L’ESP, ou Electronic Stability Program

Pour pouvoir circuler, les véhicules ont besoin de garder le contact avec la route. Les éléments qui le permettent sont notamment les pneumatiques, ainsi que les amortisseurs. Si l’un de ces éléments est en mauvais état, le risque de perte d’adhérence, et donc de perte de contrôle du véhicule, est fortement augmenté. Pour lutter contre ces risques de perte d'adhérence, les constructeurs automobiles intègrent dorénavant un certain nombre d’aides à la conduite permettant de stabiliser le véhicule lors de ses déplacements. C’est notamment le cas de l’ESP, ou Electronic Stability Program, une aide à la conduite qui permet de corriger la trajectoire des véhicules dans les virages mal négociés ou lors d’une perte de contrôle du véhicule.

fiche explicative de l'ESP

Qu’est-ce que l’ESP ?

L’ESP, pour Electronic Stability Program, a été développé par Bosch pour les constructeurs automobiles Mercedes-Bentz et BMW dans les années 90. Présenté par la Commission Européenne comme une aide à la conduite essentielle pour rendre la circulation plus sûre dès 2007, l’ESP permet de corriger la trajectoire suivie par un véhicule en agissant sur le système de freinage ainsi que sur le couple moteur. Cette action de l’ESP sur les roues permet ainsi de prévenir les dérapages, et donc de participer activement à l'évitement d’accidents graves ou mortels.

🚦 Consultez la définition complète de l’ESP🚦

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Fonctionnement de l’ESP

Le risque de perte d’adhérence étant nettement plus important dans les virages ou lors de manoeuvres d’évitement d’un obstacle, c’est dans ce cas de figure que l’ESP va s’activer. En effet, ce système fonctionne grâce à une multitude de capteurs placés dans le véhicule, qui détectent la moindre perte d’adhérence du véhicule. Si le système détecte la moindre perte d’adhérence, il s’enclenche automatiquement et agit sur une ou plusieurs roues, indépendamment les unes des autres, et va ralentir la rotation d’une ou de plusieurs roues pour garder une bonne trajectoire.

Ainsi, en cas de sous-virage, l’ESP va faire freiner la roue arrière située à l’intérieur du virage, afin de redresser le véhicule. Au contraire, si le véhicule survire, l’ESP va alors freiner la roue extérieure située à l’avant du véhicule. Si jamais ces premières actions appliquées par l’ESP ne suffisent pas à rectifier la trajectoire du véhicule, l’aide à la conduite va faire freiner la seconde roue (extérieure arrière pour le survirage et intérieure avant pour le sous-virage), afin de faire pivoter l’automobile. Enfin, si toutes ces actions ne suffisent toujours pas pour stabiliser le véhicule, l’ESP pourra alors prendre le contrôle des gaz en accélérant ou en ralentissant selon les besoins.

Composition de l’ESP

Pour pouvoir fonctionner correctement, l’ESP comprend un certain nombre de capteurs et d’équipement dédiés à la bonne marche de cette aide à la conduite prenant une place de plus en plus importante dans le code de la route, notamment :

  • un capteur de vitesse appliqué à chaque roue
  • un capteur d’angle de braquage, afin de déterminer l’angle appliqué par le conducteur ainsi que sa vitesse d’application
  • un capteur d’accélération transversale, qui permet de relever les mouvements latéraux sortant de l’ordinaire
  • un capteur de lacet, permettant de relever les rotations de l’automobile sur son axe vertical

Voyant de l’ESP

Pour montrer aux conducteurs d’une automobile que l’ESP est bien activé, les véhicules qui en sont équipés comprennent tous un voyant, que l’usager pourra retrouver sur son tableau de bord. Ce voyant du tableau de bord, qui s’affiche en orange et représente une automobile en plein dérapage, ne s’allume que lors du démarrage, ou quand le système est utilisé. Si ce voyant reste affiché après l’allumage du véhicule ou en dehors de son cadre de fonctionnement habituel, cela signifie que l’ESP est défaillant, et que ses composants doivent faire l’objet d’une inspection.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

ESP ou ESC ?

L’Electronic Stability Control, ou ESC, est l'appellation générique appliquée aux systèmes de correction de trajectoire, dont fait partie l’ESP, qui est une marque déposée. L’ESP n’est donc qu’une appellation déposée parmi tant d’autres (VDC, VSA, VDIM, …), et qui définissent toutes des Systèmes Électroniques de Stabilité.

Nos villes couvertes par la conduite :