Conduire dans le brouillard

Dès que l’hiver s’installe, la plupart des conducteurs pensent aux chutes de neige, à la pluie, mais plus rarement au fait qu’ils pourraient être amenés à conduire dans le brouillard. Pourtant, celui-ci est assez récurrent en France et, compte tenu de son effet sur la visibilité, il est important de savoir quels sont les risques qui y sont liés, mais également comment y faire face en toute sérénité. Bien qu’il soit beaucoup plus rare, le brouillard verglaçant nécessite également de faire preuve d’une certaine vigilance, quitte à de temps en temps décider de reporter les trajets les moins prioritaires. Découvrez en plus sur les règles de sécurité à observer en cas de brouillard dans nos tests de code de la route gratuits.

Pourquoi faut-il adapter sa conduite pour faire face au brouillard ?

Certaines portions de route sont particulièrement sujettes au brouillard et cela a pour effet direct de réduire considérablement la visibilité de tous les usagers qui y circulent. Au-delà des zones à risque telles que les marécages, les plans d’eau, les rivières, les zones forestières ou encore les vallées, certaines conditions climatiques favorisent l’apparition d’un voile plus ou moins épais. C’est le cas notamment lorsqu’après un important épisode pluvieux, la température augmente très rapidement. Comment distinguer les différents éléments de signalisation, les dispositifs lumineux ou encore le tracé de la route quand on a du mal à voir plus loin que le bout de son capot ? Tout simplement en adaptant sa vitesse de circulation. Si les conducteurs savaient combien il est dangereux de rouler à vive allure en présence du brouillard, ils feraient sans doute beaucoup plus attention.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les principaux risques

Les risques principaux liés au fait de conduire dans le brouillard sont de l’ordre des effets d’optique. Voici une liste des principaux risques qu’ils entraînent  :

  • l’extinction : c’est-à-dire la disparition visuelle de certains éléments qui se trouvent pourtant dans l’environnement de conduite,
  • l’effet de halo  : qui se matérialise principalement sur les sources lumineuses,
  • l’effet de voile  : qui rend flous les obstacles au point de les rendre difficiles à distinguer, même de près,

Il existe également un phénomène dit de « l’aspirateur ». Celui-ci fait référence à l’attitude d’un conducteur, qui pour ne pas perdre de vue les feux arrière de l’automobiliste circulant devant lui, augmente sa vitesse. Cela engendre une réaction en chaîne, dont l’une des conséquences est d’augmenter les risques de multi collisions entre plusieurs véhicules.

Comment réduire les risques liés au brouillard ?

À vrai dire, il suffit que les conducteurs suivent les 4 conseils pour qu’ils réduisent les risques liés au brouillard  :

  • réduire l’allure de leur véhicule
  • allumer leurs feux de croisement ainsi que leurs antibrouillards avant et arrière
  • ne pas tenter de dépasser et respecter les distances de sécurité
  • circuler uniquement sur la voie de droite
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Cas particulier : le brouillard givrant

Contrairement au brouillard classique, le brouillard givrant entraîne généralement des dépôts importants de gouttes d’eau gelées sur la chaussée. Cela a pour conséquence de rendre très difficile la conduite en augmentant considérablement les risques de glissade. Aussi, en présence d’un brouillard givrant, il est conseillé de cesser de ne pas circuler et d’attendre un retour à la normale. Pour les conducteurs, qui malheureusement se feront surprendre par ce type de brouillard au cours d’un de leur trajet, la meilleure solution réside dans le fait de rouler à faible allure tout en conservant le plus haut niveau d’attention possible.

Même si le brouillard n’est que très rarement mis en cause dans les nombreux d’accident de la route qui ont lieu chaque année en France, il représente un risque important. D’après les chiffres de la sécurité routière, les sorties de routes et autres collisions qui y sont liées causeraient des dommages deux fois plus graves que d’ordinaire. De fait, il est important d’adopter un comportement sécuritaire en présence d’une épaisse nappe de brouillard, plutôt que de tenter de conserver le meilleur temps de trajet possible.

Nos villes couvertes par la conduite :