Tout savoir sur l'écomobilité

65 % des déplacements en France sont réalisés dans une voiture. C’est pour cette raison que l’écomobilité est devenue une problématique d’actualité, de société, et qui concerne également les apprentis conducteurs. Des questions concernant directement l’écomobilité et la conduite écologique sont d’ailleurs posées aux candidats lors de l’examen théorique du Code de la route.

Start and stop : éteindre son moteur est un geste d'écomobilité

Prendre sa voiture, un choix conscient

Le conducteur doit être apte à choisir le transport adéquat en fonction de ses besoins. Pour faire 2 km à pied, il faut compter seulement 24 minutes. C'est pourquoi, quand ce n'est pas nécessaire, ne prenez pas votre véhicule.

Les déplacements économiques en voiture (covoiturage, autopartage, ...)

S’informer sur les conditions de circulation est une première bonne pratique écologique. En effet, la conduite durant un embouteillage est particulièrement polluante. De la même manière, les usagers doivent éviter les déplacements solitaires et certaines initiatives, comme le covoiturage, sont encouragées par les autorités. L’autopartage est également une forme de déplacement à laquelle il faut penser pour que plusieurs personnes puissent tirer profit d’une même voiture.

Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Profiter des autres moyens de transport

Au-delà d’1 km, un usager prendra plus d’un quart d’heure à pied pour se déplacer. Les distances courtes doivent favoriser l’usage de transports alternatifs tels que la marche, le vélo, la trottinette,... Pour faciliter la pratique deds transports alternatifs, les grandes villes mettent à dispositions des usagers différents systèmes de vélopartage. Enfin, avant de prendre la voiture pour se déplacer en ville, il est nécessaire de penser aux transports en commun.

Voiture électrique en cour de chargement

Choisir la bonne voiture

Un véhicule récent et entretenu a de grandes chances d’émettre moins de CO2 qu’un véhicule plus vieux ou mal entretenu.

Les informations obligatoires lors de l’achat

Lors de l’achat d’un véhicule neuf et récent chez un concessionnaire, les usagers pourront trouver une plaque d’information sur la consommation et le potentiel polluant de la voiture. Ces indications permettent d’aiguiller le choix des consommateurs. Une indication similaire est fournie pour l’achat des pneus. En effet, des pneus en bon état et permettant de rouler de manière fluide entraînent une consommation de carburant moindre que des pneus abîmés.

Écomobilité  : lire les étiquettes energétiques

Le type de motorisation

Le moteur diesel est réputé comme étant fortement polluant et fortement émetteur de particules fines. Ce type de moteur sera, à terme, complètement délaissé. Les constructeurs mettent également en place des systèmes de moindre consommation même pour les moteurs diesels (stop and start, etc.). Il est cependant recommandé aux usagers de privilégier, s’ils en ont l’opportunité, les moteurs à essence, les moteurs hybrides ou les moteurs électriques.

🚦 Consultez la définition complète de Stop and Start 🚦

Code de la route
10× moins cher !

L’influence des comportements de conduite sur l’écologie

Le comportement de conduite d’un usager a un véritable impact sur son écomobilité !

Avant-propos sur les vitesses

Les vitesses d’une voiture se passent en fonction de la puissance dont a besoin le moteur pour permettre au véhicule d’avancer. Lorsque le moteur est en 1ère, le conducteur demande un grand effort au moteur pour démarrer. Plus un usager va vite et plus il devra passer des vitesses afin d’éviter un surrégime. En effet, une fois le mouvement amorcé, la voiture est moins difficile à déplacer pour le moteur.

Photographie d'une voiture circulant en fôret

Écomobilité : optimiser sa conduite pour consommer moins

En adoptant une conduite fluide, l’usager va limiter sa consommation de carburant, et en conséquence, il polluera moins. Une conduite nerveuse a pour conséquence une augmentation de consommation pouvant aller jusqu'à 40 %. En choisissant une vitesse adaptée, le conducteur créera également moins de frottements pour le moteur, qui utilisera moins de carburant pour faire avancer l’ensemble du véhicule.

Les automobilistes ne doivent pas hésiter à rétrograder le plus tard possible, mais à passer rapidement les vitesses. De plus, il ne faut pas oublier que plus la voiture est chargée et plus elle va consommer de carburant. Il en va de même pour les possibles prises au vent lors du transport d’objets sur le toit du véhicule.