Encrassement du moteur : nos conseils pour y remédier

L’encrassement du moteur d’une voiture provoque des émissions de gaz polluants ainsi que des fumées d’échappement plus fortes qu’un moteur en parfait état. Depuis le 1er juillet 2019, le contrôle technique prête attention aux taux d’émission de CO2 des véhicules. Plus de la moitié des voitures passant le contrôle technique ont des anomalies relatives au moteur, notamment à cause de l'encrassement de ses différents composants. Les petites voitures citadines qui roulent au diesel sont particulièrement concernées, mais l’encrassement du moteur peut aussi toucher d’autres véhicules. Comment remédier à cette problématique ?

AU SOMMAIRE :

Moteur encrassé rejetant de la fumée noire par le pot d'échappement

Encrassement du moteur : conséquences

L’encrassement du moteur concerne l’ensemble des pièces mécaniques qui le composent. L’utilisation de carburant par le véhicule lorsqu’il roule crée une combustion qui provoque un dépôt de suie dans les cylindres, les pistons, le filtre à particules, la vanne EGR (Exhaust Gas Recirculation) et le turbo. Le phénomène d’encrassement est normal et ne signifie pas que votre véhicule a un problème : dès les premiers kilomètres de route, votre moteur commence à s’encrasser petit à petit. Une voiture sur deux du parc français a son moteur encrassé au bout de 20 000 kilomètres de route. Malheureusement, plus de la moitié des conducteurs français roulent avec un moteur encrassé sans forcément en avoir conscience. En plus de polluer au-dessus des normes autorisées, ils risquent une panne à tout moment. 

Plusieurs symptômes peuvent mettre en garde contre un moteur encrassé : 

  • Votre véhicule consomme plus d’essence ou de diesel que d’habitude.
  • Les performances et la puissance de votre voiture sont en baisse.
  • Le moteur de votre voiture émet des fumées noires.
  • Vous avez des difficultés à démarrer.

Tous ces points sont les premiers signaux d’alerte avant une probable panne liée à l’encrassage du moteur, qui peut être provoqué par plusieurs problèmes comme des injecteurs abîmés, des soupapes colmatées, un filtre à particule saturé ou une vanne EGR en dysfonctionnement. Ces anomalies peuvent être détectées lors du contrôle technique ou du contrôle anti-pollution, mais le remplacement d’un composant du moteur ou du moteur dans son intégralité coûte plusieurs centaines d’euros en plus du désagrément subi. L’entretien régulier du moteur peut permettre d’éviter de courir à la catastrophe grâce à un nettoyage en profondeur.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Éviter l’encrassement du moteur : entretien

La façon la plus simple d’éviter un encrassement constant du moteur est de réguler sa vitesse de conduite de façon à éviter la production trop élevée de particules comme la suie, qui obstruent ensuite les différentes pièces mécaniques. Cette production a lieu en majeure partie lorsqu’un véhicule roule lentement en zone urbaine. Si vous souhaitez décrasser correctement votre moteur, il faut oublier la conduite économique : en conduisant au moins 30 minutes au-dessus de 3000 tours par minute, vous ferez monter la température qui élimine les dépôts provoquant l’encrassement. 

Vous utiliserez un peu plus de carburant mais cela vous permettra de nettoyer votre moteur tout en roulant.

Photographie d'un moteur en gros plan

Nettoyage chimique ou décalaminage du moteur

Une autre façon plus naturelle pour entretenir un moteur et sa propreté est d’ajouter un additif de type eco-nettoyage dans le carburant diesel ou essence du véhicule tous les 2000 kilomètres si vous roulez en zone urbaine, tous les 5000 kilomètres si vous roulez en zone rurale. Cet additif aux propriétés détergentes va permettre une purge du moteur lors de la conduite. Cette méthode est très simple d’utilisation : il suffit de verser du produit dans le réservoir lorsque vous faites le plein. Grâce à cela, les injecteurs, la vanne EGR, le turbo et le filtre à particules seront désaturés tandis que votre véhicule consommera moins grâce au bon fonctionnement de son moteur. 

