Comment réduire la consommation de carburant de sa voiture ?

Si rouler dans un véhicule motorisé implique nécessairement une consommation de carburant, cette consommation n’est pas constante et de nombreux paramètres vont impliquer soit une augmentation, soit une réduction. Ce que tous les usagers de la route ne savent pas, cependant, c’est qu’en adoptant certains gestes simples et économiques, ils pourront voir leur consommation de carburant baisser.

AU SOMMAIRE :

Compteur affichant la consommation moyenne pour 100 km

Quels sont les différents gestes à adopter pour réduire la consommation de carburant de sa voiture ?

Circuler au volant d’un véhicule motorisé consomme toujours du carburant. Mais un certain nombre de paramètres peuvent impacter le niveau de consommation de carburant durant un trajet. Des gestes du quotidien liés notamment à l’entretien du véhicule ou à l’adoption d’une conduite souple permettront de faire baisser 

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Bien entretenir son véhicule

Si bien entretenir son véhicule et réaliser les différentes vérifications d’usage est nécessaire en matière de sécurité, l’entretien des voitures a également un impact sur leur consommation de carburant. Contrôler régulièrement le moteur, désencrasser le filtre à air et suivre à la lettre les différentes révisions inscrites dans le carnet d’entretien permet de s’assurer que la voiture fonctionne à son niveau optimal. En effet, tous les petits soucis mécaniques liés à une négligence du conducteur peuvent rapidement entraîner des surconsommations de carburant, qui peuvent atteindre jusqu’à 20% par rapport à un véhicule correctement entretenu.

Vérifier la pression des pneus

En plus d’être dangereux pour la sécurité du conducteur et de ses passagers, circuler au volant d’un véhicule dont les pneus ne sont pas correctement gonflés va également impacter la consommation d’essence ou de diesel de la voiture. Ainsi, des pneus sous-gonflés vont entraîner une consommation de carburant plus importante, pouvant aller jusqu'à 5%. De plus, leur état va se dégrader prématurément et ils devront être changés plus rapidement que s’ils étaient correctement gonflés, ce qui entraînera des frais supplémentaires pour le conducteur.

Ne pas partir au volant d’une voiture trop surchargée

Un autre paramètre pouvant avoir un impact important sur la consommation de carburant d’une voiture est lié à l’encombrement du véhicule. Plus un véhicule est chargé, plus il est lourd. Or un véhicule alourdi nécessite logiquement plus de carburant pour pouvoir avancer. De même, tous les équipements susceptibles de réduire l’aérodynamisme du véhicule, comme des barres de toit inutilisées, vont eux aussi participer à la surconsommation de carburant.

Fillette assise dans un coffre de voiture plein de bagages

Adopter une conduite souple

Le style de conduite adopté par les usagers de la route va aussi avoir un impact sur la consommation de carburant de sa voiture. En effet, les accélérations nerveuses et les coups de frein trop brusques vont très vite entraîner une surconsommation d’essence ou de diesel. À l’inverse, les conducteurs qui adoptent un style de conduite plus fluide et qui anticipent au mieux les aléas de la circulation routière seront moins sujets à une consommation de carburant plus importante.

Régler correctement la climatisation

Un autre vecteur de surconsommation de carburant bien connu des usagers de la route est la climatisation. Si rouler avec la climatisation allumée peut s’avérer nécessaire notamment en période estivale, le fonctionnement de ce dispositif implique nécessairement une consommation de carburant plus importante, surtout si elle n’est pas bien réglée. Il est généralement conseillé de mettre la température de sa climatisation à 5°c sous la température extérieure afin que celle-ci ne fonctionne pas trop fort et qu’elle n’engendre pas une surconsommation qui peut aller jusqu’à 1 litre d’essence ou de diesel pour 100 km parcourus.

Si certains automobilistes pourraient être tentés d’entrouvrir les fenêtres de leur voiture pendant que celui-ci circule, ceux-ci doivent savoir que l’ouverture d’une ou de plusieurs vitres va créer un appel d’air, ce qui va faire perdre son aérodynamisme à la voiture tout en entraînant, une fois encore, une surconsommation de carburant.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Couper le moteur lorsque le véhicule est à l’arrêt

Enfin, un autre bon réflexe à adopter afin de réduire la consommation de carburant de son véhicule est de veiller à bien éteindre le moteur de sa voiture lorsque celle-ci se retrouve à l’arrêt à un feu rouge, par exemple. 

Si ce bon réflexe n’est pas un problème pour les véhicules équipés du système “Stop and Start”, qui va couper le moteur à chaque arrêt et va le relancer immédiatement lorsque le véhicule redémarre, les automobilistes conduisant un modèle de voiture un peu plus ancien ne devront pas hésiter à éteindre leur moteur. Même si l’allumage du moteur consomme du carburant, les premières économies se font dès que le véhicule se retrouve arrêté pendant au moins 20 secondes.

Bouton de start and stop d'une automobile

Pourquoi adopter les petits gestes permettant de réduire la consommation de carburant de son véhicule ?

La première raison susceptible de pousser les usagers de la route à adopter les différents gestes permettant de réduire la consommation de carburant de leur véhicule est d’ordre financier. Le fait de réduire la consommation d’essence de son véhicule implique nécessairement une réduction du nombre de pleins à réaliser pour parcourir un nombre de kilomètres identique. En adoptant certains de ces gestes, les usagers de la route peuvent économiser jusqu’à plusieurs centaines d’euros sur leur budget.

L’autre grande raison susceptible de pousser les conducteurs à adopter ces différents petits gestes est d’ordre écologique. En effet, les différents gestes permettant d’économiser du carburant sont liés à l’éco-conduite, qui correspond à une approche à la fois plus écologique et plus économique de la conduite des voitures. Ainsi, en adoptant ces différents gestes d'entretien de leur véhicule et d’anticipation de la circulation, les conducteurs participeront activement à la lutte contre le réchauffement climatique.