Les essuie-glaces des véhicules motorisés

Sur la route, 90 % des informations utiles à la conduite sont recueillies par la vue, et un pare-brise sale diminue de 30 % environ la compréhension de la signalisation par les conducteurs. Depuis leur invention en 1903, les systèmes permettant d’actionner les essuie-glaces n’ont cessé d’évoluer. Sur les modèles d’automobiles les plus récents, le moteur des essuie-glaces fonctionne automatiquement, grâce à un capteur électronique. Au-delà du fait que le système d'essuyage dans un véhicule motorisé à 4 roues apporte un confort de conduite supplémentaire, il s’agit avant tout d’un équipement de sécurité rendu obligatoire par le Code de la route. L’absence d’essuie-glaces ou leur mauvais fonctionnement entraînent la remise d’une contravention de 3e classe en cas de contrôle routier.

Tout savoir sur les essuie-glaces des pare-brises

Les essuie-glaces sont des dispositifs mécaniques qui permettent d’essayer la pluie, mais également de nettoyer les projections qui peuvent éventuellement se retrouver sur le pare-brise. Éléments essentiels au champ de vision de tout conducteur, ils permettent de nettoyer le pare-brise, mais également d’en évacuer l’eau lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises. Force est de constater que lorsque les balais d’essuie-glaces sont en mauvais état, beaucoup de conducteurs peinent à les remplacer. Pourtant, ces derniers ont un cycle de vie limite qui correspond à 500 000 cycles selon les constructeurs, soit environ une année d’utilisation normale. Malheureusement, les écarts importants de température ont tendance à les fragiliser, tout comme certains dépôts liés à la pollution, à la proximité avec la mer ou aux espaces à forte salinité.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Comment fonctionnent les essuie-glaces ?

Si, au début du 20e siècle, ils étaient actionnés manuellement, depuis 1951, les essuie-glaces fonctionnent grâce à un moteur électrique. Pourtant, il faudra attendre 1963 pour voir apparaître les premiers modèles dotés d’un fonctionnement par intermittence. Généralement, les essuie-glaces fonctionnent en simultané et parallèle. Cependant, certains modèles de véhicules sont dotés de système d’essuyage à disposition centrée symétrique, antagoniste, antagoniste inversé, monobalais ou indépendants. Dans tous les cas, ils doivent obligatoirement permettre d’atteindre un champ de balayage représentant à minima 80 % du champ de vision.

Ce que dit le Code de la route

En France, c’est l’article R316-4 du Code de la route qui fait office de texte de référence en matière de système d’essuie-glaces. Celui-ci précise que : « Le pare-brise des véhicules à moteur, à l’exception des cyclomoteurs à deux roues, des cyclomoteurs à trois roues non carrossés, des quadricycles légers à moteur non carrossé, des motocyclettes, doit être muni d’au moins un essuie-glace ayant une surface d’action, une puissance et une fréquence suffisantes pour que le conducteur puisse, de son siège, voir distinctement la route. »

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les sanctions

Au regard de la loi, un seul et même motif rassemble les infractions liées à l’absence et aux mauvais fonctionnements des essuie-glaces : le défaut d’essuie-glaces. Celui-ci est sanctionné par une contravention de 3e classe, qui est assortie d’une amende forfaitaire de 68 euros (elle peut être minorée à 45 euros). Lorsque les conditions climatiques sont particulièrement dangereuses, les agents de police et les gendarmes peuvent également décider d’immobiliser le véhicule dont le pare-brise ne peut être correctement essuyé.

Comme le niveau de liquide lave-glace, l’état d’usure des balais d’essuie-glaces doit être régulièrement vérifié par les propriétaires d’automobile, les conducteurs d’autobus et de poids lourd. Dans le cas où, après vérification, il semble nécessaire de les remplacer, il est conseillé d’agir rapidement. Cette opération est très simple à réaliser, même pour les conducteurs n’ayant pas de compétence mécanique, et ne nécessite aucun outil. Il suffit de démonter ou de déclipser les balais usés puis de les remplacer par un modèle neuf équivalent.

Nos villes couvertes par la conduite :