Si vous n’avez jamais entretenu le moteur de votre voiture et que vous êtes arrivés à un stade critique concernant son encrassement, deux possibilités s’offrent à vous : le nettoyage chimique ou le décalaminage. Ces deux méthodes de nettoyage s’effectuent chez un garagiste.

Nettoyage chimique

Le nettoyage chimique du moteur d’un véhicule se fait chez un garagiste ou un centre-auto spécialisé pour ce genre d’intervention. Les professionnels en charge de votre véhicule vont l’inspecter puis vous diriger vers le traitement le plus adéquat à faire, selon la partie de votre moteur la plus encrassée : 

  • Nettoyage des injecteurs.
  • Nettoyage du filtre à particules.
  • Nettoyage du turbo.
  • Nettoyage du système d’admission.

Il se peut que votre moteur nécessite plusieurs traitements sur différents de ses composants. Concernant les prix, cela dépend si votre intervention nécessite des produits chimiques ou un simple nettoyage manuel. Les tarifs peuvent varier entre 60 et 300 euros dépendant de la prestation dont vous avez besoin. 

Décalaminage

Le décalaminage est un nettoyage intensif pour les moteurs très encrassés. Il se fait via l’introduction d’hydrogène dans le moteur depuis la vanne EGR. Le décalaminage nécessite une machine spéciale qui se raccorde aux différents composants du moteur. L’injection d’hydrogène va provoquer une montée de température qui va brûler et décoller toutes les particules de suies agglutinées dans le moteur. Ce système est semblable à la pyrolyse du four de cuisine. La machine à décalaminage introduit un filtre temporaire dans le moteur, destiné à récupérer toutes les particules extraites lors du nettoyage.

Les véhicules ayant bénéficié d’un décalaminage consomment 10% à 20% de moins de carburant que lorsque leur moteur est obstrué. La pollution produite par le véhicule est elle aussi en forte baisse après un décalaminage. Malheureusement, cette méthode n’est pas toujours efficace, surtout si la vanne EGR du moteur est trop encombrée. Dans ce cas de figure, il faut alors remplacer le composant ou le moteur entier, dépendant de la gravité de l’obstruction.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Combien coûte un moteur encrassé en termes de réparations ? 

Le coût des réparations peut varier en fonction de ce qu’il faut nettoyer ou changer, et notamment selon votre véhicule, son âge, son état, ses caractéristiques…

  • Un décalaminage sur un moteur 4 cylindres Diesel de moins de deux litres coûte environ 69 euros. Si c’est sur une cylindrée de plus de deux litres, le prix sera supérieur à 150 euros.
  • Le remplacement des injecteurs coûte environ 400 euros par injecteur pour une petite cylindrée, sans compter la main-d'œuvre.
  • Le remplacement du turbo coûte environ 800 euros, sans compter la main-d'œuvre.
  • Le remplacement du filtre à particules coûte environ 3000 euros, sans compter la main-d'œuvre.

Le remplacement de la vanne EGR coûte environ 1100 euros, sans compter la main-d'œuvre.

Voiture enfumée

Les normes de pollution

L’encrassement du moteur est nocif à votre véhicule mais surtout à l’environnement. Ces dernières années, les normes de pollution se sont durcies afin d’obliger les constructeurs automobiles à repenser leurs véhicules pour réduire les émissions polluantes. Les particules Nox (oxyde d’azote) sont les gaz les plus rejetés par les véhicules à moteur. 

La mise en place du filtre à particules a permis de réduire fortement les fumées noires produites par les anciens moteurs. Ces filtres éliminent près de la totalité des particules de plus de 23 nm soit 0,023 micromètre. 

Les moteurs actuels sont donc beaucoup plus performants mais cela ne suffit pas à éviter l’émission de particules polluantes, notamment à cause d’un encrassement généralisé des moteurs des conducteurs en France.