Le bouclier des voitures

Lorsque les automobilistes sont victimes d’un accident de la route, la carrosserie du véhicule est le premier élément entrant en contact avec l’obstacle, quel qu’il soit. Pour éviter que la carrosserie ne soit directement impactée par les chocs les plus légers, les constructeurs et les équipementiers automobiles ont développé différents équipements de protection destinés à amortir les chocs, comme les boucliers réalisés en matières synthétiques et facilement déformables, qui ont pour mission de protéger les usagers, qu’il s’agisse des passagers du véhicule ou d’autres individus extérieurs à celui-ci, comme des usagers vulnérables.

AU SOMMAIRE :

Boucliers avant et arriere de deux automobiles stationnees

Bouclier des automobiles : définition

Les boucliers sont des éléments de sécurité intégrés à la carrosserie des véhicules à l’avant et à l’arrière, et destinés à réduire les dégâts lors d’un choc, que ce soit pour les occupants de l’automobile comme pour les autres usagers, et notamment pour d’éventuels piétons qui pourraient être renversés par l'automobile.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Le fonctionnement des boucliers des voitures

Ces dispositifs, qui sont généralement moulés dans des matériaux synthétiques, sont spécifiquement pensés pour se déformer facilement et “absorber” ainsi les chocs. Les boucliers des automobiles ont été commercialisés pour la première fois en Europe par Renault, et plus particulièrement en 1972 avec la sortie de la Renault 5, qui comportait des boucliers en polyester armé. 

Bouclier avant d'une automobile en marche

Où sont positionnés les boucliers sur les automobiles ?

De par leur taille souvent importante et les exigences esthétiques des constructeurs, qui les proposent parfois dans des couleurs différentes du reste de la carrosserie, les boucliers des automobiles sont des éléments de sécurité facilement reconnaissables. Si un bouclier est toujours positionné à l’avant du véhicule, afin de protéger les usagers contre les collisions frontales, un autre est également disposé à l’arrière, afin de protéger l’automobile contre les chocs plus ou moins violents qui pourraient se produire par l’arrière (mauvaise gestion des distances de sécurité d’un véhicule suiveur, marche arrière hasardeuse, etc …). De plus, s’ils couvrent une bonne partie de l’extérieur de la carrosserie, ils descendent aussi généralement un peu en dessous, afin de protéger le véhicule contre d'éventuels objets ou obstacles susceptibles d’abîmer le dessous de l'automobile.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Quelles différences avec les pare-chocs ?

Il n’est pas rare que certains usagers de la route confondent les pare-chocs et les boucliers des automobiles. Il s’agit pourtant de deux types de dispositifs différents, même si ces deux équipements ont été développés afin de remplir une fonction analogue. En effet, les pare-chocs des automobiles étaient, à l’origine, des dispositifs métalliques dépassant de la carrosserie et dont la finalité était de protéger l’habitacle en cas de choc. Lorsque Renault a présenté ses premiers boucliers en matière synthétique, les pare-chocs en acier ont finalement été jugés beaucoup trop dangereux pour les piétons. La plupart des pare-chocs actuels sont eux aussi réalisés dans des matières synthétiques facilement déformables, comme les boucliers, et sont devenus beaucoup plus sécuritaires.

Nos villes couvertes par la conduite :