Les différents bridages de vitesse des voitures

Si les usagers de la route sont soumis à des limitations de vitesse liées à leur environnement de conduite, ces limitations ne s’appliquent pas directement aux véhicules, ce qui permet aux usagers peu respectueux du Code de la route de les dépasser. La question se pose alors pour les législateurs comme pour les constructeurs automobiles de mettre en place des bridages destinés à limiter la vitesse maximale à laquelle peuvent rouler les voitures grâce à un bridage de leurs performances.

AU SOMMAIRE :

Rappel : qu’est-ce qu’un bridage de vitesse ?

Le bridage d’un moteur correspond aux actions mises en œuvre dans le cadre de la création et de la fabrication d’un véhicule motorisé afin de limiter la puissance de son moteur et/ou la vitesse maximale à laquelle le véhicule peut circuler en limitant les performances de certains de ses éléments mécaniques.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Pas d’obligation légale pour les constructeurs de brider la vitesse maximale de leurs véhicules

Il n’existe pour l’instant aucune obligation légale en France imposant aux constructeurs automobiles de mettre des limitations techniques en place afin de réduire la vitesse maximale à laquelle les véhicules qu’ils proposent à la vente peuvent circuler.

Mais si de telles obligations n’ont pas encore vu le jour en France, ce n’est pas le cas dans l’ensemble des pays du monde. Ainsi, cela fait près de cinquante ans que les véhicules vendus sur le territoire japonais ne doivent pas être capables techniquement de dépasser les 180 km/h. L’objectif de cette mesure mise en place dans l’archipel nippon était de réduire le nombre de victimes d’accidents de la route causés par une vitesse excessive.

En Allemagne aussi, la vitesse maximale des voitures est bridée, mais cette fois-ci à 250 km/h afin que les usagers puissent continuer à rouler à la vitesse qui leur convient lorsqu’ils se trouvent sur les sections à vitesse libre de l’autobahn.

Arbre de transmission d'une automobile

Un certain nombre de constructeurs appliquent d’eux-mêmes un bridage à leurs véhicules

Si aucune obligation légale ne force les constructeurs à brider les performances des voitures qu’ils proposent à la vente, certains constructeurs automobiles comme Renault ont commencé à adopter les limitations techniques imposées par le Japon, qui limite à 180 km/h la vitesse maximum des voitures circulant sur son réseau routier.

L’objectif premier de cette mesure est de permettre de réduire le nombre de tués sur les routes, puisque la vitesse reste encore aujourd’hui la première cause d’accidents de la route en France, qu’il s’agisse de la cause de l’accident ou d’un élément aggravant.

Néanmoins, de nombreux acteurs de la sécurité routière se sont montrés sceptiques face à cette volonté de bridage de la vitesse maximale des véhicules, du fait que celle-ci reste très nettement supérieure aux limitations de vitesse autorisées, ce qui n’empêchera pas un certain nombre d’accidents de la route.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an