Future batterie électrique : historique, changements et prédictions

Les batteries des véhicules électriques sont en perpétuelle évolution depuis plusieurs années, et les innovations de ce secteur ne cessent de se développer. Partant au départ de batteries faites à base de plomb, pour passer au lithium-ion, les voitures électriques en ont encore sous le capot. La batterie électrique, aussi appelée accumulateur, est construite aujourd’hui avec différents matériaux, ayant chacun leurs particularités, leurs points forts et leurs points faibles. Voici une liste des futures batteries électriques en cours de développement.

AU SOMMAIRE :

Batterie pour voiture électrique au lithium-ion

La batterie électrique lithium-ion

La batterie au lithium-ion est l’une des batteries électriques les plus utilisées, depuis longtemps, mais elle est en perpétuelle évolution et compte bien ne pas se faire détrôner. De nombreux constructeurs de voitures électriques travaillent pour créer la batterie du futur, qui est faite à base de lithium-ion. La future batterie au lithium-ion serait un accumulateur pouvant fonctionner pendant près de 16 ans, soit faire parcourir au véhicule environ 2 millions de kilomètres. Certains constructeurs travaillent aussi sur des batteries destinées à effectuer une recharge rapide (10 minutes), tandis que d’autres se focalisent sur des batteries électriques capables d’effectuer de longues distances.

La batterie électrique au lithium-souffre

Les batteries électriques au lithium-souffre pourraient être utilisées sur les véhicules électriques mais également sur des petits équipements. Ce type de batterie permettrait de gagner plus de 3 fois l’autonomie disponible sur une batterie électrique au lithium-ion. 

Les avantages : 

  • Un coût de fabrication moins élevé.
  • Un mode de fabrication plus vert.
Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

La batterie électrique au lithium-fer-phosphate

La batterie électrique LTP est déjà produite sur certains véhicules comme les Tesla ou la citadine électrique Sion de l’entreprise Sono motors. Ce type de batterie est meilleur pour l’environnement, car le cobalt et le nickel ne sont pas nécessaires pour sa fabrication. Cependant, cela implique une efficacité énergétique légèrement réduite, un désavantage compensé par leur recyclage plus simple et leur système de recharge performant.

La batterie électrique solide

La batterie solide est un projet qui permettrait aux batteries électriques de gagner en popularité sur le marché des véhicules électriques. Composée à base de Lithium, la différence avec les autres batteries résiderait dans sa matière : au lieu d’avoir un électrolyte liquide entre l’anode et la cathode, ce dernier serait solide et boosterait les performances en étant moins inflammable. Cette technologie pourrait offrir près de 80% de plus d’autonomie que les batteries électriques classiques. Ce type de batterie est aussi appelé batterie électrique au lithium-métal.

Batterie au lithium d'une voiture électrique

La batterie électrique fluorure-ion

A la place du lithium utilisé dans beaucoup de batteries électriques, certaines recherches sont faites pour le remplacer par du fluorure, qui génère de l’électricité en passant d’une électrode à l’autre grâce à un électrolyte solide. L’électrode négative de la batterie serait composée de cuivre, de cobalt et de fluor. A l’inverse, l’électrode positive serait faite de lanthane. Ce genre de batterie électrique pourrait offrir plus d’énergie, avec une autonomie 7 fois supérieure à celle des batteries lithium-ion. En résumé, 1000 kilomètres d’autonomie avec une seule charge !

La batterie électrique sodium-ion

Le point fort de la batterie sodium-ion est son aspect environnemental, car l’extraction du sodium est moins chère que le lithium, car c’est une ressource abondante. Pas d’extraction de cobalt non plus pour ce type de batterie, ce qui évite une exploitation problématique de plus. L’avantage de la batterie sodium-ion, c’est qu’elle pourrait offrir une recharge rapide en 5 minutes.