Tout savoir sur le métier d’expert automobile

Lorsque le véhicule d’un usager de la route subit des dégâts suite à un sinistre, son assureur ne propose pas une indemnisation au hasard afin de permettre la remise en état ou le remplacement de la voiture. La compagnie d’assurance fait appel à un expert automobile, qui doit réaliser une expertise permettant d’évaluer si le véhicule peut être réparé, et quel pourrait être le montant de ces réparations.

AU SOMMAIRE :

Expert automobile inspectant les degats sur la portier d'un vehicule

Qu’est-ce qu’un expert automobile ?

L’expert automobile est un spécialiste des véhicules motorisés possédant les compétences techniques et les connaissances en matière de sécurité routière lui permettant de définir quel est l’état d’une voiture, généralement suite à un accident de la route, afin d’estimer sa valeur et le montant que la compagnie d’assurance auto devra débourser pour faire remettre le véhicule en état après les dommages. L’expert est également capable de savoir, grâce à son expertise, quelles seront les réparations devant être réalisées afin que le véhicule puisse circuler dans les meilleures conditions possibles, et quels seront les coûts de ces réparations.

Pour pouvoir être autorisé à exercer et à réaliser des expertises, il doit avoir obtenu un diplôme d’expert en automobile, et doit être inscrit sur la liste nationale des experts automobile.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quelles sont les missions d’un expert automobile ?

Si la plupart des usagers de la route connaissent les experts automobiles par le biais de leurs missions liées aux accidents de la circulation, ces connaisseurs avertis peuvent être mandatés afin de réaliser plus d’une forme d’expertise sur des véhicules.

Les missions de l’expert automobile dans le cadre d’un accident de la circulation

Les principales missions des experts automobiles sont généralement liées aux expertises suite à des accidents de la circulation. En effet, ce sont les experts automobiles qui sont mandatés par les compagnies d’assurance afin de constater les dégâts reçus par un véhicule motorisé suite à un sinistre, comme un sinistre sur un véhicule en stationnement, et de définir si celui-ci peut être réparé ou non. Si le montant des réparations éventuelles dépasse le prix du véhicule en lui-même, c’est encore l’expert en automobile qui interviendra dans la procédure des véhicules économiquement irréparables.

Lors de son inspection, l'œil avisé de l’expert lui permet de définir également la dangerosité d’un certain nombre d’éléments liés à l’habitacle, la direction, les éléments de sécurité passive, etc… Si jamais l’expert estime que le véhicule n’est plus dans un état lui permettant de circuler sans représenter un risque pour ses occupants et pour les autres usagers, celui-ci pourra le déclarer comme étant un véhicule gravement endommagé afin qu’il soit retiré de la circulation.

Expert automobile inspection vehicule pont

Une fois son expertise réalisée, l’expert fait parvenir son rapport à la société d’assurance qui lui a confié sa mission, accompagnée d’une estimation de l’indemnité qui pourra être versée à l’assuré. C’est sur ce rapport que s’appuiera la compagnie d’assurance auto pour négocier le montant de l’indemnisation qui sera versée au propriétaire du véhicule qui aura subi des dommages.

Enfin, un expert en automobile doit également être mandaté par un particulier dans le cadre de la réalisation d’une expertise contradictoire. Cette procédure est alors enclenchée lorsque l’assuré conteste le montant de l’indemnisation proposé par son assureur.

Les autres missions de l’expert automobile 

En plus de leurs missions liées aux accidents de la route, des particuliers peuvent faire appel à des experts automobiles afin d’obtenir l’avis averti de ces connaisseurs, notamment dans le cadre d’un achat d’occasion ou durant des enchères spécialisées. En effet, les experts automobiles sont les plus à même de déceler les éventuels défauts qui pourraient représenter une gêne ou des coûts supplémentaires pour l’acheteur. Certaines de ces missions peuvent se concrétiser par une expertise à distance.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Comment devenir expert automobile ?

Pour pouvoir exercer sa profession, l’expert automobile doit avoir obtenu un diplôme d’expert en automobile, et doit être inscrit sur la liste des experts automobiles.

Le diplôme d’expert en automobile

Le diplôme d’expert en automobile est un diplôme d’État de niveau III permettant d’accéder à la profession d’expert automobile. Pour pouvoir débuter leur formation au diplôme d’expert en automobile, les candidats doivent impérativement avoir obtenu une certification ou un titre homologué de niveau IV. Ils doivent également justifier d’une activité liée à la pratique de la réparation automobile pendant une durée de trois ans ( période réduite à un an pour les candidats possédant certains diplômes spécifiques), et doivent aussi justifier d’une expérience de deux années au minimum en tant que stagiaire rémunéré auprès d’un expert automobile.

Les candidats sont évalués par un jury sur trois unités de contrôle nommées A,B et C. Ils doivent obtenir la note minimum de 10 / 20 à chacune de ces unités pour obtenir leur certification d’expert en automobile.

Expert automobile prenant une photo d'un vehicule economiquement irreparable

L’inscription sur la liste nationale des experts automobiles

Tous les experts en activité doivent être inscrits sur la liste nationale des experts en automobile avant de pouvoir réaliser la moindre expertise. Pour cela, ils doivent remplir un formulaire d’inscription en joignant également une attestation de leur état civil, une copie de leur diplôme ainsi que diverses attestations d’assurance et preuves qu’ils n’ont jamais fait l’objet d’une condamnation judiciaire.

Une fois inscrit sur cette liste nationale et officielle, l’expert automobile pourra exercer son activité professionnelle parmi les quelque 3 400 experts agréés officiant sur l’ensemble du territoire.

Nos villes couvertes par la conduite :