Le parallélisme des roues

Beaucoup de conducteurs en entendent parler autour d’eux, mais peu savent exactement de quoi il retourne lorsqu’il est question de parallélisme des roues. Il s’agit de la géométrie qui permet de régler les angles et alignements des roues d’une automobile. Ces réglages ont un impact sur le confort de conduite, la tenue de route et l’usure des pneus. Aussi, il est essentiel de bien contrôler que ces derniers soient conformes aux données qui sont indiquées par chaque constructeur. En plus de générer une usure anormale de la bande de roulement des pneumatiques, un mauvais parallélisme des roues entraîne également une augmentation de la consommation de carburant.

Tout savoir sur le parallélisme des roues

Dans le détail, le parallélisme des roues est une des notions qui interviennent dans le cadre du réglage des géométries de suspension d’une voiture. Ce n’est pas l’angle formé par les roues par rapport au sol qui est évalué, mais l’angle formé par l’axe des roues par rapport au sens de déplacement d’un véhicule. Généralement, il est exprimé en degrés ou en millimètre, et il se mesure de manière indépendante entre les roues avant et les roues arrière. Alors que les professionnels de la mécanique utilisent un banc pré-calibré ou des appareils de mesure dotés de faisceaux laser, il est possible de réaliser cette mesure avec une ficelle. Celle-ci est utilisée pour encercler les quatre pneus afin de mesurer les écarts d’alignement.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quelle est l’influence du parallélisme sur la conduite ?

Lorsque le parallélisme des roues est correct, le conducteur d’un véhicule dispose d’un meilleur confort de conduite. Celui-ci lui permettra de ne pas déraper dans les virages, car la stabilité sera renforcée. Plus le réglage du parallélisme est rigoureux, plus la tenue de route d’une automobile est renforcée. Ainsi, même en présence de nids de poule ou lorsque le revêtement routier est de mauvaise qualité, les effets de bord sont diminués et sa trajectoire ne sera pas perturbée.

Les différents types de parallélisme

On parle de réglage neutre lorsque les quatre roues sont parallèles entre elles. Dans ce cas, ni la puissance, ni l’usure des éléments mécaniques ou celle des pneumatiques ne seront altérées. Lorsque deux roues forcent l’une vers l’autre, on parle de parallélisme pincé, ou positif. Cela provoque généralement une usure de l’extérieur des pneus. Alors qu’un parallélisme ouvert, ou négatif, use l’intérieur des pneus, car ces derniers forcent dans des directions contraires. Ces rapports de force entraînent une augmentation de la consommation de carburant, mais également l’apparition de pannes mécaniques au niveau des essieux. Pour éviter cela, il est important de contrôler régulièrement que les réglages sont bons et qu’ils ne doivent pas être corrigés.

Les conséquences d’un mauvais parallélisme

Au-delà de l’usure des pneus et de la mécanique d’un véhicule et de sa consommation excessive en carburant, l’une des conséquences principales d’un mauvais parallélisme est la détérioration des sensations de conduite. Dans ce cas, on dit communément que le véhicule tire à droite ou à gauche lors d’un trajet en ligne droite.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Après un choc de forte intensité au niveau des roues d’un véhicule, il est conseillé de prendre rendez-vous dans un garage afin d’effectuer une vérification de la géométrie globale. Même si de manière générale, il est toujours possible de voir des traces d’usures anormales sur les pneumatiques en cas de mauvais réglages du parallélisme, il est possible de ressentir un changement de comportement dans la tenue de route du véhicule. Dans ce type de cas, le montant de l’intervention varie entre 60 et 150 € en fonction du modèle et de l’état du véhicule concerné. Le contrôle technique permet également de mettre en exergue un défaut de parallélisme.

Nos villes couvertes par la conduite :