La pression des pneus

L'entretien des pneus passe par la vérification de leur pression une fois par mois. si les pneus sont trop usés, notamment si les flancs présentant des hernies ou déchirures et que le gonflage n'est pas optimal, les risques de crevaisons sont élevés. Connaître les besoin en pression des pneus est nécessaire pour tous les candidats souhaitant obtenir leur Code de la route.

Infographie montrant l'aspect des pneumatiques en cas de gonflage adéquate, de sous-gonflage ou de sur-gonflage.

Pourquoi faut-il vérifier la pression des pneus ?

Un pneu surgonflé, comme un pneu sous-gonflé, peut provoquer une diminution de l'adhérence qui peut être dangereuse lorsqu'un conducteur aborde un virage ou en cas de freinage. Aussi, il est vivement conseillé de vérifier régulièrement la pression des pneus.

Peu de conducteurs ont en conscience, mais un pneu sous-gonflé subit une déformation plus importante des flancs et de la bande de roulement. Cette usure rapide du pneumatique a pour principales conséquences :

  • un risque augmenté d'éclatement
  • une augmentation de la consommation de carburant du véhicule

Enfin, un pneu trop gonflé s'use également plus rapidement au centre de la bande de roulement et est plus sensible aux arrachements de gomme. Cela provoque à court terme des situations de patinage.

Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Le Rôle du pneumatique

Après le moteur, les pneumatiques ont un rôle central, car ils assurent le contact entre le véhicule et la route. Un pneu rempli de nombreuses tâches lorsqu'un conducteur circule sur la chaussée. Il est possible de compter, parmi ces tâches :

  • porter et transporter le véhicule, y compris sa charge, grâce à la pression de gonflage
  • amortir les inégalités de la route et absorber les vibrations
  • assurer la transmission du couple moteur et du couple de freinage, ici on parle de l'adhérence
  • diriger le véhicule et maintenir sa trajectoire

Aussi, ils doivent être adaptés aux différentes natures de revêtements et aux conditions météorologiques.

Photographie montrant la rainure d'usure maximale d'un pneu ainsi que le voyant d'alerte de baisse de pression.

Comment vérifier la pression des pneus

La pression des pneus se fait à froid, il ne faut donc pas parcourir beaucoup de kilomètres avant de l'effectuer. Si la bonne pression se situe généralement entre 1,8 et 3 bars au nanomètre, les pneus doivent être gonflés selon la recommandation exacte recommandée pour chaque voiture. Cette information est mentionnée sur une étiquette collée dans l’ouverture de la porte du conducteur ou à l’intérieur de la trappe à essence du véhicule.

Si l’automobile est chargé ou en cas de longs trajets sur autoroute, il faudra toujours augmenter la pression des pneus de 200 à 300 g environ. Pour compenser l'effet lié à la baisse des températures, il est nécessaire de rajouter 0,2 bar à la pression des pneus hiver, lorsqu'ils sont utilisés régulièrement.
Peu importe la situation, des pneus sous-gonflés s'usent plus vite, consomment davantage de carburant et peuvent éclater.

Photographie montrant un usager en train de vérifier la pression de ses pneus.

Même s'il n'est pas obligatoire de disposer d'une roue de secours dans un véhicule, cette option est vivement recommandée. Autre solution en cas de crevaison : la bombe anti-crevaison. Malheureusement, cette dernière n'est pas aussi efficace, car elle ne peut être utilisée qu'en cas de petites crevaisons dues à la présence d'un corps étranger.

Les conducteurs dont le véhicule est doté d'une roue de secours devront faire en sorte de stationner de manière à ne pas gêner les autres usagers de la route. Dans le cas où la crevaison survient sur une route hors agglomération, il faudra stationner sur la bande d'arrêt d'urgence.

Code de la route
10× moins cher !