Le capteur de pluie des automobiles

Depuis un certain nombre d’années, les technologies et assistances à la conduite s’accumulent dans les automobiles, permettant ainsi d’automatiser un certain nombre d’actions faisant partie intégrante de l’expérience de la conduite, afin d’améliorer le confort et la sécurité des automobilistes. C’est notamment le cas des capteurs de pluie, des aides à la conduite capables de détecter la présence de gouttes de pluie sur un pare-brise, et d’activer de leur propre chef les balais d’essuie-glace du véhicule.

AU SOMMAIRE :

Capteur de pluie sur une automobile

Capteur de pluie : définition

Le capteur de pluie est un dispositif d’aide à la conduite dédié à favoriser le confort de l’automobiliste lorsque celui-ci circule, en activant automatiquement et à la fréquence adéquate les balais d’essuie-glace lorsque le système détecte la présence de gouttes de pluie sur le pare-brise.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Présentation du capteur de pluie

Le capteur de pluie, aussi appelé détecteur de pluie, est un petit dispositif électronique ayant fait son apparition dans les véhicules motorisés durant les années 1990. Installé au niveau de l’embase du rétroviseur intérieur, ce dispositif est dirigé vers l’extérieur, ce qui lui permet de capter l’état des conditions météorologiques et leur impact sur le pare-brise de l’automobile, tout en ne gênant pas le champ visuel du conducteur. 

Fonctionnement du détecteur de pluie

Généralement couplé avec le détecteur de luminosité, le capteur de pluie permet de détecter la présence de précipitations sur le pare-brise d’une automobile grâce à une mesure de la luminosité pouvant être réalisée à l’aide d’une technologie infrarouge.

Vue de cote d'un capteur de pluie et de luminosite sur un pare-brise

Les détecteurs de pluie à infrarouge

Les détecteurs de pluie à infrarouge intègrent une diode électroluminescente, un prisme de réfraction et des photodiodes. Par temps sec, le rayon lumineux généré par la diode électroluminescente va traverser le prisme, puis va être dévié par le pare-brise avant de toucher la diode réceptrice. Par temps de pluie cependant, le rayon généré par la diode ne sera pas entièrement reflété par le pare-brise, mais sera dévié par les gouttes de pluie. Dans ce cas de figure, la diode réceptrice verra qu’elle ne reçoit plus suffisamment de lumière, et un calculateur enverra un signal électrique afin d’ordonner aux balais d’essuie-glace du véhicule de s’activer, et sélectionnera même la vitesse de battement de l’équipement afin d’optimiser l’évacuation de la pluie.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Couplage avec le détecteur de luminosité

La plupart des détecteurs de pluie installés dans l’habitacle des automobiles sont également équipés d’un détecteur de luminosité, qui permet d’activer automatiquement l’allumage des différents feux du véhicule en fonction de la luminosité extérieure.

Quelle est l’utilité du capteur de pluie ?

Comme un grand nombre d’aides à la conduite, les capteurs de pluie sont avant toute chose des équipements de confort. Lorsqu’ils sont activés, ces dispositifs sont capables de détecter efficacement la présence de pluie sur le pare-brise, et de lancer d’eux-même le fonctionnement des essuie-glaces à des vitesses différentes. Tout ceci permet de réduire les interactions entre l’usager, qui peut mieux se concentrer sur la route, et la commande d’essuie-glace du véhicule.

Nos villes couvertes par la conduite :