Circuler sous la canicule

Sauf quelques cas exceptionnels, route et canicule riment souvent avec les grands départs en vacances. Mais avant de profiter du soleil, un conducteur devra adopter de bons réflexes pour prendre la route malgré des conditions de circulation difficiles. De l’entretien du véhicule aux derniers préparatifs pour lutter contre la chaleur en passant par la nécessité de faire plusieurs arrêts, rien ne doit être oublié pour rendre le plus confortable possible un trajet estival. Lorsque la destination est finalement atteinte, et avant un repos bien mérité, il faudra faire preuve de quelques minutes supplémentaires d’attention pour stationner un véhicule afin qu’il ne se transforme pas en un accès direct vers la planète Mercure.

Quels sont les bons réflexes à adopter pour prendre la route quand il fait très chaud  ?

Comme de nombreux systèmes mêlant électronique et mécanique, les véhicules terrestres à moteur craignent les fortes chaleurs. Cela ne veut pas dire qu’ils fonctionnent moins bien que d’ordinaire, mais simplement que le risque de panne est plus important. De fait, avant d’associer route et canicule, il est important de vérifier que leur état de fonctionnement est optimal. Lorsque cela est nécessaire, il faudra procéder aux quelques ajustements essentiels. L’état de la pression des pneumatiques ainsi que les niveaux d’huile, de produit lave-vitre et de liquide de frein doivent être vérifiés. Enfin, pour éviter de se retrouver bloqué un bon moment sur le bord de la route en attendant la dépanneuse, il est conseillé d’acheter une bombe anti-crevaison.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Juste avant le départ

Une fois que le coffre est complètement chargé, il ne faudra pas oublier de prendre de l’eau en quantité suffisante dans l’habitacle. Ainsi, même en présence d’importants bouchons, chaque occupant pourra se désaltérer. Investir dans un brumisateur de poche permet également pour lutter contre la déshydratation. Pour les véhicules les plus récents, qui sont équipés d’une climatisation, il est conseillé d’ajuster la température afin qu’elle soit environ 5 degrés en dessous de celle de l’extérieur. En l’absence d’un dispositif pour refroidir durable pour rafraîchir l’intérieur du véhicule, il faudra penser à ouvrir régulièrement les différentes fenêtres afin de renouveler l’air.

Tout au long du trajet

Pour limiter les effets du cocktail mêlant route et canicule sur leur état de fatigue, mais également en présence de passagers vulnérables, les conducteurs devront effectuer régulièrement des arrêts. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la meilleure option pour reprendre des forces n’est pas une séance improvisée de « bronzette », mais une courte promenade à pieds pour se dégourdir les jambes. Dès les premiers signes de fatigue, et en l’absence d’un second conducteur à qui passer le relai, une sieste d’une dizaine de minutes à l’ombre permet de recharger les batteries jusqu’au prochain arrêt.

Une fois le trajet terminé

Pour éviter de subir les conséquences de la combinaison route et canicule, dès le prochain trajet, les conducteurs ont plusieurs solutions à leur disposition. En premier lieu, lorsque cela est possible, il faut garer son véhicule à l’ombre. Malheureusement, ce type d’emplacement est tellement prisé qu’il est parfois impossible d’y accéder en période estivale. Dans ce cas, l’utilisation d’un pare-soleil ainsi que d’un film solaire sur le pare-brise arrière et les vitres latérales permettront de réduire la montée en température à l’intérieur du véhicule en le protégeant des rayons du soleil. Pour finir, dans les lieux les plus sécurisés, il est également possible de laisser les vitres à demi ouvertes pour rafraîchir l’habitacle. Avant de reprendre place à bord du véhicule, il faudra bien vérifier qu’il n’y a pas d’insectes sur les sièges susceptibles de piquer l’un des occupants.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Il est aussi vivement conseillé aux conducteurs qui craignent particulièrement la chaleur, de décaler leur voyage afin de circuler durant les heures les moins chaudes. Cela devrait également leur permettre d’éviter les heures de pointe et donc, une longue attente dans la chaleur de leur habitacle pendant les embouteillages. Enfin, n’en déplaise aux détracteurs de la mode, la tenue vestimentaire de chacun a également son importance lorsqu’il est nécessaire de faire face à une canicule. En effet, il vaut mieux éviter les matières synthétiques, qui collent rapidement à la peau, afin de privilégier les vêtements en coton, car ils absorbent mieux la transpiration.

Nos villes couvertes par la conduite :