L'alerte de franchissement involontaire de file (AFIL)

L’alerte de franchissement involontaire de file, aussi connu sous l’abréviation AFIL, fait partie des nouveaux systèmes d’aide à la conduite qui équipent les véhicules neufs. Ce dispositif de sécurité permet d’avertir le conducteur lorsque son véhicule franchit involontairement la voie sur laquelle il circule.

Alerte de changement de file

Tout savoir sur l’alerte de franchissement involontaire de file

Les premières versions de l'alerte de franchissement involontaire de file ont été déployées en Europe un peu après l’année 1990. Initialement, ce dispositif a été développé par la firme Mercedes pour équiper ses camions. À cette époque, un signal sonore dans la cabine avertissait le conducteur au moment où le camion sortait de sa file de circulation sans utiliser l’un de ses clignotants. Dès le début des années 2000, l’augmentation des accidents de la route liés à des états de somnolence a incité les constructeurs automobiles à adapter l’alerte de franchissement involontaire de file pour le proposer en option sur certains de leurs modèles. La dernière génération de l’alerte de franchissement involontaire de file offre une solution fiable, qui évite au véhicule de quitter sa file de circulation et limite les risques d’accident.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Fonctionnement du système AFIL

En fonction du constructeur, les technologies utilisées diffèrent, mais dans les grandes lignes, le fonctionnement reste généralement le même.

Système AFIL utilisant la technologie infrarouge

L’alerte de franchissement involontaire de ligne s’appuie sur l’utilisation de diodes à infrarouges associées à des capteurs, et disposées sur le bouclier avant, en direction du sol. Cette combinaison d’équipements permet de voir précisément les différences de réflexion sur la voie, ce qui permet aux capteurs de détecter le franchissement d’une ligne blanche sans que ce changement de voie n'ait fait l’objet d’une communication visuelle de la part du conducteur, par le biais de l’utilisation des clignotants.

Système AFIL utilisant des caméras

D’autres systèmes d’alertes de franchissement de ligne utilisent des modèles de caméras plus ou moins précises et braquées en continue en direction du sol, afin de détecter visuellement dès que le véhicule ne suit plus une trajectoire normale, et qu’il commence à franchir une ligne blanche.

L’alerte suite au franchissement d’une ligne blanche

Quelle que soit la forme de technologie utilisée par le système AFIL, lorsque les capteurs détectent le franchissement d’une ligne blanche (qu’elle soit continue, discontinue ou autre) et que cette action n’a pas été anticipée par l’usager, le système AFIL va envoyer une alerte à destination du conducteur. Cette alerte peut comporter des signaux sonores, sous la forme de “bips” facilement audibles par les conducteurs, ou bien des vibrations, transmises directement dans le siège du chauffeur. Certains véhicules combinent même ces deux formes d’alertes, pour assurer une meilleure efficacité à cet équipement de sécurité.

Les systèmes d'aide au maintien dans la voie

Certains modèles d'automobiles sont équipés, en complément du système AFIL, d'une aide au maintien dans la voie. Cette aide à la conduite spécifique est conçue pour permettre au véhicule de modifier de lui-même sa trajectoire, en réalisant des actions sur sa direction ou ses freins lorsqu'un franchissement involontaire des lignes est détecté par le système. Ainsi, l'usager n'ayant pas utilisé son clignotant sera prévenu, et le véhicule suivra de nouveau une trajectoire correcte sans que le conducteur ait eu à intervenir.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Obligatoire pour les poids lourds

Depuis le 1er novembre 2015, l’Union Européenne impose la présence de systèmes d’alerte de franchissement de ligne sur tous les camions nouvellement immatriculés. En 2018, l’alerte de franchissement involontaire de file est devenu obligatoire pour tous les poids lourds de plus de 3,5 T de PTAC. Cette évolution de la réglementation est liée à une volonté de faire diminuer le nombre d’accidents impliquant des poids lourds sur les routes Européennes.

D’ici quelques années, la plupart des automobiles neuves devraient être équipées de série avec ce système d’aide à la conduite, au même titre que l’ABS ou l’ESP. En attendant, le meilleur dispositif d’aide à la conduite pour éviter les franchissements de file reste la vigilance et une bonne maîtrise de son véhicule.

Nos villes couvertes par la conduite :