Les conditions à remplir pour suivre la formation en conduite supervisée

Depuis le 2 mai 2022, les candidats à l’examen du permis de conduire formés grâce au réseau d’enseignants de la conduite d’Ornikar peuvent réaliser une partie de leur apprentissage par le biais de la conduite supervisée

Vous souhaitez poursuivre votre formation grâce à la conduite supervisée ? Alors n’hésitez pas à aborder cette possibilité avec votre enseignant de la conduite partenaire d’Ornikar.

Si les dernières réformes ont rendu la conduite supervisée plus accessible aux apprentis conducteurs, les candidats comme leurs accompagnateurs doivent remplir un certain nombre d’obligations s’ils souhaitent pouvoir suivre ou dispenser ce type de formation spécifique. Et si les obligations à suivre pour les apprentis tournent autour de leur âge minimum au début de leur apprentissage ou au nombre d'heures de cours qu’ils doivent réaliser au préalable au volant d’une voiture à double-commande, les superviseurs doivent également remplir un certain nombre d’obligations avant d’être autorisés à partager leur expérience de la conduite des véhicules.

AU SOMMAIRE :

Apprentie conductrice se formant en AAC

Les conditions à remplir pour le candidat

Avant de pouvoir être autorisés à suivre la conduite supervisée, les candidats doivent impérativement avoir validé un certain nombre d’obligations, comme l’obtention de leur examen du Code de la route, ou bien encore le fait d’être âgé d’au moins 18 ans.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Examen du Code de la route et formation initiale

Avant de pouvoir commencer à conduire sous la surveillance de leur superviseur, les candidats à l’épreuve du permis de conduire choisissant de réaliser une partie de leur apprentissage par le biais de la conduite supervisée doivent d’abord décrocher leur examen du code de la route puis doivent suivre une formation initiale à la conduite des véhicules motorisés d’une durée d’au moins 20 heures de cours de conduite auprès d’une auto-école traditionnelle ou d’une auto-école en ligne.

Une fois cette formation initiale suivie, l'apprenti conducteur pourra justifier de sa capacité à conduire le long du réseau routier national sous la surveillance d’un accompagnateur de la conduite supervisée :

  • suite à la remise d’une attestation de fin de formation initiale remise par l’enseignant de la conduite si l’usager débute sa conduite supervisée avant de passer son permis de conduire
  • suite à un échec à l’épreuve pratique, à condition d’avoir validé les compétences minimales lui permettant de débuter l’apprentissage de la conduite supervisée

Candidats a l'examen du code revisant devant un ordinateur portable

À partir de quel âge peut-on débuter la formation en conduite supervisée

La formation en conduite supervisée peut être suivie par l’ensemble des candidats remplissant les conditions nécessaires dès qu’ils auront atteint au minimum l’âge légal de 18 ans. En effet, si des mineurs ont la possibilité de suivre l’apprentissage anticipé de la conduite, ce n’est pas le cas pour la formation en conduite supervisée, puisque celle-ci est uniquement réservée aux apprentis conducteurs majeurs.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Peut-on réaliser la formation en conduite supervisée en candidat libre ?

Pour pouvoir suivre leur formation en conduite supervisée, les candidats doivent avoir  suivi au moins 20 heures de cours de conduite, et peuvent avoir à leur actif un premier échec à l’épreuve pratique. S’ils ont besoin de réaliser leur formation initiale auprès d’un enseignant de la conduite diplômé, rien n’empêche les candidats à passer à chaque fois leur examen pratique en candidat libre, et à poursuivre leur apprentissage par le biais de la conduite supervisé entre deux épreuves si cela devait s’avérer nécessaire.

Accompagnateur en AAC formant un candidate majeur

Les conditions à remplir pour le superviseur

Si les candidats souhaitant poursuivre leur formation par le biais de la conduite supervisée doivent impérativement respecter un certain nombre de conditions, le conducteur confirmé qui supervisera leur formation doit aussi respecter un nombre important de prérogatives.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Posséder le permis de conduire depuis au moins 5 ans sans interruption

Pour pouvoir former des apprentis conducteurs par le biais de la conduite supervisée, les superviseurs doivent obligatoirement avoir obtenu leur permis de conduire depuis au moins 5 ans. Mais en plus de cette obligation, les superviseurs ne doivent pas avoir fait l’objet d’un retrait de permis ou d’une annulation durant ces cinq années.

Signature d'un contrat d'assurance.

Obtenir l’accord de son assureur auto pour former le candidat

Enfin, comme pour les accompagnateurs réalisant les formations en AAC, les superviseurs doivent impérativement avoir obtenu l’accord préalable de leur assureur pour pouvoir encadrer la formation d’un candidat avant qu’il ne tente de repasser son examen pratique.

L’accompagnateur doit donc faire parvenir à sa société d’assurance une demande d’extension de son contrat, afin que le jeune conducteur ait le droit de circuler au volant de son véhicule lors de chaque phase de son apprentissage. L’apprenti bénéficiera alors des mêmes avantages et protections que celles souscrites par le propriétaire de la voiture.

Cependant, en cas de refus émis par les sociétés d’assurances, l’apprenti ne pourra pas débuter sa formation tant que son superviseur n’aura pas fait intervenir le médiateur en assurance ou cherché un nouveau contrat d’assurance permettant ainsi au jeune usager d’être couvert dans le cadre de ses sessions de conduite.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.