainsi que les règles relatives aux bandes et pistes cyclables est indispensable dans le cadre d'un partage serein de la route.

Au sommaire :

Schéma montrant les règles à suivre au niveau des sas cyclistes

Le partage de la route avec les cyclistes

Avant de s’atteler aux règles spécifiques à suivre lorsqu'un automobiliste se trouve à proximité d’un cycliste, il faut s’assurer de connaître les règles de base relatives à la circulation, et notamment l’identification des zones qui divisent la chaussée, qui est une règle fondamentale.

Les cyclistes circulent sur la route ou sur le trottoir en fonction des aménagements qui sont mis en place. Les voies qui leurs sont réservées sont signalées par des marquages au sol et disposent d’un sens de circulation. Sans la présence de ces installations urbaines, le cycliste doit impérativement circuler sur la route avec les autres usagers, et notamment les usagers motorisés.

Les enfants de moins de 8 ans peuvent utiliser les trottoirs et les accotements même sans aménagements spécifiques. Des panneaux de signalisation verticaux permettent également de repérer les zones réservées aux cyclistes.

Panneaux de signalisation des pistes et bandes cyclables

Bande et piste cyclable, quelle est la différence ?

Si les bandes cyclables et les pistes cyclables suivent toutes les deux le même objectif, qui est d'offrir aux cycliste des couloirs de circulation spécifiques, elles disposent néanmoins d'aménagements spécifiques qui les rendent différentes :

  • Les bandes cyclables se trouvent sur la chaussée. Elles sont signalées par un marquage au sol, une ligne continue ou discontinue, et un pictogramme de vélo permet de voir qu’il s’agit de voies réservées aux cyclistes et adaptées à leur mode de circulation. Il arrive que ces bandes cyclables soient installées en contresens par rapport au sens de circulation normal de la chaussée. L'usager doit alors rester extrêmement vigilant à la vue d’une bande cyclable sur la gauche de sa voie, même s’il s’agit d’un sens unique pour lui.
  • Les pistes cyclables sont, quant à elles, isolées par rapport aux autres usagers. Ce sont des zones protégées des véhicules motorisés, qui sont installées sur les trottoirs ou bien surélevées par un terre-plein.

Les pistes et bandes cyclables sont des zones de circulation réservées à un certain type d'usager, et ne sont donc pas autorisées au stationnement. Cette nécessité de ne pas encombrer les voies de circulation réservées aux cyclistes est motivée par le fait que ces usagers spécifiques ne disposent pas d’habitacle et font moins de bruit qu’un véhicule motorisé, il est donc essentiel de laisser libre ces voies qui leurs sont attribuées. L’arrêt ou le stationnement d’une voiture sur une piste ou une bande cyclable est passible de 135 euros d’amende et du retrait de 3 points sur le permis de conduire.

🚦 Consultez la définition complète des bandes cyclables 🚦

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

La fonction du sas vélo au niveau des intersections

Les sas vélos sont de plus en plus présents au niveau des feux tricolores ou des autres formes d’intersections. Les automobilistes et les autres usagers de la route doivent impérativement respecter ces éléments de signalisation. L’arrêt sur un sas vélo est considéré comme étant, non seulement, un non-respect de la ligne de feu rouge, mais également une immobilisation en pleine voie. La première infraction est sanctionnée d’un retrait de 4 points sur le permis de conduire et la seconde d’une suspension de permis pour 3 ans.