Tout savoir sur l’autopartage

L’autopartage est un système qui permet de mettre à disposition d’une clientèle de particuliers des voitures en libre-service. Ce service peut être géré par une organisation privée ou publique, et offre une véritable alternative à la propriété individuelle d’un véhicule. Ce service est, de plus, très respectueux de l'environnement.

Comment fonctionne l’autopartage  ?

Lorsqu’il est question d’autopartage, il est possible de distinguer plusieurs types de fonctionnements, qui dépendent principalement du genre d’organisation qui gère le service. Lorsqu’il s’agit de particuliers, on parle d’autopartage dans la sphère privée, et ce sont les propriétaires des véhicules qui définissent les règles de partage. Ainsi, grâce à ce système, il est possible pour des usagers de rentabiliser l’acquisition d’une voiture, qui parcourt généralement moins de 8.000 km par an. En dehors des périodes de mise à disposition, le titulaire du certificat d'immatriculation peut continuer à circuler librement. Dans le cadre d’entreprises vendant un service d’autopartage, il s’agit d’acheter des automobiles neuves puis de les mettre en location en assumant l’ensemble des coûts. Ces derniers sont par la suite refacturés aux utilisateurs du service.

En boucle

Cette forme d’autopartage est sans doute la plus utilisée dans les grandes agglomérations. Il s’agit de mettre à disposition des véhicules dans une ou plusieurs stations. Pour pouvoir les utiliser, les conducteurs doivent préalablement effectuer une réservation. Ensuite, à l’aide d’une borne et d’une carte à puce, il est possible de prendre possession du véhicule sans passer par un guichet. La restitution se déroule de la même manière, mais elle peut avoir lieu dans une autre station que celle utilisée initialement.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Entre particuliers

L'autopartage est très utilisé entre particuliers. Dans ce type de cas, la prise de possession du véhicule s’effectue au travers d’une remise de clé. Les modalités de restitution sont préalablement définies, mais elles offrent généralement beaucoup moins de souplesse que le dépôt en station.

En libre service intégral

Cette forme d’autopartage est de loin la moins contraignante, car les utilisateurs accèdent librement aux véhicules. Ensuite, ils peuvent circuler librement, mais doivent impérativement le resituer dans la même zone. Tout est géré depuis une application mobile.

La facturation et frais annexes

Les locations en autopartage sont facturées sur la base d’un abonnement mensuel, auquel s’ajoutent des frais qui tiennent compte :

  • du type de véhicule
  • de la durée d’utilisation
  • du kilométrage parcouru

Cela permet de supporter les coûts liés aux frais d’entretien, d’assurance et d’exploitation.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

L’autopartage en France

En France, ce sont 23 grandes agglomérations qui se sont lancées depuis 1999 dans l’aventure de l’autopartage. Parmi elles, on retrouve Bordeaux avec AutoCool et BlueCub, Besançon avec Auto cité, Nantes avec Marguerite, Grenoble, Saint-Étienne avec Citélib, Chambéry, Aix-les-Bains et Annecy avec Carliberté, Rennes avec City roul' et Mobility Tech Green, Lille avec Lilas, Lyon avec Citiz LPA et Bluely), Nice avec Auto Bleue, Paris avec Autolib', Communauto — Mobizen, Ubeeqo, Hertz On Demand et Keylib, Poitiers avec Otolis, Strasbourg avec Auto'trement, Marseille avec Autopartage Provence, Montpellier avec Modulauto, Nancy-Metz avec Citiz, Marne-la-Vallée avec Monautopartage ainsi que Toulouse avec Citiz.

En région Poitou-Charente, le service d’autopartage Regionlib propose des véhicules électriques depuis 2013. Ainsi, en plus de répondre à une demande grandissante de la part des particuliers, cela permet d’agir durablement sur la pollution atmosphérique.

Nos villes couvertes par la conduite :