Les limitations de vitesse en cas de brouillard : règle des trois égalités

Rares sont les conducteurs qui n’auront jamais, durant leur vie d’usager de la route, à conduire alors que les conditions climatiques sont difficiles. Heureusement, l’évolution de la mécanique des automobiles et des techniques de conduite permet d’y faire face en limitant les risques d’accident de la route. En cas de brouillard par exemple, la règle des trois égalités, la bonne utilisation des équipements et le fait d’adopter le bon comportement de conduite permettront de poursuivre un trajet à une allure adaptée leur permettant de conduire en toute sécurité.

Bien conduire en cas de brouillard

Même si la plupart des conducteurs, qui se retrouvent face à de fortes chutes de neige, des pluies importantes ou encore un épais voile de brouillard, sont tentés d’accélérer l’allure de leur véhicule, ils doivent résister à la tentation  ! En effet, lorsque les conditions climatiques sont difficiles, la première consigne à appliquer est de réduire sa vitesse.

Cela permettra au conducteur d’augmenter la largeur de son champ visuel afin de pouvoir observer dans le détail son environnement de conduite. Ensuite, il est nécessaire d’augmenter les intervalles de sécurité avec les autres usagers afin de toujours disposer de suffisamment d’espace pour pouvoir stopper son véhicule si cela est nécessaire.

Enfin, l’utilisation d’équipements adaptés comme les feux antibrouillard ainsi qu’une bonne logique de conduite, qui favorise l’anticipation et la courtoisie, permettent le plus souvent d’arriver à bon port sans trop de difficulté.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

La règle des trois égalités, quand la théorie sécurise la pratique

La règle des trois égalités, même si elle reste du domaine de la théorie, permet de se faire une idée du rapport entre le niveau de visibilité, la vitesse à respecter et la distance de l’intervalle de sécurité. Dans les faits, lorsque la visibilité est de 50 mètres, la vitesse doit être réduite à 50 km/heure et un intervalle de sécurité de 50 mètres doit être observé.

Quels comportements de conduite liés à la vitesse faut-il adopter ?

Circuler en cas de brouillard ne demande pas seulement de réduire la vitesse de son véhicule. Le conducteur devra également être attentif, courtois et patient pour faire face à cette situation très spéciale.

Certains comportements liés à une vitesse importante doivent également être évités, notamment :

  • ne pas suivre les autres usagers de la route aveuglément, qui risquent de mettre leur vie en danger, mais également celle des autres conducteurs
  • ne pas tenter de dépassement, car il peut être difficile de voir un usager roulant sur la voie d’en face en cas de brouillard, ce qui peut aboutir à une collision frontale dont les conséquences peuvent s’avérer catastrophiques
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les feux de brouillard ne font pas partie des équipements obligatoires pour les véhicules terrestres motorisés. Aussi, en cas de contrôle routier, les conducteurs ne pourront pas être sanctionnés s’ils n’en disposent pas ou s’ils ne les ont pas actionnés. Cependant, le fait d’en faire un mauvais usage est sanctionné au regard de l’article R416-7 du Code de la route. Dans ce cas, le contrevenant se verra remettre une contravention de 4e classe qui prend la forme d’une amende forfaitaire de 135 euros, mais qui n’entraîne pas de retrait de point sur le permis de conduire.

Nos villes couvertes par la conduite :