Conduite accompagnée et points sur le permis

Tous les candidats à l’examen du permis de conduire le savent : peu importe la méthode de formation qu’ils ont choisi de suivre, ceux-ci devront faire preuve de patience avant de bénéficier de la totalité de leurs 12 points sur leur permis de conduire. Il existe cependant différents moyens de réduire la durée de la période probatoire, en suivant notamment une partie de son apprentissage via la conduite accompagnée.

AU SOMMAIRE :

Candidate ayant obtenu son permis de conduire et presentant son macaron A

Autant de points sur le permis probatoire après l’obtention de l’examen

Quelle que soit la méthode de formation à la conduite des véhicules qu’il a choisi de suivre, un conducteur ayant décroché l’examen du permis de conduire sera soumis à la période probatoire. Les apprentis conducteur reçoivent donc leur permis de conduire, mais qui ne comprendra que 6 points au lieu des 12 points maximum que peuvent accueillir les permis de conduire des automobilistes ayant dépassé la période probatoire.

L’objectif premier de la période probatoire du permis de conduire est de mettre à l’épreuve les jeunes conducteurs durant une période de temps donnée, afin de s’assurer qu’ils ne représenteront pas un danger pour eux même ou pour les autres conducteurs le long du réseau routier.

Ainsi, leur solde de point réduit les pénalisera nettement plus dès que ceux-ci commetteront une infraction au Code de la route. Ils risqueront ainsi d’atteindre plus rapidement un solde de point égal à 0, entraînant alors l’invalidation de leur permis de conduire

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Une récupération de points nettement plus rapide grâce à la conduite accompagnée

Ce n’est qu’un an après le passage de son épreuve que le candidat pourra voir les bénéfices de la conduite accompagnée par rapport à une formation entièrement suivie en auto-école. L’attente avant l’obtention de leurs 6 derniers points sera alors moins longue pour les jeunes automobilistes ayant suivi l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) suite à l’obtention de leur Code de la route et leur formation initiale. En effet, si les candidats ayant suivi la formation traditionnelle réalisée en auto-école ou la conduite supervisée doivent récupérer deux points par an pendant trois ans, ceux ayant suivi la conduite accompagnée recevront à la place trois points par an pendant deux années.

Ces candidats bénéficient donc d’une période probatoire réduite naturellement à deux ans, ce qui la rend nettement plus courte. Cela est dû notamment au fait que les usagers ayant été formé par un accompagnateur dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite sont connus pour faire preuve de plus de prudence derrière un volant que ceux s’étant formés complètement en auto-école. 

Conducteurs en période probatoire suivant un stage post-permis

Suivre une formation complémentaire pour accélérer sa récupération de points

Tous les jeunes automobilistes nouvellement titulaires du permis de conduire, ce qui inclut ceux ayant suivi l’AAC, ont la possibilité de réaliser une formation complémentaire durant leur période probatoire afin d’en réduire fortement la durée et de récupérer rapidement l’ensemble de leurs points.

Ainsi, entre le 6ème et le 12ème mois qui suivent la remise de son permis de conduire, le jeune conducteur a la possibilité de se rendre dans un établissement ou une association agréée afin de suivre un stage “postpermis”. Il s’agit d’une formation collective visant notamment à permettre au candidat de prendre conscience des risques auxquels il peut s’exposer en prenant la route, surtout lorsqu’il commence à prendre un petit peu trop confiance en lui-même derrière un volant.

Cette formation d’une durée de 7 heures et s’étalant sur une journée permet au candidat :

  • de réduire de trois ans à deux ans la durée de sa période probatoire s’il n’a pas bénéficié de l’apprentissage anticipé de la conduite
  • de réduire de deux ans à un an et six mois la durée de sa période probatoire s’il a suivi la conduite accompagnée

A la fin de ce stage de sensibilisation, le conducteur reçoit une attestation de suivi de formation, permettant ainsi de mettre en avant ses nouvelles connaissances en matière de sécurité routière.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.