Les suspensions des automobiles

Les suspensions sont associées aux amortisseurs afin de composer un système destiné à absorber l’impact des chocs que peuvent rencontrer les roues des automobiles. Ils participent également à la bonne tenue de route d’un véhicule, ainsi qu’au confort de conduite. Connaître le rôle des suspension dans l’expérience de conduite des usagers est essentiel pour tous les candidats passant leur examen pratique du permis de conduire.

Les différents types de suspensions

Sur les voitures actuellement commercialisées, il est possible de distinguer deux systèmes associés aux suspensions :

  • Les suspensions à roues indépendantes qui sont positionnées sur un moyeu identique. Ici, les roues du côté droit et celles du côté opposé ne sont pas reliées. Ce mécanisme est déployé sur la plupart des véhicules destinés aux particuliers.
  • Les suspensions à essieu rigide ou semi-rigide qui sont installées sur un même moyeu. Cependant, dans ce système de suspension, les roues qui se trouvent sur chacun des côtés sont reliées entre elles.

Cette technique a tendance à devenir obsolète, mais elle peut être présente sur les roues arrière des modèles compacts tels que les citadines équipées d’une petite motorisation.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les suspensions MacPherson

Créé par Earle MacPherson, il s’agit du système de suspension le plus répandu dans l'industrie automobile. Il est positionné sur l’essieu qui se trouve à l'avant des roues des véhicules de tourisme. Alors qu’il est l’un des systèmes les moins coûteux, il est également l’un des plus efficaces en termes de tenue de route, grâce à l’inclinaison de la roue vers l’extérieur. Ce système de suspension a le seul inconvénient de ne pas offrir d'importantes possibilités de réglages.

Aussi appelé jambe de force, ce système de suspensions peut être aussi bien fixé de manière rigide ou faire partie d'un ensemble. Il comprend l’amortisseur, serti ou démontable dans son conduit, le ressort hélicoïdal et les coupelles. Le système MacPherson dispose d'un unique un bras (simple triangulation). Ce type d’amortissement est généralement complété par une barre antiroulis pour le stabiliser, et qui peut également d'assurer le guidage longitudinal du triangle.

À double triangulation

Ce système, qui est de loin le plus performant, est aussi connu sous le nom de « suspension à parallélogramme déformable». Contrairement aux suspensions MacPherson, il s'appuie sur des triangles : un supérieur et un inférieur. Dans ce système, le porte-fusée est relié par des rotules : une sur le triangle inférieur, l’autre sur le triangle supérieur. Le châssis est quant à lui relié en quatre articulations, soit une paire par triangle. De plus, un système d’amortisseurs ainsi qu'un ressort sont installés à l'aide d'une articulation sur un des deux triangles.

Ce type de suspension équipe la plupart des automobile de course (GT) et les voitures de luxe, afin d’améliorer leurs performances en matière de tenue de route. Son principal atout demeure dans les possibilités infinies pour réaliser des réglages grâces aux nombreux points d’ancrage des diverses articulations. C’est ce système de suspensions qui équipe tous les modèles de formule 1.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Quelle est la différence entre suspension et amortisseur ?

Comme son nom l’indique, le rôle de la suspension est de suspendre en l’air une automobile. C’est donc la seule chose qui permet à un véhicule de toujours rester à une même hauteur et de ne pas tomber sur les butées d’amortisseur.

Le rôle de l’amortisseur est de modérer et d’améliorer le débattement de la suspension en l’amortissant afin d’éviter de rebondir. Cela permet donc de renforcer le rôle de la suspension en l’améliorant.

Toute anomalie majeure du système de suspension et d’amortisseur entraîne désormais une contre-visite lors du contrôle technique. Il est donc essentiel pour chaque conducteur d’entretenir son véhicule afin qu’il soit en parfait état de fonctionnement.

Nos villes couvertes par la conduite :