La durée de vie des pneumatiques

À quel moment faut-il changer les pneumatiques d’un véhicule ? Voici l’une des questions à laquelle chaque conducteur devrait pouvoir répondre. Pourtant, beaucoup d’usagers de la route semblent ignorer que leurs pneumatiques ont une durée de vie limitée dans le temps. Peu importe la catégorie de pneumatiques qui équipent une automobile, sa durée de vie est fortement impactée par différents facteurs d’usure tels que le style de conduite adopté par l’usager, la nature des routes empruntées quotidiennement ou encore la qualité des pneumatiques.

AU SOMMAIRE :

Chiffres-clés des pneumatiques en France

En 2014, 57% des pneus produits en France étaient destinés à des véhicules de tourisme. La production française de pneumatique représente au total 12% de la production européenne de pneus. Si 504 025 tonnes de pneumatiques ont été mises sur le marché en 2016, le taux de collecte des pneumatiques usagé atteint 99%. Au final, ce sont 89% des pneumatiques usagés qui sont traités afin d'être recyclés.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Facteurs d’usure et durée de vie des pneumatiques

De manière générale, les fabricants de pneumatiques et d’automobile s’accordent sur le fait que la durée de vie moyenne d’un pneumatique ne peut être exprimée en année, mais en kilomètre parcours. Pourtant, de nombreux facteurs d’usure entrent en compte pour obtenir finalement une fourchette allant de 20 000 à 90 000 km.

De plus, il est essentiel de prendre en compte le fait que les pneus neige, dont la gomme est plus tendre, s’usent beaucoup plus rapidement que les pneus à gomme dure, aussi nommés pneus toutes saisons, puisque ces pneus neige sont conçus pour un usage spécifique. De fait, en dehors de la période hivernale, qui est la période durant laquelle leur structure leur permet de bien accrocher dans la neige, ils supportent plutôt mal les températures élevées du bitume pendant les autres saisons.

Le style de conduite

Avis aux propriétaires de véhicules pratiquant une conduite sportive, leurs pneumatiques risquent de s’user beaucoup plus vite que ceux des usagers ayant fait le choix d’adopter un style de conduite plus modéré. Cela est lié au fait que les pneumatiques seront bien plus sollicités pour garder le rythme avec une conduite sportive, alors qu’une conduite plus coulée permet de prolonger leur durée de vie.

Aussi, il vaut mieux éviter les démarrages en trombe et autres crissements pour ne pas avoir à changer ses pneus trop souvent.

Le type de route emprunté

Sur certains types de routes, comme les routes de campagnes, les conditions de circulation, l’aménagement de la chaussée et la qualité du revêtement routier entraînent une usure plus importante des pneus. Les nombreux lacets imposent souvent des angles de braquage conséquents et rarement rencontrés dans le cadre d’une conduite en agglomération, ce qui a tendant à altérer la durée de vie des pneumatiques.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

La qualité des pneumatiques

Qu’on le veuille ou non, le changement des pneumatiques, même sur des automobiles de type citadines, a un coût. Si de nombreux conducteurs optent pour des modèles premier prix afin de réduire la facture, il ne s’agit pas toujours de la solution la plus économique. En effet, les études menées par les professionnels de l’automobile tendent à prouver que les marques de pneus Premium, qui sont proposées à des tarifs bien plus onéreux que le pneus premiers prix, ont une durée de vie nettement supérieure.

Pneu neuf comportant une etiquette ecologique

En plus d’avoir des conséquences importantes sur la tenue de route, l’usure des pneumatiques provoqués également de nombreuses crevaisons. Pour limiter les risques liés à l’absence de prise en compte de la durée de vie des pneumatiques, l’article 314-1 du Code de la route stipule que « Les pneus des véhicules automobiles doivent présenter des sculptures apparentes, la toile ne doit pas apparaître, les flancs doivent être exempts de coupures et déchirures. ». Dans le cas contraire, la sanction encourue par les contrevenants comprend la remise d’une amende de 4e classe, mais également une possible immobilisation du véhicule.

Nos villes couvertes par la conduite :