Changement de nom pour les carburants dès le 12 octobre 2018

Suite à la mise en application d’une directive Européenne datée de 2014, pas moins de 35 pays en Europe vont adopter, à partir du vendredi 12 octobre 2018, de nouveaux noms pour les différents carburants utilisés par les différentes catégories de véhicules motorisés. Ces nouveaux noms, qui remplacent les “sans plombs”, “diesel” et autres, seront composés d’une forme géométrique accompagnée d’une lettre et d’un ou de plusieurs numéros. Ces nouveaux noms devraient finir par impacter les révisions des candidats à l’examen du code de la route.

Nouveaux noms et affichages européens des carburants

Un changement de nom suite à l’application d’une directive européenne de 2014

Effectif à partir du 12 octobre 2018, le changement de nom des différents carburants pour les véhicules disponibles sur le marché découle de l’application de la directive européenne du 22 octobre 2014 sur le déploiement d'une infrastructure pour carburants alternatifs.

L’objectif de cette directive est d’anticiper les besoins européens en matière de nouveaux carburants en déployant un étiquetage harmonisé pour l’ensemble de l’Union Européenne. Ces nouveaux noms seront non seulement affichés sur les différentes pompes à carburant et stations de rechargement des véhicules électriques partout en Europe, mais également à proximité du bouchon ou de la trappe à carburant des futurs véhicules neufs.

Ce changement de nom concerne les 28 pays membres de l’union Européenne, ainsi que 7 pays voisins, tous membres de Comité Européen de Normalisation (CEN) :

  • l’Islande
  • le Liechtenstein
  • la Norvège
  • la Macédoine
  • la Serbie
  • la Suisse
  • la Turquie
Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Changement de nom pour l’essence

L’essence fait partie des carburants qui se sont vu attribuer un nouveau nom et un nouvel étiquetage à partir du 12 octobre 2018. En effet, les stations-essences doivent apposer au-dessus des panneaux comportant l’ancien nom du carburant, que ce soit du “sans plomb 95” et “sans plomb 98”, des étiquettes blanches. Dans le cadre de la signalisation de pompes à carburant distribuant de l’essence, ces étiquettes doivent afficher un cercle, symbole attribué à l’essence, comprenant la mention “E5” pour le carburant contenant jusqu’à 5% d’éthanol, ou “E10” pour l’essence comprenant jusqu’à 10% d’éthanol. Le choix de la mention “E” sur l’étiquette désigne directement le fait que le carburant contient de l’éthanol.

Changement de nom pour le diesel

Le second changement de nomenclature des carburants correspond au diesel, qui s’est vu attribuer le symbole du carré, ainsi que la mention “Bxx”. Le “B” indiquant la présence de biocarburant dans le diesel, et le double “x” correspondant à la valeur maximum de biocarburant comprise dans le carburant. Ainsi, un diesel comportant 7% de biocarburant sera étiqueté “B7”, alors qu’un diesel en comportant 10% sera étiqueté “B10”.

L’usage du carré est également mis en place dans le cadre de l’affichage des carburants appartenant à la catégorie des “XTL”, à savoir les différents carburants de type "diesel paraffinique" et fabriqués grâce à la synthèse ou à l’hydrotraitement de matières renouvelables ou fossiles.

Changement de nom pour les carburants gazeux

Enfin, les carburants gazeux sont eux-aussi concernés par ce changement de nom. En effet, les nouveaux formats d’affichage comprendront un losange, accompagné d’une mention relative à la composition du carburant, comme la mention “H2” pour les véhicules roulant à l’hydrogène, la mention “GPL” pour les véhicules roulant au gaz de pétrole liquéfié, ou la mention “GNL” pour les véhicules roulant au gaz naturel liquéfié.

Tableau des nouveaux noms des carburants

Quels seront les véhicules concernés par le nouvel étiquetage ?

Les nouveaux noms des carburants doivent obligatoirement être affichés sur les trappes ou les bouchons de carburant des véhicules véhicules neufs depuis le 12 octobre 2018. de plus, cet affichage est obligatoire sur les catégories de véhicules suivantes :

  • les cyclomoteurs
  • les deux-roues motorisés
  • les tricycles motorisés
  • les quadricycles motorisés
  • les véhicules de tourisme
  • les utilitaires légers
  • les utilitaires lourds
  • les bus
  • les autocars

Les nouveaux noms des carburants compatibles avec les véhicules neufs devront également apparaître de façon systématique sur les manuels d’utilisation de ces véhicules, ainsi que chez les concessionnaires automobiles.

Nos villes couvertes par la conduite :