Le système de frein des deux-roues

Que se passe-t-il lorsqu’un motard sollicite l’un des freins de son véhicule ? La réponse est simple : cela engendre une réaction mécanique entre les différents éléments qui composent le système de freinage. Qu’il s’agisse de freins à tambour, de freins à disque, ou encore d’ABS, dans tous les cas, la réaction attendue est la même : ralentir l’allure du véhicule. Pour y parvenir, dès qu’un freinage est réalisé, l’énergie cinétique produite par le mouvement du véhicule est transformée en chaleur.

Comment fonctionne le système de frein des deux-roues ?

Le système de frein des deux-roues est un mécanisme des véhicules qui est constitué de plusieurs éléments :

  • une poignée ou une pédale
  • un câble, une tige ou une durite
  • la plaquette
  • le frein

Son fonctionnement est simple, dès lors que la commande est actionnée, elle donne l’ordre de freiner et celui-ci est transmis depuis le cadre de la moto jusqu’à la roue. Comme sur les voitures, il a pour mission de ralentir ou de stopper totalement le mouvement du deux-roues.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les freins à tambour

Même s’ils sont de moins en moins utilisés par les fabricants de deux-roues, les freins à tambour équipent encore quelques-uns des modèles de moto en circulation, comme la Kawasaki ER5. À vrai dire, il s’agit d’un système de frein totalement fermé, mais vraiment simple de conception. Son plus gros défaut réside dans le fait qu’au-delà de 100 km/heure, il est beaucoup moins efficace qu’un système de frein à disque. En effet, une fois cette vitesse dépassée, la chaleur générée dépasse les 700 degrés et cela crée une ovalisation de la piste du tambour.

Les freins à disque

Bien qu’ils soient très répandus, les freins à disque sont de loin les plus anciens. Avant d’équiper les deux-roues, ils ont été utilisés dans l’aviation, puis dans l’industrie automobile. Très proche du frein à patin, qui équipe notamment les vélos, ce système fonctionne à l’aide d’une commande hydraulique. Ainsi, à chaque freinage, le liquide de frein est mis en pression, au travers de la durite, afin d’être acheminé jusqu’à l’étrier. Ce dernier est doté de plusieurs pistons, qui poussent les plaquettes contre les disques de frein se trouvant sur les roues.

L’ABS des deux-roues

Comme sur les automobiles, l’ABS désigne un système de freinage assisté qui est installé sur certains modèles de deux-roues. Ce dernier a l’avantage d’empêcher le blocage des roues lorsque les poignées de frein avant et arrière sont sollicitées par les motards. Avec l’ABS, la gestion du freinage est totalement électronique. C’est pour cette raison que la plupart des propriétaires de deux-roues s’accordent à dire qu’il s’agit sans doute du système de frein le plus performant commercialisé actuellement.

🚦 Consultez la définition complète de l’ABS 🚦

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Au-delà de l’aspect mécanique, les motards doivent également maîtriser une technique de freinage, qui permet aussi bien d’arrêter que de ralentir leur deux-roues. Généralement, les moniteurs indiquent, lors des leçons de conduite, que le freinage doit être effectué à 70 % sur la roue avant, alors que les 30 % restants doivent être répartis à égalité entre le frein moteur et la roue arrière. En effet, lors d’un freinage d’urgence, le frein arrière a tendance à se bloquer très facilement, ce qui entraîne de nombreuses chutes, qui conduisent à des accidents de la route aux conséquences trop souvent mortelles.

Nos villes couvertes par la conduite :