Petit rouleur : comment choisir son assurance auto?

Certains usagers n'utilisent que très peu leur voiture au cours d’une année. Une assurance auto étant une dépense significative, son tarif peut vite devenir pesant sur le budget de ces usagers de la route occasionnels. Il existe cependant des formules adaptées aux petits rouleurs, leur permettant de réduire le coût de leur assurance auto en fonction de leurs déplacements. Il s’agit là des assurances au kilomètre. Mais quelles sont alors les différentes options de ces assurances auto spécifiques ?

AU SOMMAIRE :

Qu’est ce qu’un petit rouleur?

Plusieurs types d'automobilistes peuvent être considérés comme étant des petits rouleurs. 

Tout d’abord, il y a les conducteurs n’utilisant que très peu leur voiture et uniquement pour des petits trajets.

Il y également les personnes favorisant les transports en commun pour leur déplacements au quotidien.

Certains jeunes conducteurs empruntant peu leurs véhicules peuvent également être considérés comme des petits rouleurs.

Enfin, certains retraités roulant peu peuvent aussi entrer dans cette case.

Ces automobilistes sont généralement considérés par les compagnies d’assurances auto comme étant moins risqués. C’est pourquoi il est possible de souscrire à un contrat adapté pour ce type de profil.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quels sont les différents choix pour les petits rouleurs?

La première option offerte à ces usagers est liée à la formule avec forfait kilométrique. Ce type d’assurance auto est la plus répandue pour ce type de profil. Il s’agit d’un engagement engageant l’automobiliste à ne pas dépasser un certain nombre de kilomètres durant une même année. En effet cette formule permettra d’avantager non seulement l’assureur, car le risque est grandement réduit, mais aussi  l'assuré car il obtiendra une réduction proportionnelle au nombre de kilomètres qu’il aura choisi. Évidemment, moins il y aura de kilomètres autorisés dans le contrat, plus la réduction sera importante. Ainsi, pour une option à 4000 kilomètres, la réduction pourrait être de 40%.

C’est un avantage non négligeable pour les automobilistes qui n’empruntent pas leur véhicule au quotidien.

Le respect de ce kilométrage sera contrôlé une fois par an. L’assuré devra faire effectuer un relevé gratuit du compteur kilométrique par un garagiste. Le premier relevé devra être fait à la souscription du contrat d’assurance auto, puis un nouveau relevé devra être réalisé à chaque date anniversaire du contrat d’assurance auto.

Il existe également l’assurance au kilomètre appelée Pay as you drive ( ce qui peut être traduit en “payez comme vous roulez”). Cette formule d’assurance auto permet à l’automobiliste de payer exactement et très précisément le prix pour les trajets qu’il effectue. Mais comment fonctionne cette catégorie d’assurance auto ?

Rien de plus facile. Il faut tout d’abord que l’assuré accepte la pose d’un petit boîtier dans sa voiture. Une fois l’objet placé, il géolocalise le véhicule puis transmet les trajets parcourus en temps réel à l’assureur (et donc le nombre de kilomètres que le conducteur effectue). 

Il s’agit là d’un confort pour l’assuré, qui n’a alors plus à s'inquiéter du nombre de kilomètres parcourus. Il est important de préciser que cet objet transmet les trajets en temps réel à l’assurance auto et donc pourrait éventuellement trouver des anomalies de parcours comme des distances trop longues par exemple. Autant en être conscient dès le début car être géolocalisé signifie forcément être surveillé. De plus, si un conducteur décide de résilier la formule Pay as you drive, la désinstallation du boîtier sera cette fois payante. Son tarif sera d’environ 60€.

Enfin, le fait de se tourner vers une assurance auto au tiers peut également être une bonne solution. En effet, si un conducteur ne se sert pas beaucoup de sa voiture, l’assurance minimum peut très bien faire l’affaire. Son coût assez bas peut alors être le principal avantage puisque le véhicule ne roule que très peu.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Que faire en cas de dépassement des kilomètres autorisés?

Pour le forfait kilométrique, il peut arriver que l’assuré dépasse le nombre de kilomètres autorisés dans son contrat. 

Soit le dépassement est minime, c’est à dire qu’il n'excède pas une dizaine de kilomètres, et dans la plupart des cas l’assureur n’en tiendra pas rigueur. Par contre, si le dépassement est important, il faudra prévenir la compagnie d'assurance auto rapidement. L’assureur pourra alors faire passer le contrat sur une formule plus classique, ce qui fera par conséquent monter le tarif des cotisations. L’assureur pourra également proposer une sorte de recharge kilométrique qui permettra au conducteur de compenser son dépassement kilométrique sans payer une fortune. Il est donc préférable de se renseigner auprès de l’assureur afin d’être certain quant aux solutions dont disposent les conducteurs en cas de dépassement de leurs limites kilométriques.

Le forfait Pay as you drive, quant à lui, n’a pas de limite de kilométrage à proprement parler. Dans les faits, rien n’empêche les “gros” conducteurs de souscrire ce type d’assurance. En revanche, il est clair que les formules classiques seront plus adaptées et plus avantageuses au niveau du prix pour des usagers prenant souvent leur véhicule. 

Il est déconseillé de mentir ou de dissimuler un dépassement de kilomètres à sa compagnie d’assurance auto. Ceci pourra être considéré comme une fausse déclaration à l’assurance, ce qui peut entraîner un grand nombre de problèmes pour l’automobiliste malhonnête. Il en va évidemment de même dans le cas de la falsification d’un compteur kilométrique ou d’un boîtier.

Il existe ainsi plusieurs solutions pour ce type d’usagers, qui devront choisir la formule d’assurance auto la plus adaptée mais aussi la plus avantageuse pour eux.