Les règles de circulation relatives aux tunnels

Les jeunes conducteurs, comme les plus expérimentés, se demandent régulièrement quelles sont les règles de circulation relatives aux aménagements routiers connus sous le nom de tunnels. Les comportements à adopter dans un tunnel peuvent se découper en 3 étapes  : avant d’y entrer, durant la traversée et en cas de panne ou de danger. Une fois sorti de celui-ci, le conducteur devra se conformer aux indications qui lui seront données par les éléments de signalisation réglementaire.

Intérieur d'un tunnel

Quels comportements adopter dans un tunnel  ?

Les tunnels font partie des aménagements routiers qui nécessitent une attention toute particulière de la part du conducteur. En effet, avant même d’y accéder, il sera nécessaire de contrôler le bon état de fonctionnement du véhicule. Cela permet de limiter les risques de pannes à l’intérieur de cet espace de circulation semi-clos. Dans le cas où un ou plusieurs voyants du tableau de bord viendraient alerter l’usager, il est conseillé de ne pas pénétrer dans le tunnel, mais de stationner son véhicule sur le bord de la chaussée. Il est important de rester attentif aux mouvements des autres usagers ainsi qu’à la signalisation tout au long du parcours dans le tunnel, pour ne pas commettre d’infraction au Code de la route.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Que faut-il faire avant d’entrer dans un tunnel  ?

Aux abords d’un tunnel, chaque conducteur devra être attentif à la signalisation afin de respecter les indications d’affectation de voie, ou encore la limitation de vitesse. Ensuite, pour habituer sa vue à la luminosité, il est conseillé de réduire l’allure de son véhicule jusqu’à la dissipation de l’effet « trou noir ». Enfin, il sera également nécessaire d’actionner les feux de croisement ou de position en tenant compte de l’intensité de l’éclairage.

camion s'insérant dans un tunnel

Respecter les règles de circulation

Les trois principales règles de circulation relatives aux tunnels sont :

  1. le respect des distances de sécurité
  2. l’impossibilité de faire demi-tour
  3. l’interdiction d’arrêt et de stationnement des véhicules

Certains tunnels disposent également de restrictions de hauteur ou encore de limitations de vitesse spécifiques. Dans tous les cas, les règles sont explicitement indiquées au travers de la signalisation horizontale et verticale, afin que chaque conducteur puisse en prendre connaissance et puisse les respecter.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

En cas de panne dans un tunnel

Si, en dépit des vérifications, un conducteur rencontre une panne alors qu’il circule dans un tunnel, il devra appliquer les règles suivantes  :

  • actionner ses warnings pour prévenir les autres usagers
  • garer son véhicule sur l’emplacement d’arrêt d’urgence
  • couper son moteur, mais laisser la clé insérée
  • mettre son gilet jaune avant de quitter le véhicule par la droite
  • contacter un dépanneur à l’aide de la borne d’appel d’urgence
  • rejoindre l’issue de secours la plus proche

Différents véhicules sortant d'un tunnel

En cas d’accident ou d’incendie dans un tunnel

Lorsqu’un accident ou un incendie ont lieu dans un tunnel, le conducteur du véhicule impliqué devra appliquer les mêmes règles que celles décrites en cas de panne.

Les autres conducteurs devront couper le moteur de leur véhicule en veillant à respecter les distances de sécurité. En présence d’un départ de feu, il faudra quitter le véhicule après avoir revêtu un gilet de sécurité. Le conducteur devra se diriger vers l’issue de secours la plus proche.

Si un poste de secours se trouve sur son trajet, il devra également prévenir les services d’urgence afin de déclencher leur intervention.

Nos villes couvertes par la conduite :