Les différents types de carburant

Le carburant permet d'alimenter le moteur d'un véhicule en énergie afin de lui permettre de fonctionner. Ce carburant existe dorénavant sous plusieurs formes : essence, diesel, GPL ou encore bioéthanol. Connaître les différents types de carburant existants est nécessaire pour tous les candidats voulant obtenir leur code de la route.

Les carburants classiques et écologiques

Les carburants classiques sont fabriqués à partir d’énergies fossiles non renouvelables et sont distribués à l'état liquide ou sous la forme de gaz. Si pendant plusieurs dizaines d'années, le pétrole a été au cœur de l'économie mondiale, il est à présent le sujet central du débat sur l'écologie, car il est très polluant.

De plus, son épuisement annoncé et la dépendance des pays développés à son égard ne cessent de pousser les fabricants de l'industrie automobile à travailler sur de nouvelles alternatives pour équiper leurs nouveaux modèles de véhicules.

Les nouveaux noms des carburants

La mise en application, depuis le 12 octobre 2018, de la directive européenne du 22 octobre 2014 a imposé aux stations-service d'afficher un nouveau nom harmonisé sur tout le territoire européen pour les différents carburants. Ainsi, l'essence doit désormais porter les mentions "E5" ou "E10" en fonction de son niveau d'éthanol, et le diesel doit comporter la mention "B" accompagné de son taux de bio-carburant.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

L'essence des moteurs à combustion interne

L’essence est un liquide inflammable, qui est obtenu après avoir distillé du pétrole et est employé en tant que carburant dans les moteurs à combustion interne. Elle est composée d'un mélange d’hydrocarbures, dans lequel il est possible d'intégrer des additifs pour carburants. Plusieurs genres d'essence sont commercialisés à la pompe.

La plupart des essences permettant de faire fonctionner les véhicules compatibles se composent de la manière suivante :

  • de 20 % à 30 % d’alcanes, hydrocarbures saturés de formule CnH2n+2
  • 5 % de cycloalcanes, hydrocarbures saturés cycliques
  • de 30 % à 45 % d’alcènes, hydrocarbures insaturés
  • de 30 % à 45 % d’hydrocarbures aromatiques, de la famille du benzène

En plus de cela, il est possible d’y trouver divers additifs techniques.

Le gazole

Le gazole est le carburant associé aux véhicules disposant d'un moteur diesel. Physiquement, c'est un fioul léger et réglementairement issu du raffinage du pétrole. Le gazole est fortement taxé dans certains pays car il émet beaucoup d'oxydes d'azote et de particules fines nocives qui contribuent directement à la pollution de l'air. En France, la législation impose aux véhicules roulant au diesel de disposer d’un système de dépollution des particules fines.

Les différences entre gazole et essence

Bien qu'étant deux carburants dérivés du pétrole, il existe un certain nombre de différences entre le gazole et l'essence. Qu'il s'agisse de la motorisation associée à ces carburants, de la consommation ou des niveaux de pollution émis par ces véhicules, les automobilistes devront peser les avantages et les inconvénients de ces deux types de carburants avant de choisir quel véhicule ils souhaitent acheter.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les carburants sous la forme de gaz

Le GPL et le GNV font partie des types de carburant qui sont commercialisés sous la forme de gaz :

  • Le GPL est un gaz de pétrole rendu liquide. Il est réalisé à partir du butane et du propane, puis il est porté à l’état liquéfié. Il s'agit du gaz le plus répandu aujourd’hui, car son coût est très faible.
  • Le GNV est quant à lui un gaz naturel pour véhicules. Il est réalisé à partir du méthane et il est gardé à l’état gazeux. Même s'il est très similaire au biogaz, il est créé grâce à des hydrocarbures. Il s’agit donc d’une énergie fossile non renouvelable. Cependant, les réserves de ce gaz naturel sont grandes et elles offrent une disponibilité à très long terme.

Ces gaz sont considérés comme étant plus respectueux de l’environnement que les carburants classiques, car ils produisent peu de pollution atmosphérique.

Les véhicules électriques

Depuis quelques années, les véhicules électriques ont fait leur apparition au sein du parc automobile français. Il n'est cependant pas toujours évident de s'y retrouver entre voitures hybrides, hybrides rechargeables et électriques. Car si tous ces véhicules fonctionnent entièrement ou en partie grâce à l'électricité, ils n'accumulent ou ne génèrent pas cette énergie de la même manière.

Le biocarburant

Contrairement aux carburants classiques, le biocarburant est fabriqué à partir de matières d’origine agricole ou animale renouvelables. Actuellement, il est souvent utilisé en tant que complément plutôt qu'en remplacement du carburant classique.

Voici les trois principales formes :

  • l’huile végétale de colza, de tournesol, de soja ou encore de palme
  • l’alcool de canne à sucre, de betterave, de maïs ou encore de blé
  • le gaz issu de la fermentation organique et animale

Illustration représentant du biofuel.

Même si l’essence et le gazole sont les carburants qui sont utilisés par la quasi-totalité des automobiles aujourd’hui, ils demeurent les plus polluants. Pour changer progressivement les habitudes de consommation des conducteurs, les « biocarburants », plus respectueux de l’environnement, sont promus dans différents pays à titre expérimental.

Nos villes couvertes par la conduite :