Tout savoir sur le bonus 50 à vie

Pour attirer et garder le plus longtemps leurs assurés, les compagnies d’assurance auto rivalisent d’ingéniosité en proposant des avantages plus ou moins importants par rapport aux autres assureurs. C’est par exemple le cas du “bonus 50 à vie”, censé permettre à l’assuré de continuer à bénéficier d’un coefficient réduit mais si celui-ci devait causer un accident responsable. Mais le “bonus 50 à vie” est-il toujours assuré ?

AU SOMMAIRE :

Conseiller proposant une formule d'assurance auto

Qu’est-ce que le “bonus 50 à vie” ?

Le bonus 50 à vie, comme les autres formes de “super bonus” sont des formules marketing adoptées par certaines compagnies d’assurance auto. Destinées à récompenser les automobilistes les plus respectueux du code de la route et adoptant une forme de conduite responsable en maintenant un coefficient de 0.5 pour la prime d’assurance du conducteur même si celui-ci devait commettre une erreur et se retrouver responsable d’un accident de la route.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Comment obtenir un bonus 50 à vie ?

Pour obtenir un “bonus 50 à vie”, les usagers de la route doivent tout d’abord souscrire une formule d’assurance auto chez un assureur proposant le “bonus 50 à vie”. Les conducteurs doivent ensuite atteindre un bonus 50 en passant plusieurs années sans être à l’origine d’un accident de la route responsable, afin de maintenir ce bonus 50 suffisamment longtemps pour que celui-ci remplisse les conditions demandées par l’assureur pour permettre à l’automobiliste de bénéficier du “bonus 50 à vie”.

La législation prévoit de base qu’aucune majoration ne peut être appliquée à l’usager de la route pour le premier sinistre responsable causé dans une période de trois ans au minimum après que l’usager de la route ait atteint le palier du bonus 50. Dans de nombreux cas de figure, la formule “bonus 50 à vie” représente simplement la mise en application de cette règle du code des assurances.

Signature contrat assurance auto stylo

Quels sont les risques liés aux bonus 50 à vie ?

Contrairement à ce que la formule “bonus 50 à vie” laisse entendre, les usagers de la route qui remplissent les conditions permettant d’atteindre le “bonus 50 à vie” proposé par leur assureur ne seront pas ensuite autorisés à provoquer autant d’accidents de la route responsables sans subir de conséquences du point de vue de l’assurance auto.

En effet, si au premier accident de la route responsable l’assureur maintiendra le bonus 50 appliqué à l’automobiliste, la variation du coefficient d’assurance auto de 25% qui devrait normalement s’appliquer sera bel et bien indiqué sur le relevé d’information qui est transmis à l’assuré.

Cela signifie que si le conducteur souhaite changer d’assureur après avoir causé un accident de la route responsable, celui-ci perdrait l’avantage que lui apporte son assureur actuel. En effet, le nouvel assureur appliquera le coefficient indiqué sur le relevé d’information, et pas un coefficient de 0.5.

De plus, si le conducteur bénéficiant d’un “bonus 50 à vie” cause plus d’un accident de la route, alors l’assureur aura la possibilité de résilier le contrat d’assurance auto de l’usager à cause de ces accidents de la route multiples. La situation s’avèrera alors particulièrement délicate pour l’automobiliste, qui perdra son contrat d’assurance auto, et donc les avantages apportés par le “bonus 50 à vie”, mais qui devra également communiquer aux autres assureurs auprès desquels il souhaite souscrire un nouveau contrat d’assurance auto que son contrat précédent a été résilié à cause des accidents qu’il a provoqué, ce qui fera de lui un assuré à risque pour les compagnies d’assurance auto.