Comment obtenir un point pour conduite économique au permis de conduire ?

Adopter une conduite économique et écologique permet aux candidats de gagner 1 point le jour de l'épreuve du permis de conduire, ce qui est loin d'être négligeable. Depuis la réforme du permis de conduire datant de 2009, l'éco-conduite a été intégrée dans la nouvelle évaluation de l'examen pratique du permis de conduire comme point bonus, au même titre que la courtoisie au volant, et fait également partie des nouvelles thématiques de la réforme du code de la route.

Voiture électrique en cours de chargement

Les principes d'une conduite économique et écologique

L'éco-conduite est une forme de conduite non seulement écologique, mais aussi économique. Simple à apprendre, elle a un impact significatif sur la consommation, l'environnement ainsi que la sécurité. L'objectif de ce type de conduite est de faire fonctionner le moteur à bas régime tout en conduisant de manière souple et avec une vitesse stable, ceci afin d'éviter autant que possible les accélérations et les freinages brutaux.

Les bonnes pratiques de l'éco-conduite à suivre pour réussir le code

Une bonne pratique de l'éco-conduite passe par 5 règles fondamentales et 5 règles complémentaires. Respecter ces 5 pratiques de base est déjà un premier pas pour l'obtention du permis de conduire.

Permis de conduire
35% moins cher !

Les 5 pratiques fondamentales

1. Pour les véhicules à boîte manuelle, penser à changer les rapports à bas régime. En effet, plus un moteur monte haut dans les tours et plus il consomme, en changeant les rapports au bon régime, le conducteur peut réduire sa consommation de carburant. Le régime maximal recommandé pour passer les rapports est de 2 000 tours/min pour les véhicules diesel et de 2 500 tours/min pour les véhicules essence.

2. Garder une vitesse stable. En effet, le véhicule demandera beaucoup moins d'énergie pour maintenir une vitesse stable que pour accélérer. Toute accélération brusque est synonyme de forte consommation de carburant. À titre d'exemple, maintenir sa vitesse à 120 km/h nécessite 25 kW d'énergie, ce qui ne représente qu'environ 15% de la puissance d'un moteur.

3. Utiliser le régime moteur le plus haut possible. Par exemple, pour circuler en ville à vitesse constante (50km/h), l'automobiliste ne doit pas rester en 3ème vitesse mais passer la 4ème afin de réduire sa consommation de carburant.

4. Bien entretenir son véhicule. En effet, plusieurs éléments d'un véhicule peuvent être à l'origine d'une surconsommation :

- Surveiller la pression des pneumatiques. Une pression trop faible des pneus peut entraîner jusqu'à 8% de consommation de carburant supplémentaire. C'est également un danger pour le conducteur et les autres usagers de la route, puisque l'automobiliste risque de perdre le contrôle du véhicule à tout moment à cause d'une perte d'adhérence.

- Veiller à la bonne géométrie du véhicule et au bon parallélisme des pneus. Une usure prématurée sera également source de surconsommation.

- Changer régulièrement les éléments susceptibles de laisser échapper du carburant : filtre à air, niveau d'huile,...

5. Anticiper le trafic et les obstacles. Être observateur permet d'éviter toute surconsommation en :

  • maintenant une vitesse stable
  • évitant les freinages et accélérations non nécessaires
  • coupant le moteur lors d'un arrêt de plus de 30 secondes

Détail d'un pot d'échappement créant une forte pollution

Les 5 pratiques complémentaires

1. Utiliser les instruments de bord (compte tours, ordinateur de bord) : ils sont une bonne source d'informations relatives à la consommation.

2. Organisez ses déplacements afin de choisir l'itinéraire optimal pour arriver à destination.

3. Rouler un peu moins vite. 10 km/h en moins équivaut à une économie d'un litre par 100 km.

4. Plus le véhicule sera chargé et plus la consommation sera élevée. Il faut donc veiller à éviter les charges inutiles.

5. Utiliser le système Start & Go si le véhicule en est équipé.

Les pratiques à bannir pour obtenir le point d'éco-conduite à l'examen du code

- Inutile de mettre le chauffage avant de démarrer une voiture. Après avoir démarré, le conducteur peut rouler pendant 10 minutes à vitesse faible afin que son véhicule soit à température. Plus le véhicule est froid et plus il sera gourmand en terme de carburant.

- Prendre sa voiture pour un oui ou un non. Pour les trajets courts et qui ne nécessitent pas forcément l'usage d'une voiture, il est important de privilégier la marche ou les transports en commun.

- Utilisation intempestive du système de climatisation car elle n'est pas utile pour des trajets courts, et elle augmente la consommation de carburant de 3 à 5%.

Permis de conduire
35% moins cher !

Les dangers à éviter le jour du permis de conduire

La conduite responsable est un comportement à mettre en place au quotidien bien plus qu’un petit point lors d’un examen. Il n'est pas nécessaire de chercher à avoir ce point bonus à tout prix en conduisant de manière artificielle, sous peine de commettre des erreurs. Les candidats au permis de conduire doivent plutôt veiller à adopter les principes énoncés plus haut dès leurs premières heures de conduite, car ce comportement leur paraîtra plus naturel le jour de l'examen du permis de conduire.

Nos villes couvertes par la conduite :