La différence entre le verre feuilleté et le verre trempé des pare-brises

Durant plusieurs décennies, les véhicules terrestres à moteur ont été dotés de vitres en verre trempé. Puis la législation française en a décidé autrement et l'utilisation du verre feuilleté a été imposée aux fabricants dans le années 80. La différence majeure entre ces deux types de verre est structurelle et cela a un impact sur la solidité ainsi que le niveau de sécurité que chacun des deux offrent. Peu de conducteurs en ont conscience, mais le fait de ne pas respecter l'obligation imposée par le Code de la route, en matière de vitres, est une infraction, qui est qui peut être sanctionnée lors d'un contrôle routier.

Ce qu'impose la réglementation routière française

En France, l'article R316-3 du Code de la route, qui fait office de texte de référence et mentionne les contraintes à respecter en matière de vitres par l'ensemble des fabricants d'automobiles. Qu'il s'agisse de verre feuilleté, ou de verre trempé : « Toutes les vitres doivent être en substance transparente telle que le danger d'accidents corporels soit, en cas de bris, réduit dans toute la mesure du possible. Elles doivent être suffisamment résistantes aux incidents prévisibles d'une circulation normale et aux facteurs atmosphériques et thermiques, aux agents chimiques et à l'abrasion. Elles doivent également présenter une faible vitesse de combustion. » Voilà pourquoi depuis 1983, le pare-brise avant ainsi que l'ensemble des vitres sont conçus avec du verre feuilleté. Néanmoins, la lunette arrière n'est soumise à aucune obligation légale. De fait, elle est généralement constituée de verre trempé.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Une différence structurelle entre ces deux vitres

Pour bien comprendre la différence entre le verre feuilleté et le verre trempé, il important de connaître la structure de ces deux matériaux. En effet, comme son nom l'indique, le verre feuilleté est conçu grâce à la réunion de 2 verres simples qui sont séparés par un film plastique. Le verre trempé est, quant à lui, un verre chauffé à très haute température (aux environs de 600 °C) puis refroidit très vite. Il existe également un procédé de trempe chimique, qui permettent d'obtenir le même rendu, mais sans avoir nécessairement besoin d'utiliser un four puisque le verre est trempé dans un bain de sels fondus de potassium. Cette technique est très peu utilisée, car son coût est beaucoup plus élevé alors que la qualité du verre trempé obtenue n'est pas meilleure.

Une meilleure solidité pour offrir plus de sécurité

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le verre trempé est deux à cinq fois plus résistant qu'un verre ordinaire lors d'un impact. D'ailleurs, il cassera beaucoup moins rapidement qu'un élément en verre feuilleté. Alors, pourquoi l'avoir interdit ? Tout simplement parce qu’à la différence du verre feuilleté, qui va se briser de l'intérieur, le verre trempé explose en petits morceaux. Du point de vue de la sécurité routière, cette caractéristique est particulièrement dangereuse pour les occupants d’un véhicule. Aussi, avis aux fans de films d'action, le pare brise et les vitres d'une automobile ne peuvent plus plus exploser après un accident de la route.

Infraction et sanction

Le fait pour le propriétaire d'un véhicule de ne pas respecter les obligations légales en matière de verre feuilleté et de verre trempé est une infraction au Code de la route. En cas de contrôle routier, les représentants des forces de l’ordre sanctionnent le contrevenant d'une contravention de 3e classe. Celle-ci prend généralement la forme d'une contravention de 68 euros, mais n'entraîne pas de retrait de point sur le permis de conduire.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Dès l'apparition d'un impact sur le pare brise d'un véhicule, il est vivement conseillé de procéder à sa réparation. En effet, au fur et à mesure des kilomètres parcourus, celui-ci peut s'étendre jusqu'à devenir une gêne à la bonne visibilité du conducteur. De plus, une fois que son diamètre sera devenu trop important, il faudra procéder à son remplacement. Cette opération mécanique à coût bien plus élevé qu'une simple réparation par injection de résine.